Gâteau magique à la vanille au Companion (ou pas), hyper simple

J’ai eu envie du gâteau magique à la vanille au Companion parce que j’avais envie d’un flan mais je n’avais pas envie de faire de pâte brisée sucrée ni de pâte feuilletée et je ne voulais pas que de la texture du flan en bouche; je voulais quand même une pâte et puis aussi un peu de crème, c’est bon une texture fraîche quand il fait chaud. Ouaih, je suis une femme et en tant que telle, souvent, je ne sais pas ce que je veux : j’assume parce que je me donne souvent raison. A la fin!

Et que j’avais la flemme. Oui, oui, j’avais la flemme de me lancer dans une grande « pâtisserie » (bon, ça va, te marre pas derrière ton écran : je te vois ! Je sais bien que ça m’arrive souvent de vouloir faire « vite, bon et beau » !) En même temps, je ne fais pas de la grande pâtisserie hein, je fais juste des desserts dont j’ai envie ou que je pense que mes proches (dédicace à ma famille : j’suis bonne pour apporter le dessert à tous les repas, maintenant et ça me fait plaisir !) aimeront.

Mais, être aussi douée que Mercotte, ce n’est pas pour tout de suite ! (même si j’ai rêvé que je faisais un gâteau avec elle ! Je suis fan de ce bout de femme hyper énergique ! Et qui est nature peinture : la classe faite femme, pas de faux semblant et pas de tralala : elle ne fait pas ce qu’on attend d’elle, mais ce qu’elle attend d’elle-même. Un peu comme moi, quoi !)

Bon, la philosophie matinale étant achevée, je suppose que tu as envie de savoir c’est quoi ce gâteau de « WP a la flemme de pâtisser » : allez, c’est en dessous que ça se passe !

La recette du gâteau magique à la vanille en vidéo -click ici –img_5252

Les ingrédients :

  • 4 oeufs
  • 150 grammes de sucre
  • 115 grammes de farine
  • 125 grammes de beurre
  • 500 ml de lait
  • 1 sachets de sucre vanillé
  • Arôme vanille liquide (2 c à c) ou une gousse vanille

Instructions :

Instructions avec le Companion :

Préchauffer le four à 150 °C.

Séparer les blancs des jaunes. (si comme moi, tu n’aimes pas que le blanc coule sur la coquille de ton œuf qui sort « de là on où sait de la poule… (du Q de la poule pour celles qui auraient un doute sur mon allusion !) », prends un séparateur de blanc à 0,40 € -click ici – c’est simple, rapide et… hygiénique !)

Faire fondre le beurre au mico-ondes à petite puissance et laisser tiédir.

Dans le bol du robot muni du batteur, mettre les blanc d’œufs et le sucre vanillé. Mixer en vitesse 6 pendant 5 minutes (sans le bouchon). Réserver.

Dans le robot toujours muni du batteur, mélanger les jaunes œufs et le sucre en vitesse 5 pendant 2 minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter la farine, le beurre, le lait et la vanille liquide (ou les grains de la gousse de vanille comme moi) en vitesse 7 pendant 2 minutes.

Mélanger avec votre spatule les blancs montés en neige avec cette préparation sans chercher à les incorporer totalement. Les blancs doivent y flotter tout en y étant doucement incorporés tout de même :

Beurrer un plat s’il n’est pas siliconé et y verser la pâte.

Je suis fan totale de mon moule tablette – click – en silicone et donc c’est celui que j’utilise le plus souvent :

img_3781
Enfourner à 150°C pendant  50 à 55 minutes (le temps dépend vraiment grandement de chaque four). A la sortie du four, le gâteau tremblotte mais il est doré. Il faut attendre qu’il refroidisse pendant 3 bonnes heures pour qu’il se « fige ».

Laisser refroidir complètement au moins 3 bonnes heures le gâteau avant de le démouler. Réserver au frais. Saupoudrer de sucre glace pour servir (pas obligatoire, mais ça fait joli).

Instructions sans le Companion:

Préchauffer le four à 150°.

Séparer les blancs des jaunes. (si comme moi, tu n’aimes pas que le blanc coule sur la coquille de ton oeuf qui sort « de là on où sait de la poule… (du Q de la poule pour ceux qui auraient un doute sur mon allusion !) », prends un séparateur de blanc à 0,40 € -click ici – c’est simple, rapide et… hygiénique !)

