Le gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette

Cela fait un moment déjà que je me disais qu’il fallait que je teste Le fameux gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette, diététique puisqu’il ne contient pas de matière grasse que le légume râpé en son sein le « remplace » et le rend admirablement moelleux.

J’ai gagné ce moule Meringua sur la page Facebook Les douceurs de Valérie et si tout le monde utilise souvent les moules de la marque SILIKOMART pour y réaliser des entremets, j’ai préféré quant à moi – n’étant pas fan de la consistance des entremets…- d’y cuire un gâteau et c’est juste parfait !
Le moule ne colle pas à l’appareil (la pâte) et le rendu en est original, la cuisson homogène et le visuel inédit !

Mais on peut juste utiliser un moule à cake lambda ou un moule en silicone pour le faire.

J’ai souhaité rajouter des cerneaux de noix et ai donc opté pour la recette de mon amie Christelle Il était une fois la pâtisserie, parce que toutes ses recettes sont de vraies réussites et que j’adore regarder ses vidéos. Je dis ça en toute objectivité : mais elle explique superbement bien le déroulé d’une réalisation, elle est marrante et elle n’en fait pas des caisses en mode « gnan gnan » (si tu vois à quel autre type de Youtubeuse je fais référence… tu vois ou pas ??) et puis elle est belle ! (Nan, je n’ai pas changé de bord, je suis toujours hétérosexuelle ! Mais je dis toujours ce que je pense, presque toujours quand je le pense !).

Bon OK, c’est subjectif, mais j’étais déjà fan de ses recettes et vidéos avant de la rencontrer sur le plateau de l’émission LES ROIS DU GÂTEAU d’abord ! Nanméo !

Son livre Best Of Il était une fois la Pâtisserie est exclusivement vendu sur son site et je vous le recommande vivement : il est top !

Best Of ChrisClick ici pour en savoir davantage !

J’adopte cette recette de gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette, hyper rapide, hyper simple et sans robot culinaire ! Mais je vous donne aussi la recette avec mon robot fétiche le Companion qui est doté de tous les accessoires pour le faire rapidement !

La recette a été également validée par mon fils « De la Courgette ?? Mam’s ?! J’te crois pas ! C’est sans doute l’un des meilleurs gâteaux au chocolat que tu as jamais fait ! On ne sent pas du tout, du tout, du tout la Courgette ! » Il a fallu que je lui montre les photos réalisées pour qu’il finisse par y croire. Il a adoré !

 

Le tuto, ultra simple en vidéo, avec le robot Companion est ici -click- !

La musique audio est celle de deux amis Arnaud BASCUÑANA et Kris KILONG dans une version revisitée de Britney Spears, Baby One More Time, très Rock n’Roll parce que ce gâteau est tellement bon et light, qu’on se sert « One More Time » et plus encore ! Pour la vidéo des deux artistes, c’est ici : https://youtu.be/1YUSSVog10o

Et la recette sans robot aucun, toute aussi simple est juste là👇👇

Ingrédients pour le gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette :

  • 200 g de chocolat noir à pâtisser
  • 3 oeufs
  • 100 g de sucre
  • 1 courgette rapée de 200 g environ
  • 70 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 75 g de cerneaux de noix

Instructions pour le gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette:

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain marie.

J’utilise toujours mon Microcook de chez Tupperware pour faire fondre le chocolat au micro-ondes, puissance 680 W, 30 secondes, je mélange puis de nouveau 30 secondes et je re-mélange et ainsi de suite 3 ou 4 fois.

015bd88a2df0a2a3e812c94e0b36fe8d99ce8d59e2

Dans un saladier, fouetter ensemble les œufs et le sucre.

Laver et éplucher la Courgette, puis la râper finement.012c1fe60f52da7965121538dfb6100ba6a815480c

L’ajouter à la préparation oeufs/sucre et bien mélanger.

Verser le chocolat fondu dans le mélange, puis ajoutez la farine, la levure et le sel.

Terminer en ajoutant les noix.

0126276a36f8b2c389218f3572f86796f028b94970

Verser dans un moule.

