Bûche hyper facile Chantilly Mascarpone

Cette Bûche hyper facile Chantilly Mascarpone, je l’ai réalisée le matin de Noël parce que… même si ma maman se chargeait de tout le repas de notre Réveillon, je voulais tester mon nouveau joujou : le Cake Factory + que j’avais reçu la veille. Et ayant travaillé, comme une brute tout le WE (heureusement en home office), je me suis octroyée cette journée du 24 décembre pour faire ce que j’aime plus que tout : me détendre en cuisine en… testant des trucs à la « ouanéguène bistoufly » ou à la « ça passe ou ça casse » parce que j’ouvre mon frigo et je fais avec ce que j’ai dedans !????

La bûche est pour 6 personnes mais si tu veux en faire une plus grande au four traditionnel et sur ta grande plaque : multiplie par deux le temps de cuisson et tu la mets à 180 degrés préchauffé pour 12 minutes ou plus selon les fours.

Donc, une buche hyper facile Chantilly Mascarpone Que j’ai réalisé en 1 heure (si tu mets pendant la cuisson ton bol, ton fouet et ta crème dans le congélateur – lis plus bas pour comprendre !) qui se compose de :

  1. une génoise
  2. une Chantilly Mascarpone
  3. la confiture que tu as dans le frigo ! En ce qui me concerne, fruits rouges.

Ingrédients pour une petite Bûche hyper facile Chantilly Mascarpone de 6 parts max :

La Génoise :

  • 2 oeufs
  • 60 g de farine
  • 50 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • De la confiture

La Chantilly Mascarpone :

  • 75 g de mascarpone
  • 125 g de crème liquide à 30% de MG (ça ne marche pas avec une crème avec moins de MG !)
  • 15 g de sucre glace

Instructions pour la Génoise :

Séparer les blancs des jaunes d’œufs. J’utilise toujours un séparateur d’œufs – click ici – parce que j’aime pas du tout que le blanc coule sur la coquille quand tu les sépares à l’ancienne : ouaih bah, je suis désolée madame, mais moi je sais d’où sors l’œuf hein… et ce que la coquille a touché avant de sortir… hein ! (Je sais c’est très « wonderpétassien » comme attitude…)

Dans un grand bol, battre les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent. (Non, tu n’attends pas que ça devient blanc couleur neige, hein, mais tu t’assures que tout le sucre soit bien fondu, tu piges ?)

Tamiser la farine au-dessus du mélange jaunes/sucre et mélanger délicatement pour incorporer la farine.

Dans un autre grand bol, battre les blancs en neige.

Incorporer un tiers des blancs fermes dans le mélange précédent jaune d’œufs/sucre et avec une Maryse – click ici –, mélanger pour détendre la préparation.

Ajouter le reste des blancs délicatement avec une Maryse en 2 ou 3 fois.

Verser sur le moule anti-adhésif recouvert de papier sulfurisé coupé à la taille du moule de façon homogène.

Programmer P1 15 mn.

Pendant la cuisson de la génoise, préparer un torchon (propre c’est mieux !) humide. A la fin de la cuisson, retourner la génoise sur le torchon humide, retirer le papier cuisson et la rouler.

Laisser refroidir dans le torchon.

Instructions pour la Chantilly Mascarpone :

Préalablement, placer la crème fraîche, le Mascarpone et les fouets de votre robot 15 minutes au congélateur : étape IN DIS PEN SA BLE si tu ne veux pas te foirer lamentablement !

Dans le bol de votre robot, verser la crème froide et ajouter le Mascarpone.

Commencer par fouetter à petite vitesse pour bien mélanger Mascarpone et Crème puis : augmentez la vitesse plein pot ! Fouetter jusqu’à obtenir une consistance épaisse et aérée et ajouter le sucre glace.

NB : ne pas partir en vadrouille ou se caler devant la TV parce que si tu ne t’arrêtes pas de fouetter au bon moment, tu vas te retrouver avec du beurre ! C’est sympa de faire son beurre maison… mais pas utile pour cette recette !