Faire fondre le beurre au micro-ondes et laisser tiédir.

Dans une casserole (ou au micro-ondes), faire chauffer le lait avec la gousse de vanille grattée. Laisser tiédir.

Dans le bol d’un robot (ou avec un batteur électrique), battre les jaunes d’oeufs avec le sucre et le lait pendant quelques minutes. Tout en continuant à fouetter, ajouter le beurre fondu puis la farine et enfin le lait (dont on aura retiré la gousse).

Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et les incorporer délicatement en plusieurs fois à la préparation précédente (il doit rester des morceaux, ne pas chercher à obtenir un mélange lisse, c’est justement cette texture granuleuse qui va donner les 3 couches). Verser le mélange dans un moule en silicone et enfourner. Laisser cuire 50 min.

A la sortie du four, le gâteau tremblotte mais il est doré. Il faut attendre qu’il refroidisse pendant 3 bonnes heures pour qu’il se « fige ».

Laisser refroidir complètement le gâteau avant de le démouler. Réserver au frais. Saupoudrer de sucre glace pour servir (pas indispensable).

Et voilà, la magie a opéré ! Il y a 3 couches, en partant du bas : le biscuit génoise, la crème et le flan !

Bon app’ féérique !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Panna Cotta insert fruits rouges avec ou sans Companion

La Panna Cotta, j’avoue, c’est mon péché mignon ! Et la Panna Cotta insert fruits rouges autant dire que c’est ma grande faiblesse : c’est trop trop bon ! Ça glisse tout seul, c’est frais et l’acidité légère des fruits rouges se marie à merveille avec la douceur de la Panna Cotta, rien que de l’évoquer -même par écrit- , j’en salive !

Et j’ai tenté ma recette habituelle de Panna Cotta SAUF que j’ai pensé à mon fidèle lecteur l’Algérino qui bave devant les desserts du Blog qu’il ne peut réaliser en raison de la présence de la gélatine en feuille (type Vahiné) qui contient du porc.

J’ai donc acheté différentes gélatines pour continuer mes expériences culinaires et quelle surprise de trouver de la gélatine de poisson – click-! C’est carrément top ça !

En effet, l’agar-agar supporte mal la congélation alors que la gélatine animale si.

Ni une, ni deux, je dégaine ma recette habituelle de Panna Cotta et je tente de remplacer la gélatine en feuilles par la gélatine de poisson.

Le processus est simple : le poids de la gélatine de poisson équivaut au poids de la gélatine en feuille. Il suffit juste de réhydrater la gélatine en poudre de poisson dans 6 fois son volume d’eau. D’attendre 10 minutes et d’ajouter la gélatine réhydratée dans la préparation. Et la magie opère !

Et en un tour de main, on a ce sympathique dessert : une Panna Cotta insert fruits rouges sur biscuit dacquoise !

Mais vite, je te dévoile la recette, parce que moi, j’ai mon dessert à savourer ! Ne crois pas que je vais passer toute la journée/soirée avec toi !!

L’insert fruits rouges:

Ingrédients :

  • 250 g de fruits rouges (j’ai pris fraises et framboises)
  • 6 g de gélatine
  • 70 g de sirop d’agave (ou 35 g de sucre semoule si tu n’en as pas !)
  • 15 cl de jus de citron

Instructions :

  1. Réhydrater les feuilles de gélatine dans un bol de froid pendant 10 minutes OU réhydrater la poudre de gélatine de poisson dans 36 g d’eau.
  2. Dans une casserole, mettre les fruits, le sirop d’agave (ou le sucre) et le jus de citron et chauffer à fou doux pendant 10 minutes tout en remuant constamment.
  3. A l’aide d’un mixeur, mixer la préparation et la passer au chinois (nan, nan, ce n’est pas une personne asiatique : c’est juste une passoire avec des trous hyper petits qui vont retenir les grains des fruits ! On ne rigole pas, hein, quand j’ai débuté en cuisine, je ne savais pas du tout ce qu’était un chinois !) pour obtenir un coulis bien lisse.
  4. Ensuite, ajouter la gélatine essorée pour celle qui est en feuille, ou le mélange eau+poudre de gélatine de poisson et mélanger consciencieusement pour que la gélatine se dissolve.
  5. Verser dans des moules à empreinte demi-sphères -click –.
  6. Et mettre au congélateur  pour 3 bonnes heures !