Pour un moule traditionnel rond : enfourner 25 minutes à 180°C dans un four préchauffé.

Instructions au Companion pour le gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette:

Dans le bol du robot, mettre de l’eau à hauteur de la mesure notée 0,7 L. Dans le mini-bol muni de la mini lame ultrablade -click ici-, mettre les carrés de chocolat et programmer Vitesse 4, 55°C, 10 mn.

Une fois le chocolat fondu : sortir le mini-bol, vider l’eau du gros bol.

Ajouter dans le gros bol du robot muni du batteur, les oeufs et le sucre et programmer vitesse 6, 2 mn.

Laisser la préparation mélange oeufs/sucre dans le gros bol et ajouter l’accessoire râpe A du Companion – click ici –, râper une courgette d’environ 200 g, vitesse 10.

Mettre dans le bol du robot, l’accessoire pétrisseur/concasseur et rajouter le reste des ingrédients : chocolat fondu, farine, levure, sel, et noix et programmer vitesse 6, 2 mn.

Verser dans un moule en silicone.

Pour un moule traditionnel rond : enfourner 25 minutes à 180°C dans un four préchauffé. A ajuster selon les fours.

Pour un moule type quatre-quart comme celui du Meringua de SILIKOMART, le temps de cuisson est de 45 minutes à 1 heures à même température. A ajuster selon les fours.

0180acbc2e270895b2520585b9392edc0aba0fffcb

Attendre que le gâteau refroidisse et démouler à l’envers.

Saupoudrer – ou pas – de sucre glace. Et voilà un grand kiff de douceur !

Un grand merci à Christelle qui permet à ma bouée de sauvetage naturelle ne pas grandir et de bluffer -encore et toujours- mon fils qui savoure des légumes avec ce  gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette ! Il est moelleux et fondant : juste bluffant !

Bon app’allégé !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Donutsilles (AOC WP je viens de l’inventer) Donuts / Croustilles de pommes de terre et carottes (ou comment arnaquer mon fils pour qu’il mange le légume qu’il déteste : les carottes)

Là, tout le monde se dit : « Kézako des Donutsilles ? », nan ?

Mon fils déteste – cordialement – les carottes. En dehors de ce légume, j’ai du bol : il mange tout ! Bon Ok, j’avoue, il y a un autre légume qu’il n’aime pas mais comme c’est un légume que je n’aime pas non plus : ça ne compte pas. C’est…le Chou de Bruxelles : beurk, j’ai horreur de ça, je trouve que ça sent les pieds et sauf à être noyé dans une sauce c’est immangeable !

Donc, j’ai torturé mon esprit pour trouver le moyen de lui faire manger des carottes, puisque contrairement à lui, j’aime ça et surtout, il faut bien le dire : c’est bientôt les maillots de bain et ma petite bouée de sauvetage naturelle qui s’est installée cet hiver mérite qu’on s’intéresse de plus près à elle ! J’ai tout essayé et rien à faire : il refuse d’en manger.

Les Trolls (bah kwâaah ? ce n’est pas politiquement correct d’appeler un chat, un chat ? Un p’tit gars, c’est un petit gnome, qui – pour une raison ignorée – n’aime pas prendre sa douche, court partout, est souvent avec le nez qui coule « Mouche toi !! ») donc les Trolls aiment la Junk Food ou tout ce qui s’apparente à une friandise ! Et moi, j’aime mon Troll ! Après tout : sans lui, je ne me serai jamais mise à la cuisine et encore moins à ce Blog.

Mon fils grandit et je grandis chaque jour davantage avec lui.

 

Je devais faire des Donuts en ce lundi férié, mais les carottes me regardaient du coin de l’oeil « Cuisine nous, Sophie, steuplééééé » et me voilà avec des Donuts/Croustilles que je nomme Donutsilles de pommes de terre carottes !

