Lentilles aux saucisses de Montbéliard au Cookéo

Les lentilles sont des légumineuses que nous adorons à la maison et en plus c’est toujours hyper rapide et rapide simple de réaliser ces Lentilles aux saucisses de Montbéliard au Cookéo !

Toute mon enfance, j’ai entendu ma maman me dire que les lentilles sont riches en fibres, et en minéraux (fer, magnésium, potassium en particulier) et relativement riches en vitamines du groupe B (qui sont toutefois partiellement détruites à la cuisson), et présentent un faible indice glycémique.

Avec le temps j’ai appris que les lentilles contribuent à l’abaissement du taux de cholestérol et à l’abaissement du risque d’accident cardio-vasculaire.

Donc, autant en manger !

Le mercredi, c’est la journée de la course poursuite : je gère mes dossiers le matin et à midi, il faut vite faire déjeuner mon p’tit gars puis, repartir et/ou répondre aux (trop) nombreuses sollicitations des clients : autant dire, que je n’ai pas du tout le temps de cuisiner.

Le Cookéo me permet donc de réaliser un plat sain rapidement. Cette recette peut naturellement se réaliser avec une bonne vieille cocotte minute !

Ingrédients pour les lentilles aux saucisses de Montbéliard au Cookéo:

      • 500 g de lentilles du Puy (ou plus facilement vous servir d’un verre pour mesure vos lentilles puisqu’il faudra 3 fois le volume de lentilles en eau).4 saucisses fumées
      • 1 oignon
      • 200 g de lardons nature
      • 2 carottes
      • 2 feuilles de Laurier
      • 1 gousse d’ail,
      • 1 portion entière de Kub Or (MAGGI – contenant 2 petits cubes)
      • 4 clous de girofle
    • sel, poivre

Instructions pour les lentilles aux saucisses de Montbéliard au Cookéo:

Couper les saucisses en 3 ou 4 morceaux.

Éplucher votre gousse d’ail que vous presserez avec un presse ail – click ici pour voir le mien que je kiffe pour moins d’1 Euros !- (ou tout simplement que vous réduirez en purée avec la lame de votre couteau : ma méthode préférée).

Éplucher les carottes et les couper en rondelle – click ici pour couper vite et bien –.

Éplucher et émincer l’oignon.

Mettre le Cookéo en mode « Dorer » et y mettre les saucisses, les lardons, l’oignon émincé, les carottes en rondelles. Inutile de mettre de l’huile, les lardons vont générer la matière grasse pour faire dorer l’ensemble tout en parfumant subtilement les carottes.

Ajouter les lentilles et 3 fois leur volume en eau. (par exemple, 1 verre de lentilles et 3 verres d’eau)

Ajouter le Kub Or, le Laurier, l’ail pressé, les clous de Girofle et le poivre. Je vous conseille d’attendre la fin de la cuisson pour ajouter le sel puisque les lardons salent déjà la préparation.

Puis mettre le Cookéo sur cuisson rapide, pendant 20 minutes.

Et voilà les Lentilles aux saucisses de Montbéliard au Cookéo réalisées en un tour de main !

Bon app’ les Mam’s qui courent le mercredi !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Foncer un moule rapidement

J’ai essayé toutes les techniques possibles et imaginables pour essayer de foncer un moule rapidement le plus régulièrement possible avec une pâte notamment la pâte brisée dont vous trouverez la recette ici.

A l’ancienne : au doigt… et bien… le résultat n’est pas terrible ! En dehors du fait que l’empreinte des doigts se retrouve sur toute la surface du fond de tarte, les bords en sont irréguliers.

Au rouleau à pâtisserie : la technique est celle des Chefs qu’on peut notamment voir Ici sauf que, toutes les fois où je m’y suis essayée, la pâte se retrouvait collée au rouleau ou alors je ne la déroulais pas de manière centrale et j’en avais un gros morceau d’un coté et pas assez de l’autre ou pire encore, elle se cassait.