Le Montage :

Sortir la génoise de son torchon et la dérouler.

Etaler une couche de confiture, et ensuite la chantilly Mascarpone. Couper les deux extrémités.

Décorer à la poche douille le dessus de la Bûche !

Joyeux Noël !

Buche hyper facile Chantilly Mascarpone

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Cake Factory de TEFAL

J’ai la chance de posséder le Cake Factory + de TEFAL depuis Noël 2019 et j’en suis fan ! Attends je t’explique pourquoi !

Quand il est sorti, je n’étais pas convaincue plus que ça : j’ai déjà un four double cavités (en gros tu peux utiliser que la moitié du four, ou les deux moitiés séparément à des temps et des températures différentes sans que l’odeur ne se mélange ou tout le compartiment du four) et donc je me disais que le Cake Factory + ne ferait pas plus que mon four de compét’ ! Et bah, je me suis bien gourrée sur toute la ligne !

D’abord, le Cake Factory n’a pas besoin de préchauffage, donc ça va plus vite. Ensuite, les cœurs coulants, dans mon four… bah je les foire… tout le temps ! Et pas avec le Cake Factory +.

Par ailleurs, cette machine ludique, couleur marron est super sympa esthétiquement parlant et est, en plus, archie facile à nettoyer et à ranger. (Bon Ok, moi, j’ai une grande étagère, où tous mes aides culinaires sont en accès facile et rapide et donc… le Cake Factory + aussi).

Enfin, quand tu captes que le Cake Factory remplace ton four ET ton micro-ondes, tu peux t’en servir vraiment beaucoup et de manière hyper fluide ! Je passe mon temps à le détourner de ses utilisations de base.

Il en existe deux modèles :

Le Cake Factory (rose) – click ici – est vendu avec :

  • 3 moules à gâteaux : anti-adhésif, Muffins, minis cakes
  • 1 grille de cuisson
  • 1 livre de recettes

Le Cake Factory+ (marron) – click ici – que je possède est vendu (pour seulement 10 euros de plus avec les liens que je t’ai mis) avec :

  • 3 moules à gâteaux : anti-adhésif, Muffins, minis cakes
  • 1 moule à cookies géants – qui sert aussi pour la fonte du choolat
  • 1 grille de cuisson
  • 1 livre de recettes

Parlons d’abord de ce qu’il sait faire le Cake Factory puisque les deux modèles ont exactement les mêmes programmes : si t’as suivi, plus haut, il n’y a que la couleur qui change et le moule supplémentaire.

Il a 5 programmes intelligents :

  1. Gâteaux à partager
  2. Gâteaux individuels
  3. Meringues
  4. Cœurs coulants
  5. Fonte du chocolat
    Et le programme manuel jusqu’à 240°C

Tout d’abord, la grande particularité du Cake Factory, il n’y a pas de temps de préchauffage. Donc, tu gagnes du temps, de l’énergie et… des sous (sur ta facture d’éléctricité !) surtout qu’il est moins energivore avec 0,576 kW/h.

Ensuite, il a une température et un temps de cuisson adaptés à chaque recette, et tu n’as plus à chercher dans tes livres culinaires, le temps, le thermostat de cuisson etc

Enfin, il ne nécessite pas de surveillance : tu n’es plus obligée d’attendre la fin du préchauffage du four pour y mettre tes trucs à cuire. Ca semble idiot mais ça facilite vachement les choses, surtout si t’es comme moi et que tu fais toujours 20 trucs en même temps !

Concrètement comment ça marche : il adapte les températures en fonction des phases de cuisson de ta préparation selon ce que tu cuis. Bon, en principe tu n’as rien dû comprendre à ce que je viens d’écrire parce que je ne suis pas certaine de m’être bien comprise moi-même alors look cette vidéo TEFAL que j’ai trouvée pour toi :

C’est mieux expliqué en image, hein ?!