Je me demande encore comment l’idée m’est venue…Il ne faut pas bien tourner rond, hein, pour penser à faire des Donuts de pommes de terre carottes ? Je plaide coupable : j’avais vraiment envie d’essayer mes plaques à Donuts de mon Gaufrier Snack Collection de Tefal mais une flemme énorme de faire la pâte à gaufre alors que cette préparation de croustille m’a pris 5 minutes.

Ingrédients :

  • 3 pommes de terre épluchées et lavées (270 g pour moi)
  • 6 carottes épluchées et lavées (450 g pour moi)
  • Une échalote
  • Une gousse d’ail
  • 100 g de Farine T55
  • 1 demi sachet de levure chimique (5 g)
  • 2 oeufs
  • 20 cl de lait
  • 20 g de fromage rapé
  • Sel
  • Poivre (que j’ai remplacé par du piment d’Espelette)
  • Epices au choix : j’ai opté pour du cumin mais vous pouvez varier selon vos envies.

Instructions :

Dans le bol d’un robot mixeur (le Companion MOULINEX pour moi) muni d’une lame tranchante (ultrablade pour moi), mixer ( 3X10 secondes en mode Turbo) les pommes de terres et carottes préalablement coupées en morceaux avec l’échalote, la gousse d’ail.

Vous obtenez ça :


Ensuite, ajouter le reste des ingrédients : farine, levure, lait, oeufs, fromage râpé, sel, poivre (que j’ai remplacé par du piment d’Espelette) et mélanger 10 secondes encore.


Enfin, faites chauffer votre poêle pour obtenir des Croustilles « normales » (je l’ai fait dans mon Gaufrier Tefal muni de l’empreinte Pancake) comme celles-ci :


ou remplissez vos empreinte à Donuts et passer les au four (mais il vous faudra les retourner je pense), ou alors, amusez vous avec votre gaufrier : ça marche avec toutes les empreintes à gaufrier : Pancakes, Gaufres, Donuts et même Panini (même si je n’ai pas essayé celui là) et le Must : plus la peine de lutter pour les retourner au risque d’en faire de la charpie si la préparation n’est pas assez cuite !

Bref, j’ai fait joujou avec mon Gaufrier le Snack Collection (Et dire que je ne suis pas sponsorisée par Tefal : c’est moche hein ? )

 

Avec l’empreinte à gaufre :


Mes Donutsilles :


Et mon fils a… A DO RE ces Donutsilles!

Dans un premier temps et comme la couleur est plus maronnée que orange, il n’a même pas percuté qu’il mangeait de la carotte !

Là, personne ne me voit mais je fais le rire de Cruella d’Enfer, tellement j’suis fière de mon machiavélisme de marâtre !

Bon, c’est pas tout ça, mais vu mes essais, j’ai toutes les empreintes à laver maintenant ! Je viens de m’auto arnaquer à cause de mes essais mais je voulais tenter pour toutes mes amies qui ont juste un gaufrier avec l’empreinte à gaufre ! Allez, j’arrête d’arnaquer mes lecteurs : en vrai, je mets toujours tout dans le lave vaisselle !


Bon app’arnaque !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Brioche allégée au fromage blanc 0% et au Sucralose – sans beurre et sans huile

J’avais un pot de fromage blanc 0% qui allait « passer l’arme à gauche » (date de péremption du jour…) et 250 g de fromage blanc… à avaler… en une fois… pffff : je ne jette pas mais je ne me voyais pas me « petit-suisse-ider » au fromage blanc avec une petite cuillère (c’était pas dans un sketch des Nuls cette expression ?) alors j’ai réalisé cette brioche allégée au fromage blanc 0% et au Sucralose.

Comme à l’accoutumée, je surfe sur la Blogosphère et je tombe sur une recette mais bon, comme je l’ai totalement relookée en l’allégeant, ce n’est pas du tout la même (*sourire machiavélique au coin de la bouche* -mais c’est bientôt les maillots de bain, parait-il…-)

Et bah j’suis hyper contente de mon adaptation parce que c’est une bonne brioche sans beurre.

Rectification : ce sont deux belles brioches. Parce qu’avec les mesures qui vont suivre, c’est bel et bien deux brioches que vous réaliserez aisément.