Instructions au Companion :

Réhydrater les feuilles de gélatine dans un bol de froid pendant 10 minutes OU réhydrater la poudre de gélatine de poisson dans 36 g d’eau.

Dans le bol du robot muni de l’ultrablade, mettre les fruits, le sirop d’agave (ou le sucre) et le jus de citron et programmer Vitesse8/1 minute.

Racler puis ajouter sucre et sirop d’agave (ou sucre) et jus de citron.

Programmer ensuite Vitesse 4/90°C/6 mn (si tu utilise le petit bol, mets de l’eau dans le gros bol à hauteur de mesure et rajoute 20°C à  la température).

Passer cette compotée de fruits au chinois (nan, nan, ce n’est pas une personne asiatique : c’est juste une passoire avec des trous hyper petits qui vont retenir les grains des fruits ! On ne rigole pas, hein, quand j’ai débuté en cuisine, je ne savais pas du tout ce qu’était un chinois !) pour obtenir un coulis bien lisse.

Remettre le coulis de fruits filtré dans le robot et ajouter la gélatine en feuille essorée OU le mélange poudre de gélatine de poisson+eau et programme vitesse 5/50°C/1 mn.

Verser dans des moules à empreinte demi-sphères -click –.

Et mettre au congélateur pour 3 bonnes heures !

 Le biscuit Dacquoise noisette:

Ingrédients :

  • 3 blancs d’oeuf
  • 35 g de farine
  • 70 g de poudre de noisette
  • 70 g de sucre glace
  • 30 g de sucre en poudre

Instructions :

  1. Préchauffer le four à 240°C.
  2. Dans un bol, montez les blancs en neige et ajouter progressivement le sucre. Les blancs doivent être fermes.
  3. Ajouter délicatement à la maryse, les poudres dans cet ordre : le sucre glace, la poudre de noisette, la farine.
  4. Pocher en cercle sur une feuille de papier cuisson ou un tapis en silicone et mettre dans un four préchauffé à 240°C pour 6 minutes (à surveiller selon les fours : la Dacquoise doit être légèrement dorée).

Instructions au Companion :

Dans le bol du robot muni du batteur, mettre les blancs et programmer Vitesse 6, 1 minute 30.

Par le trou du bouchon, ajouter le sucre en poudre, et programmer vitesse 8, 5 minutes.

Finir en serrant les blancs en programmant, vitesse 9, 1 minute.

Ajouter délicatement à la spatule, les poudres dans cet ordre : le sucre glace, la poudre de noisette, la farine.

Pocher sur une feuille de papier cuisson ou un tapis en silicone et mettre dans un four préchauffé à 240°C pour 6 minutes (à surveiller selon les fours : la Dacquoise doit être légèrement dorée).

 

 

La Panna Cotta :

Ingrédients pour la Panna Cotta :

  • 3,5 feuilles de gélatine alimentaire de la marque Vahiné (ou 6 g de poudre de gélatine de poisson)
  • 1 gousse de vanille
  • 150 ml de lait entier
  • 600 ml de crème fraîche liquide
  • 70 g de sucre

Instructions pour la Panna Cotta :

  1. Réhydrater les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10 minutes OU réhydrater la poudre de gélatine de poisson dans 36 g d’eau pendant 10 minutes.
  2. Ouvrir en deux la gousse de vanille et gratter les graines avec le dos de la lame d’un couteau.
  3. Dans une casserole, faites bouillir le lait, la crème, les sucres et les grains de vanille.
  4. Une fois le mélange porté à ébullition, ajoutez la gélatine réhydratée (essorée pour les feuilles OU l’eau contenant la gélatine en poudre) et mélanger le tout pour qu’elle fonde.
  5. Verser la crème dans des moules à empreintes comme celui que j’ai utilisé le  Girotondo de Silikomart – click -.
  6. Mettre une petite heure dans le frigo.

Instructions au Companion : 

Réhydrater les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10 minutes OU réhydrater la poudre de gélatine de poisson dans 36 g d’eau pendant 10 minutes.

Ouvrir en deux la gousse de vanille et gratter les graines avec le dos de la lame d’un couteau.

Dans le bol du robot muni du Batteur, mettre le lait, la crème, le sucre et les graines de vanille, puis lancer le Programme Dessert en Vitesse 4 à 95 °C pour 6 minutes.