Après plusieurs « matchs » à l’occasion desquels le fond de tarte m’a mise KO, j’ai trouvé un moyen ultra simple d’avoir un fond de tarte régulier après une apposition simplissime – tellement simple que je me demande pourquoi je n’y ai pas pensé avant-.

Cela marche aussi bien avec les pâtes à tarte faites maison qu’avec celles vendues en commerce et mises sur une feuille de papier de cuisson.

Ne riez pas si vous utilisiez déjà cette technique mais après deux ans de fonds de tarte dans ma cuisine et des heures de consultation de la blogosphère, je ne l’avais pas vue.

Le processus est le suivant :

Sur une feuille de cuisson, ou une feuille en silicone -comme moi- Étalez votre pâte à tarte maison, en rond, ou en carré, selon le moule au sein duquel vous souhaitez la foncer.

Une fois étalée, prendre votre cercle à pâtisserie ou votre moule en silicone et le retourner à l’envers sur vote pâte étalée, en le centrant sur le fond de tarte, et posez vos mains de part et d’autre : une main sur le moule retourné face à vous, et une main sous la feuille de cuisson et Hoooooop retournez le tout comme une crêpe, de sorte que vous ayez le fond de tarte dessus et le moule en dessous, comme ceci :

img_3751

Il ne vous reste plus qu’à décoller la feuille de cuisson :

img_3752

La pâte est (enfin) correctement centrée :

img_3753

Il ne reste plus qu’à la foncer en lui faisant épouser les forme de votre moule :

img_3754

Et la régularité est (enfin) correcte après cuisson comme sur cette tarte salée moutarde à l’ancienne, tomates et camembert dont la recette est ici.

img_3764

Edit du 23 novembre 2017 :

Et si tu as une pâte collante, type pâte sucrée, tu l’étales entre deux papiers alimentaires de cuisson. Et le processus est le même. J’ai pris, à dessein, une feuille de silicone pour qu’on comprenne bien la manœuvre en les distinguant mais avec deux papiers cuisson, c’est parfait !

Si tu n’as pas tout compris, attends ! Je te montre en musique !

Bon, là, c’est plus compréhensible non ?

Et voilà, ce que j’ai pu réaliser avec :

Recette à venir !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

 

Velouté de courgettes Fromage frais ail et fines herbes (ou Kiri)

Mon fils ne mange que la soupe de « Mamie » et… ce velouté de courgettes ! Il en réclame tous les soirs d’hiver et s’en ressert plusieurs fois ! Cette recette est donc adoptée.

En plus d’être simplissime à réaliser, elle est vraiment délicieuse.

Elle se fait aussi aisément au Companion que sans Companion et je vous livre les deux manières de la réaliser : avec et sans robot.

Ingrédients

• 4 grosses courgettes ou 6 petites courgettes
• 1 cube de bouillon de poule ou de boeuf + 1 portion de Kub Or

• 750 ml d’eau
• 4 carré de fromage frais ail et fines herbes (ou 4 portions de Kiri)
• 1 pincée de sel et de poivre

Instructions au Companion :

  1. Laver les courgettes, retirer les extrémités  puis les couper en tronçons avec la peau. Mettre les tronçons dans le robot muni du Hachoir Ultrablade. Et ajouter les cubes de bouillon et couvrir de 750 ml d’eau.
  2. Ensuite, lancer le Programme Soupe P1 pour 40 minutes.
  3. À la fin de la cuisson, ajouter le fromage frais (ou le Kiri) par l’ouverture du couvercle. Salez et poivrez. Mixez en Vitesse 12 pendant 1 minute.
  4. Servir chaud.

Instructions sans Companion :

  1. Mettre à chauffer l’eau, les cubes de bouillon, les courgettes coupées en morceaux avec la peau; sel et poivre.
  2. Laisser cuire environ 40 min (quand la courgette est tendre).
  3. Rajouter le fromages frais ail et fines herbes (ou le Kiri) et mixer le tout.
  4. Déguster ce velouté de courgettes sans modération aucune surtout !

Bon app’ allégé !