Bonne nouvelle : elles se congèlent très bien !

La première je l’ai agrémentée de sucre perlé et la seconde de sucre glace (oui, oui, c’est comme commander une pizza avec un Coca 0, pas la peine de rire toi, là, derrière ton écran ! Je te vois ! J’suis une Wonderpétasse, et en accord avec moi-même : j’assume !)

 

Les ingrédients pour deux brioches (ou une très très grosse sinon !) :

  • 500 g de farine T55 ou T45 (celle qui traîne au fond du placard fera très bien l’affaire)
  • 10 g de levure boulangère sèche (la Bruggeman est celle qui ne donne pas de goût affreux et la seule que j’utilise)
  • 2 cuillères à soupe de lait tiède (35°C maximum)
  • 1 œuf + 2 jaunes d’œufs
  • 250 à 270 g de fromage blanc 0%
  • 4 cuillères à soupe de Sucralose
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de fleur d’oranger et 2 cuillères à café de vanille (ou une cuillère à soupe de fleur d’oranger seul ou 2 c à café d’arôme vanille seul selon les goûts)
  • Pour la dorure : du lait (mais vous pouvez mélanger un jaune d’oeuf avec du lait également)
  • Pour la décoration : du sucre perlé ou du sucre glace

Instructions :

  1. Dissoudre la levure dans le lait tiède (35°C sinon la levure ne s’activera pas à froid et trop chaud, ça ne lèvera pas). Et laisser s’activer la levure 5 bonnes minutes : ça va faire une sorte de pâte.
  2. Dans la cuve d’un robot muni du crochet (le Mini Kitchenaid Artisan en ce qui me concerne), verser la farine et y faire un puits. Y déposer la levure, le Sucralose, les œufs, l’arôme choisi et le fromage blanc.
  3. Déposer le sel sur un bord de la farine en veillant à ce que le sel ne soit pas en contact direct avec la levure. (Sinon, c’est le foirage assuré, le sel va anéantir l’action de la levure par K.O. et la pâte ne lèvera jamais !)
  4. Pétrir pendant 15 à 20 minutes. C’est long mais c’est ce qui va rendre la pâte non collante qui, miraculeusement, va devenir souple et non collante.
  5. Recouvrir d’un linge et laisser lever 1H à 1h30 – jusqu’à ce que la pâte double de volume -.
  6. A l’issue de cette première levée/pousse, il est inutile de dégazer la pâte. C’est cela qui va faire que la mie va être aérée en l’absence de beurre.
  7. Couper la pâte en deux parts égales : 450 g chacune pour ma part.Et, re-couper chaque pâtes en 16 petites parts égales que vous roulerez en boule
  8. Déposer les boules de pâtes dans deux moules silicone. A défaut, beurrer des moules non siliconés.
  9. Dorer les boules avec un pinceau – au lait ou jaune+lait – à l’issue de la première pousse. (Oui, oui, je sais : tout le monde dore à l’issue de la seconde pousse, mais j’ai vu nombre de mes pâtes levées se dégonfler que, désormais, je dore dès la fin de la première pousse)

(Bon, là mon pinceau à lait a un peu noyé une boule, mais ça n’a rien changé à la pousse ni à la cuisson !)

 

 

 

11.Laisser pousser une nouvelle fois 1 heure.

12. Pour la version, sucre perlé, ajouter le sucre perlé (le sucre glace s’ajoute une fois la brioche froide et non pas à ce stade).

13. Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour 20 à 25 minutes en surveillant la cuisson.

14.Démouler et… goûter là tiède !!! (Mais quelle idée d’attendre que la Brioche refroidisse pour la goûter ! N’importe quoi !)

 

 La version sucre perlé – La version sucre glace
Les moules que j’ai utilisé :
A droite :
Et à gauche, le moule carré :
Bon app’ les sveltesses !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Crème pâtissière allégée avec ou sans Companion

Cette crème pâtissière allégée est celle que j’utilise le plus souvent pour toutes mes tartes aux fruits.