Les moules sont sympas : le moule à muffins et le moule cookie géant sont rétractables, ce qui fait que tu peux les glisser dans un tiroir ou dans un placard de ta cuisine sans qu’ils ne prennent de place. Un conseil d’amie, quand tu les laves, laves les à l’eau froide savonneuse, si l’eau est chaude, le silicone va absorber le gras de ta préparation et quand il sera sec il va y avoir de grosses traînées blanches pas belles de gras qui ressortent…

Une application smartphone propose 200 recettes TEFAL et des centaines d’autres recettes de la communauté : j’en ai déjà mis deux des miennes !

Le premier truc que j’ai fait dedans : tu veux savoir ?
Nan, j’peux pas te dire : tu vas RI GO LER !
Bon, bah, j’avais une baguette congelée et c’était l’heure de déjeuner et…paf, je mets la grille dans le Cake Factory +, je mets ma Demi-baguette congelée (mais j’aurai pu la mettre en entier en la coupant, ce que j’ai d’ailleurs fait pour n’en mettre que la moitié) et j’ai programmé manuellement 10 minutes à 180°C et voilà : j’avais mon pain tout chaud et pas dur comme une brique parce que, fort heureusement, il n’est pas passé au micro ondes !

Le premier truc que j’y ai fait : décongeler une demi baguette ! (nan mais j’en ai marre de moi !!!)

Ouaih, je sais, j’suis pas normale… mais je suis partie du principe que c’était un mini four intelligent et… comme j’suis intelligente (des fois) j’ai voulu tester tout de suite (je n’avais même pas lu le mode d’emploi : scandaleusement wonderpétassien cette manière de faire hein ? Tu lis toujours toutes les notices toi ? Laisse moi un commentaire pour me dire que je ne suis pas la seule gréviste des modes d’emplois, steuplé !)

Donc, il est tellement plus simple à utiliser qu’un four lambda et tellement plus rapide, que déjà avec ma demie-baguette décongelée et chaude au top après 10 minutes, j’étais conquise. (ouaih je sais j’suis une fille facile, mais décongeler au four traditionnel, c’est 20 mn usuellement et quand on manque de temps comme moi, bah c’est 10 mn de trop ! et le micro ondes… ça tue le pain… on est bien d’accord ?!)

J’ai testé tous les moules et donc toutes les cuissons :

Le plat anti-adhésif pour y faire la génoise de ma Bûche de Noël -click ici pour la recette- :

  • Génoise au Cake Factory Wonderpétasse

Le moule à Muffins pour faire y faire les Muffins aux pépites de chocolat – click ici pour la recette – les plus moëlleux du monde :

Le moule à mini-cakes pour y faire en mode manuel… du pain express en 45 mn -click ici pour la recette – !!:

Au sein du moule Cookie Géant, j’ai fait fondre mon beurre et une autre fois j’y ai préparé un cake saumon fumé/petits pois hyper moelleux !

J’y ai essayé aussi tous mes moules et beaucoup s’y adaptent en fait :

Et en réalisant mes tartelettes au citron Meringue Suisse – click ici pour la recette – j’ai pu tester la cuisson des meringues et y ai réussi les sablés bretons les plus parfaits du monde :

Je suis vraiment emballée par ce petit appareil et j’avoue le préférer en marron, il fait moins “jouet d’enfant” que le rose (pourtant j’aime le rose).

Il faut, cependant, garder en tête malgré toutes ces innovations technologiques de cuisson que même s’il fait gagner un temps non négligeable pour 6 gâteaux individuels ou un gâteau à partager (pour 4 mangeurs moyens) qu’il permet de cuire en moins grande quantité.

Par exemple pour la génoise de ma Bûche de Noël, évoquée plus haut, j’ai dû diviser par deux ma recette habituelle.