 À la fin du programme, ajouter la gélatine essorée et mixer en Vitesse 6 pendant 1 minute.

Verser la crème dans des moules à empreintes comme celui que j’ai utilisé le Girotondo de Silikomart – click -.

Mettre une petite 1 heure dans le frigo.

Le montage :

Sortir les moules empreintes contenant la Panna Cotta du réfrigérateur et y insérer les demi-sphères congelées.

 01248086bad1ae4a1bf00bf726d92d2f8499adb70a

Placer au congélateur pour la nuit.

Demouler le lendemain, et placer sur les ronds de biscuit Dacquoises.

Laisser décongeler au réfrigérateur pendant 6 heures.

Savourer ces sympathiques Panna Cotta insert fruits rouges !

Bon app’ !

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Number Cake – Gâteau chiffres Chantilly Mascarpone

Ce Number Cake – Gâteau Chiffres Chantilly Mascarpone est hyper simple à faire, et relativement rapide !

Mon fils vient d’avoir 13 ans et il voulait un gâteau gourmand, spécial ado ! J’ai donc décoré avec des Shocko-Bons, des Smarties et des Mini-Kinder : il a adoré « Mam’s tu déchires ! ». Spa vrai d’abord : je n’ai même pas déchiré la poche à douilles !!

Il se compose d’une pâte sablée noisettes et d’une Chantilly Mascarpone.

Je propose la recette avec et sans Companion.

Pâte sablée noisettes : pour un nombre à deux chiffres (A diviser par deux pour un seul chiffre)

Ingrédients :

▪ 500 g de farine

▪ 250 g de beurre coupé en petits dés à température ambiante

▪ 80 g de sucre en poudre

▪ 70 g de poudre de noisettes

▪ 2 œufs

▪ 1 pincée de sel

▪ 1 sachet de sucre vanillé.

Instructions :

Sans le Companion :

Dans un saladier mélanger, avec ses mains, ensemble le beurre, le sucre, la poudre d’amande, la farine, le sucre vanillé, le sel et le beurre coupé en morceau jusqu’à obtenir une pâte sableuse.

Terminer en ajoutant les oeufs et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Former un carré que vous filmerez et que vous réserverez au réfrigérateur 30 minutes.

Instructions au Companion :

Dans le bol du robot, muni du pétrisseur/concasseur, mettre le sucre, la farine, la poudre d’amande, le sucre vanillé, le sel et le beurre coupé en morceau.

Programmer Vitesse 8 / 1 minute

Ajouter les œufs et programmer Vitesse 6 / 1 minute ou un peu plus jusqu’à ce qu’une boule se forme.

Former un carré que vous filmerez et que vous réserverez au réfrigérateur 30 minutes.

La découpe des chiffres :

Séparer la pâte en deux morceaux pour étaler une pâte par chiffre à réaliser en double.

Étaler la première moitié de pâte entre deux feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 4 mm maximum à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. La pâte doit être vraiment fine (mais pas trop non plus sinon elle va casser) pour qu’on puisse la découper au moment de la dégustation. Si la pâte est trop épaisse, je n’ai qu’une seule chose à dire : « Bon courage » pour la servir au moment de la découpe !!

Placer la pâte étalée qui doit rester sur le papier de cuisson au réfrigérateur 10 minutes pour pouvoir la découper plus facilement.

Faire de même avec la seconde moitié de pâte.

Imprimer le patron des chiffres choisis que vous pouvez télécharger en dessous (j’suis sympa, hein ? Tu cliques sur ton chiffre, il s’affiche et tu imprimes !) et les découper aux ciseaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je conseille de régler les paramètres d’impression de l’imprimante à 80% pour ne pas avoir de lettres trop grandes.

Découper ensuite la pâte restée sur le papier sulfurisée à l’aide d’un couteau ou dune roulette à pâte à sucre (ou à pizza).

 

Il faut deux chiffres par tarte et donc il faut optimiser l’espace de la pâte.

Faire de même avec la seconde moitié de pâte.

On laisse bien les chiffres sur les feuilles de cuisson et on fait glisser – gentiment – votre chiffre reposant sur son papier de cuisson sur une plaque allant au four et enfourner dans un four préchauffé pour env. 15 minutes à 160° – à surveiller selon les fours -.