Elle est étonnante de simplicité avec un robot cuiseur comme le Companion mais elle se fait aussi très bien manuellement, au-dessus du « feu » (/plaque de cuisson) si, on aime passer un peu de temps à touiller – ce qui n’est pas du tout mon cas, tout le monde se doute que j’aime quand ça va vite !-

Je ne vous propose pas ici la recette de la traditionnelle crème pâtissière riche en oeuf mais une version plus… »légère » qui m’a vraiment bluffée en dépit de l’absence des 2 ou 4 jaunes d’œuf usuellement préconisés dans les recettes traditionnelles.

Ingrédients :

  • 400 ml de lait entier ou demi écrémé
  • 1 œuf entier
  • 120 g de sucre (ou 60 g de Sucralose ou 2,5 cuillère à café de Ginko)
  • 30 g de maïzena
  • 1 gousse de vanille ou 1 cuillère à café d’extrait de vanille.

Instructions avec le Companion :

Dans le bol du robot muni du batteur, mettre tous les ingrédients et lancer, Vitesse 7, 1 minute puis programmer Dessert, Vitesse 6, à 90° pendant 10 minutes.
Placer la crème dans un film alimentaire en veillant à bien faire adhérer la feuille alimentaire (pour éviter la formation d’une peau) et réserver au frais.

Instructions sans le Companion :

Dans un saladier, mélanger l’œuf, le sucre, le sucre vanillé et la Maïzena.

Tout en mélangeant, faire bouillir le lait et verser par-dessus le mélange oeuf, sucre et farine.

Continuer à mélanger à feu doux quelques minutes jusqu’à ce que la consistance de la crème s’épaississe.

Ôter du feu et placer la crème dans un film alimentaire en veillant à bien faire adhérer la feuille alimentaire (pour éviter la formation d’une peau) et réserver au frais.
Au sortir du réfrigérateur, battre au fouet la crème pâtissière pour lui redonner de la souplesse et garnir vos préparations.

J’ai utilisé cette crème pâtissière allégée pour réaliser cette tarte aux framboises ici après avoir garni la pâte sucrée recette du Chef FELDER ici

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Crème dessert façon Montblanc au Companion

Cette crème dessert façon Montblanc au Companion est mon dessert préféré. Nulle autre crème dessert ne l’égale tant elle est onctueuse en bouche, savoureuse, généreuse. Cette recette est la digne copie de la célèbre crème dessert Montblanc !

Sauf que… comme nous toutes, j’ai tendance à faire attention à ma bouée de sauvetage naturelle et que j’ai remplacé le sucre par du Ginko. Se faire plaisir : oui mais le Remake de « Sauvez Willypétasse » n’est pas encore prévu !

Voici donc la recette en vidéo d’une minute ! Click sur l’image !

img_3543

Ingrédients :

 

  • 1 boite de lait concentré non sucré entier 410 g
  • 200 ml de lait demi-écrémé
  • 1 jaune d’oeuf
  • 15 g de Maïzena
  • 100 g de sucre OU 2 c à c de Ginko (pour celles et ceux qui ne connaissent pas : c’est en vendu en supermarché et vous trouverez les informations sur le produit ici)
  • 2 c à c d’arôme vanille, ou banane (divin) ou framboise ou mangue etc…

Instructions :

Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot muni du batteur et régler Vitesse 5/ 100°C/ 8 mn , avec le batteur. Ne pas mettre le bouchon.

Verser dans des ramequins que vous filmerez au contact ou plus simplement dans des pots à yaourts ou des pots à Pannacotta que vous refermerez.

Réserver au frais 4 heures.

Et la texture est à l’identique de celle vendue par la célèbre marque de dessert la preuve en vidéo :

 

J’avais publié cette recette sur mon groupe de cuisine et beaucoup m’ont dit qu’elles trouvaient la crème trop liquide. c’est pourtant la consistance de celle de la marque MONTBLANC. Donc, si vous la souhaitez plus consistante, il vous suffit de porter à 20 grammes le poids de la Maïzena.

Bon app’ les Montblanches et les Montagnards !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.