Pour les meringues, je n’en ai cuit que la moitié dans le Cake Factory et l’autre moitié dans mon four traditionnel mais celles cuites dans mon four ont eu un “coup de chaud” et ont légèrement implosé alors que dans le Cake Factory, elles sont ressorties parfaitement lisses comme je le souhaitais.

Pour les palets bretons, j’ai dû relancer 2 autres tournées pour avoir mes 18 palets alors que, bien évidemment, dans un four lambda, j’aurais pu les cuire en une seule fois. Toutefois, je n’aurais pas eu ce rendu aussi parfait puisque j’ai déjà testé, plus d’une fois, la cuisson au four.

En d’autres termes, le Cake Factory est idéal si tu veux un rendu parfait et que tu es disposé(e) à faire plusieurs tournées parce que ton four est occupé ou qu’on est en pleine canicule (il dégage carrément moins de chaleur qu’un four) ou même que tu es dans un Mobile home – en vacances – qui ne dispose pas de four.

Pour une famille de 4, il est idéal, c’est certain, pour plus : je ne saurais dire et tout dépendra de la patience de sa/son utilisatrice/eur pour relancer les fournées supplémentaires nécessaires. Après, on peut considérer que le temps gagné sur le préchauffage est un temps qu’on peut utiliser pour relancer les fournées supplémentaires et il faut garder en tête que ce petit appareil consomme moins qu’un gros four.

Pour la cuisson, je ne dirai qu’une seule chose : exceptionnel ! Jamais mes muffins aux pépites de chocolat n’ont été aussi bons, aussi moelleux et ce, jusqu’au lendemain ! Pareil pour mes petits pains express : bluffant de cuisson aérienne !

Il ne manque qu’un accessoire indispensable (vu de ma fenêtre) une plaque de cuisson (sans rebord) pour gagner un peu en espace de dressage pour les cookies ou simplement réchauffer deux/trois morceaux de pizza, tu vois ou pas ce que je veux dire Madame ou Monsieur de chez TEFAL ?

Alors, en attendant, j’ai découpé une feuille de cuisson aux dimensions internes pour réchauffer mes trucs, sans avoir à sortir le plat anti-adhésif , je trouve que c’est rapide et pratique (et plus simple à laver que le grand plat. Bah Kwâaah, c’est ça être une Wonderpétasse qui s’assume !)

Astuce

En conclusion : moi qui n’étais pas convaincue initialement, je valide carrément cet ingénieux petit appareil dont je compte bien exploiter toutes les possibilités et au-delà !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Pain Express en 45 mn sans temps de pousse !

Un pain express en 45 mn, temps de pousse inclus : voilà une recette parfaite pour ma vie survoltée !

Cette recette vient d’un super blog Ma cuisine débutante. C’est une recette au Companion, elle même adaptée d’une recette de Thermomix, mais elle est tellement simple qu’elle peut se faire avec n’importe quel robot lambda, et même à la force de vos petits bras musclés !

Je les fais cuire dans des empreintes à briochettes ou dans les moules muffins et mini cakes -click ici – du Cake Factory parce que je les congèle grâce à ma machine de mise sous vide, de manière individuelle pour les sortir au fil de l’eau, et avoir toujours du pain frais. Mais il peut être cuit en assemblant les boules les unes aux autres dans un moule lambda.

Bon, qui trépigne d’impatience pour avoir la recette ? L’essayer, c’est l’adopter ! Ils sont vraiment trop bons !

Pain Express en 45 mn temps de pousse inclus !

Ingredients :

  • 500 g de farine (T 55)
  • 12 g de levure sèche de boulanger (marque BRUGGEMAN pour éviter le goût désagréable) OU 25 g de levure fraîche boulangère
  • 80 g d’eau
  • 2 c à c de sel
  • 200 g d’eau
  • 1 c à s de sucre en poudre
  • 1 c à s d’huile d’olive

Instructions pour le pain express en 45 mn sans temps de pousse !