Le sablé doit être doré sur les bords mais encore clair en son centre et il ne faut pas le laisser cuire davantage.

La Chantilly Mascarpone :

Ingrédients :

  • 150 g de mascarpone
  • 250 g de crème liquide à 30% de MG (ça ne marche pas avec une crème avec moins de MG !)
  • 35 g de sucre glace

Instructions :

Sans le Companion :

Préalablement, placer la crème fraîche, le Mascarpone et les fouets de votre robot 15 minutes au congélateur : étape IN DIS PEN SA BLE si tu ne veux pas te foirer lamentablement !

Dans le bol de votre robot, verser la crème froide et ajouter le Mascarpone.

Commencer par fouetter à petite vitesse pour bien mélanger Mascarpone et Crème puis : augmentez la vitesse plein pot ! Fouetter jusqu’à obtenir une consistance épaisse et aérée et ajouter le sucre glace.

NB : ne pas partir en vadrouille ou se caler devant la TV parce que si tu ne t’arrêtes pas de fouetter au bon moment, tu vas te retrouver avec du beurre ! C’est sympa de faire son beurre maison… mais pas utile pour cette recette !

Avec le Companion :

Mon Bol ne rentrant pas dans mon congélateur…je ne vais pas pipoter : je ne l’ai pas faite au Companion !

LE MONTAGE :

Coller le premier sablé-chiffre sur un disque de présentation à l’aide de quelques pointes de Chantilly Mascarpone.

Garnir la base avec la Chantilly Mascarpone à l’aide d’une poche à douille munie d’une douille ronde lisse numéro 10.

Recouvrir le premier sablé-chiffre du deuxième sablé-chiffre.

Garnir de Chantilly Mascarpone. Et décorer selon votre humeur du jour !

J’ai utilisé simplement  toutes les douceurs chocolatées que mon fils aime en les disposant sur la Chantilly !

Bon anniversaire à mon grand « BB » !

Cake super moelleux passion/pavot

J’ai réalisé ce cake super moelleux en un tour de main !

Plus simple, tu ne peux pas faire !

Il me restait de la purée de fruits de la passion – j’adore ce fruit avec le citron, la framboise et la mangue ! – et je me suis dit « Il y a bien des cakes citron/pavot alors pourquoi pas un cake passion/pavot ? » Citron et passion ont une acidité différente mais une acidité tout de même et les graines de pavot, j’ai lu que c’était bon pour la santé et je trouve ça fun avec un ptit goût additionnel sympa !

Ingrédients pour 1 cake super moelleux – moule de 24 cm :

Instructions :

Préchauffer le four à 170°C.

Mélanger ensemble le sucre et le beurre fondu au fouet, sans chercher à blanchir le mélange.

Ajouter les œufs un à un.

Mélanger la levure à la farine et l’ajouter en une fois.

Finir par la crème de passion et les graines de pavot.

Verser le mélange dans un moule à cake en silicone(beurrer le moule s’il n’est pas en silicone).

Enfourner dans le four préchauffer 40 minutes – à surveiller selon les fours -.

Pour conserver le moelleux, dès la sortie du four, et très délicatement, envelopper le cake dans un film alimentaire, jusqu’à refroidissement.

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Petits coeurs à la crème de fruits de la passion avec ou sans Companion

Ces petits coeurs à la crème de passion avec ou sans Companion, hyper simples à réaliser- m’ont permis de tester le Mini-bol du début jusqu’à la fin du déroulé de la recette. Et j’avoue que je suis EM-BAL-LEE ! Nan parce que même si je suis une fan inconditionnelle de mon robot Companion avec son gros bol, ce Mini-Bol est sensas parce que la surface, plus petite de ce petit bol, permet d’optimiser la surface d’homogénéisation de la pâte qui se fait plus facilement et plus rapidement.

Quant à la cuisson au bain-marie et même si j’étais la dernière de la classe en physiques-chimie -en fait, ce sont toutes les matières scientifiques qui ne m’aimaient pas trop jadis, du « temps des dinosaures » quand j’étais en cours – j’ai bien compris que ce mode de cuisson au « bain-marie » incluait une déperdition de la température normale et que donc, en programmant à 100°C le robot, le bain-marie permettait de cuire sans « agresser » la préparation : pas d’oeufs coagulés, pas de préparation qui attache et qui crâme.