  1. Réhydrater votre levure de boulanger dans 80 gr d’eau tiède (35°C).
  2. Rajouter les 200 g d’eau restant, la farine, le sel, le sucre et l’huile.
  3. Pétrir à la main ou avec un robot disposant d’un crochet, la pâte pendant 5 mn.
  4. Réaliser 12 boules que vous disposerez soit dans des empreintes individuelles, soit dans un moule sous forme de marguerite ou directement sur une feuille de cuisson.
  5. Préchauffer le four à 60°C, enfourner à chaud pour 20 mn puis, sans sortir les boules de pain, ET poursuivre la cuisson à 200°C pour :

20 mn supplémentaires pour un pain blanc à congeler,

  • OU 25 mn supplémentaire pour un pain doré
  • OU 30 mn supplémentaire pour un pain très cuit.

Avec le Cake Factory, programme Manuel et même temps de cuisson :
60°C pour 20 mn puis, sans sortir les boules de pain, ET poursuivre la cuisson à 200°C pour :

20 mn supplémentaires pour un pain blanc à congeler,

  • OU 25 mn supplémentaire pour un pain doré
  • OU 30 mn supplémentaire pour un pain très cuit.

Avec le Companion :

Mettre dans le bol muni du pétrisseur/concasseur, 80 gr d’eau et la levure, vitesse 3, 35°C, 3 mn. Rajouter les 200 g d’eau, la farine, le sel, le sucre, l’huile d’olive et lancer le programme pâte P2.
Ne pas laisser pousser à l’issue du programme et sortir la pâte dès la fin du pétrissage.
Réaliser 12 boules que tu disposes soit dans des empreintes individuelles, soit dans un moule sous forme de marguerite ou directement sur une feuille de cuisson.
Ou, si tu as le Cake Factory, prends le moule à muffins et le moule à Cakes. Il suffit juste de peser ta pâte (j’avais 830 g) et de la diviser en douze et tu as deux fournées.
Préchauffer le four à 60°C, enfourner à chaud pour 20 mn puis, sans sortir les boules de pain, poursuivre la cuisson à 200°C pour 20 mn supplémentaires. Les temps de cuisson sont identiques pour un four traditionnel et pour le Cake Factory (sauf que dans le Cake Factory, tu n’as pas de préchauffage)

Dans le Cake Factory, ca marche encore mieux que dans le un four traditionnel je trouve !!

Si tu congèles tes pains, cuits les 40 mn. Si tu veux les manger tout de suite, rajoute 5 minutes de temps de cuisson. 

Pour la congélation/décongélation :

Placer vos pains individuels refroidis à plats dans votre congélateur (je les laisse dans le moule à empreinte) et une fois congelés, vous pouvez les mettre sous vide avec une FoodSaver.
Pour les décongeler, les mettre directement congelés dans le four à froid à 240°C pour 15 mn (à adapter selon les fours).
Ainsi, pour vous mêmes ou vos invités de dernières minutes, vous aurez toujours du pain frais et tout chaud.

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Pains au chocolat Illusion (Briochés)

Pour faire un vrai pain au chocolat, il faut une vraie pâte feuilletée levée et…j’ai toujours la flemme de massacrer une motte de beurre pour l’aplatir et faire les nombreux tours qui doivent reposer une demie heure, dans le frigo, entre chaque tour (bah kwâaaah, j’aime cuisiner/pâtisser mais j’ai une vie aussi en dehors de ma cuisine donc passer 6 heures en cuisine pour une pâte feuilletée maison bah… j’ai pas le temps, j’ai cours de licornes !) donc ces pains au chocolat Illusion (briochés) au Companion sont un super compromis !

Alors, lorsque j’ai vu cette recette intitulée pain au chocolat illusion qui ne me demandait que deux minutes de préparation de la pâte (juste le temps de sortir les ingrédients du placard et du frigo !), je me suis naturellement empressée de la tenter et je reconnais que j’ai été bluffée !

La cuisson est juste parfaite avec le Cake Factory – click ici pour lire l’article que je lui ai consacré – ! Mais au four traditionnel, ça marche bien aussi !

Bien sûr, ce ne sont pas des pains au chocolat feuilletés mais bien des pains au chocolat briochés. Donc, que tous les puristes du pain au chocolat/chocolatine détournent tout de suite les yeux de leur écran : NON, ce ne sont pas des pains au chocolat/chocolatines. Non, je ne suis pas une professionnelle du tout ni en pâtisserie ni en cuisine ni en… rien du tout. J’te partage juste une recette sympa, pas trop chiante à faire et plutôt très bonne (elle plait à mon fils et ceux qui viennent squatter pour le goûter et ils sont de plus en plus nombreux !).

Ils se congèlent très bien une fois cuits et retrouvent toute leur saveur après un rapide passage au four pour les réchauffer. Ils sont d’ailleurs meilleurs après un passage au four : je te le recommande, parce que le chocolat va légèrement fondre et c’est trop trop bon !

Mon fils les adore au p’tit déj ! J’en sors deux la veille au soir du congélateur : ils sont dans une boite en décongelant “pépère” à attendre d’être dégustés le lendemain matin en passant 15 secondes au micro ondes (une fois décongelés) et… on les “éclate” !

Et même moi, qui singulièrement n’est pas fan de chocolat du tout, j’en dévore bien volontiers avec mon café du matin (celui qui est vital, juste avant le second que je dois avaler pour être totalement réveillée).

Les barres de chocolat peuvent être achetées auprès de l’enseigne Zodio ou clik ici  ou tu peux demander à ton sympathique boulanger de t’en vendre. A défaut, des carrés de chocolat feront tout aussi bien l’affaire mais spa facile de couper un carré de chocolat dans la longueur !!

Ingrédients pour 16 pains au chocolat illusion:

  • 500 gr de farine
  • 80 gr de sucre
  • 120g de beurre pommade
  • 240 ml de lait tiède
  • 10 g de levure boulangère sèche (ou 20 g de fraîche)
  • 1 c à c de sel
  • barre de chocolat-click-  ou tablette coupée en barre

Instructions :

Dans le bol du robot Companion muni du couteau pétrisseur/concasseur, verser le lait et la levure, et programmer Vitesse 3, 40°C, 5 mn.

Ajouter la farine, le sucre, le beurre pommade, et le sel, lancez le programme P2.
A la fin du pétrissage, programmer la pousse à 35°C pendant 1 heure.
Une fois la pousse terminée, sortir la pâte, la dégazer (en mettant des coups de poings dedans : la partie que je préfère !) et la séparer en 2 boules égales.

Le façonnage:

Etaler chaque boule en rectangle de 20 sur 50 cm. Même si le rectangle n’est pas régulier, comme le mien !!

Puis couper avec une roulette à pizza – click ici – en deux chaque rectangle et couper dans la largeur 5 bandes de 10 cm de large (look la galerie de photo plus bas !)

Déposer une barre de chocolat (ou des carrés de chocolat) sur le bord de la bande de pâte et rouler 2 fois. Déposer une seconde barre de chocolat, et rouler jusqu’au bout.

Renouveler l’opération pour toutes les bandes de pâte.
Dorer, au pinceau alimentaire, les pains ainsi constitués avec un oeuf entier battu et un peu de lait (ou juste du lait : ça marche aussi !)


Laisser pousser environ 60 minutes dans votre four éteint (avec la lumière c’est parfait) ou dans un endroit tiède recouvert d’un torchon propre (sur ta box internet : c’est mortel !)

Préchauffer le four à 210°C. Mettre au four pour une quinzaine de minutes. A surveiller selon les fours.

Avec le Cake Factory, tu vas pouvoir faire 3 fournées, tu programmes en mode manuel 210°C 17 mn.

Bon app’ pour le p’tit déj ou le goûter avec ces petits pains chocolat illusion !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.