Ce Mini-Bol est juste GE-NI-AL : je ne pourrais plus m’en passer tant il facilite la cuisson, la préparation des petites quantités et tant il est carrément plus facile à laver que le gros bol !

Je donne la recette avec les instructions relatives au gros bol et j’indique l’adaptation au mini-bol.

Pour la recette en vidéo : click ici

Le moule à empreinte que j’ai utilisé est ici.

Crème aux fruits de la passion : à réaliser la veille.

Ingrédients :

Instructions sans Companion :

Mettre la gélatine à réhydrater dans un bol d’eau 15 minutes.

Dans une casserole, mélanger au fouet le sucre semoule, les oeufs et la purée de fruits de la passion.

Cuire la crème, sans arrêter de mélanger, à 85°C. La crème doit épaissir.

Hors du feu, ajouter la feuille de gélatine essorée et mélanger.

Attendre que le mélange redescende en température (entre 40°C et 50°C), ajouter le beurre à température ambiante. Mélanger au mixer plongeant sans incorporer d’air.

Verser dans les moules à empreinte. Placer au congélateur pour la nuit ou a minima 6 heures.

Instructions au Companion :

Mettre la gélatine à réhydrater dans un bol d’eau 15 minutes.

Dans le bol du robot muni du batteur, ajouter le sucre, la purée de passion, le beurre, et programmer vitesse 5, 60°C, pendant 2 mn. (Si vous utilisez comme moi le mini-bol : augmentez à 100°C la programmation de la température : c’est cuit au bain marie, donc après mon test concluant, aucun risque que ça crâme ou attache ! J’adoooooore !)

Ensuite faire tourner en vitesse 5 pour ajouter les œufs et stopper tout de suite pour régler vitesse 5, 85°, 9 mn. (Si vous utilisez le mini-bol : augmentez à 100°C la programmation de la température : même remarque que précédemment : ça n’a pas crâmé ni attaché ni fait coaguler les oeufs : c’est RE-VO-LU-TION-NAIRE !)

Ajouter la feuille de gélatine essorée et programmer vitesse 6, 1 minute.

Verser dans les moules à empreinte. Placer au congélateur pour la nuit ou a minima 6 heures.

Pour le sablé breton au Companion (il se fait tout aussi simplement avec un fouet et une Maryse)

Ingrédients :

  • 2 jaunes d’œuf,
  • 80 g de sucre en poudre
  • 80 g de beurre mou
  • 2 g de sel
  • 115 g de farine
  • 3,5 g de levure chimique

Instructions au Companion :

Dans le bol du robot, muni du pétrisseur/concasseur (ou dans le mini-bol muni de son mini-ultrablade), mettre les jaunes d’œuf avec le sucre semoule, lancer vitesse 8, pendant 3 minutes : jusqu’à obtention d’une masse onctueuse et blanche. Veillez à racler les parois du bol et le fond. Avec le mini-bol : pas besoin de racler ! (là encore RE-VO-LU-TION-NAIRE pour la speedée que je suis qui manque toujours de temps !)

Incorporer le beurre ramolli et continuer Vitesse 8, 2 mn pour lisser.

Ajouter la farine, puis la levure chimique et continuer de mélanger au pétrisseur/concasseur (ou avec le mini-ultrablade dans le mini-bol) Vitesse 8, pendant 2 mn: jusqu’à obtention d’une préparation homogène.

Etaler votre fond de tarte directement sans temps de pause. (cf la vidéo)

Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour 20 minutes.

Dès la sortie du four, découper à l’aide de votre emporte pièce votre sablé encore chaud. Si vous le laissez refroidir et que vous le découpez : vous avez tout mon soutien et mon admiration éternelle !

Pour le montage :

Une fois le sablé refroidi, déposer le coeur encore congelé dessus. Saupoudrer ou non de paillettes d’or  et ajouter une p’tite feuille d’or (ou alors – et avant de le déposer sur le sablé : le glacer au glaçage miroir : recette ici -)

Et viiiive la Saint-Valentin avec ce beau dessert ! (nan, j’bacoOoooonne : je suis une WP célibataire ! Je l’ai donc fait pour mon fils d’abord, il adore le visuel de ces petits coeurs à la crème de fruits de la passion, et Gisèle ma voisine de 84 ans qui n’a plus son mari et qui doit se sentir bien seule).

Bon app’ les z’amoureux !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.