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Baguettes magiques prêtes en 5 mn, sans robot ET sans se salir les mains !

Je vois passer ces baguettes magiques prêtes en 5 mn depuis des mois sur les réseaux sociaux et les blogs et j’étais vraiment dubitative…Un pain sans pétrissage qui donne une baguette comme celle de mon boulanger ? Mouaih… je n’y croyais pas trop !

Seulement voilà, ce soir, j’avais une ineffable envie de dévorer des tomates aillées à la poële et sans pouvoir saucer avec du pain… ce n’était pas envisageable. Mais entre les devoirs, les autres plats à faire et tutti il quanti, je n’avais pas du tout envie de sortir un robot culinaire et de dégazer la pâte etc… Alors, je me suis rappelée de cette recette de baguette magique prêtes en 5 mn et je me suis dit « Il n’y a que les peureux qui n’essayent pas : essaye donc ma Sofe ! » (ouaih, des fois je me parle à moi toute seule dans ma tête).

Et là, je suis bluffée totalement : le pain est croustillant sur le dessus, et moelleux à l’intérieur, la mie est aérée et dense ! Ce n’est plus de la magie, c’est de la sorcellerie !

 

Ingrédients :

375 g de farine T45

8 g de sel

12 g de levure boulangère fraîche ou 6 g de levure sèche (je recommande toujours la Brugeman, elle n’a aucun goût, est la moins chère et lève bien)

300 ml d’eau tiède

 

Instructions :

Dans un saladier, diluer la levure avec un peu d’eau tiède (4 cuillères à soupe environ).

Une fois la levure bien diluée ajouter le reste d’eau.

Ajouter la farine et le sel et mélanger à l’aide d’une spatule ou cuillère en bois. Ne cherchez pas à faire partir les grumeaux, c’est inutile, mélanger de manière homogène mais sans chercher à avoir une pâte lisse. J’ai dû mélanger 1 mn 30 à tout casser.

Couvrir d’un torchon propre et laisser lever dans un endroit tiède 1h à 1h30 – je fais toujours lever mes pâtes enfermées dans mon four Micro-ondes éteint, ainsi pas de courant d’air et l’effet de serre est garanti -.

La pâte va doubler de volume.

Un peu avant la fin de la levée/pousse, préchauffer le four à 240° C en mettant un lèche-frite ou un récipient en terre cuite remplie d’eau dans le bas du four.

Une fois que la pâte a doublé de volume, recouvrir un moule à baguettes que vous trouverez ici  d’une feuille de cuisson ou d’une feuille en silicone et verser la pâte collante en la faisant s’écouler directement de votre bol vers la feuille et en vous servant de la spatule pour juste guider la pâte vers les alcôves du moule en lui faisant épouser la forme de votre moule.

Ne vous étonnez surtout pas de l’aspect qui est comme ceci :

img_3701

et ne cherchez pas à donner une autre forme que celle d’un rectangle difforme.

Ensuite, avec un ciseau de cuisine, taillez le pain en biseau – 4 ou 5 entailles -, un peu comme si vous coupez, là tout de suite, le ruban de la ligne d’arrivée de votre victoire à venir s’agissant du pain que vous être en train de réaliser comme ceci :

Baguette magique Wonderpétasse

Vous pouvez saupoudrer votre pâte crue de farine, pour avoir l’effet fariné de la baguette du boulanger.

Faire cuire le pain environ 25 minutes si vous aimez la baguette blanche (like me !) ou 30 minutes – à varier selon les fours et la qualité du pain souhaitée.

C’est la condensation de l’eau dans le four qui va créer cette croûte du boulanger et la mie est juste parfaite. Et quel bonheur de manger ce pain encore chaud sorti du four ! J’en suis fan !

Conseils :

Vous pouvez varier vos baguettes en saupoudrant la pâte dressée sur les moules de graines de pavot, de sésame, de tournesol etc…

Cette recette de baguettes magiques prêtes en 5 mn est plus que magique : elle est miraculeuse !

Baguettes Wonderpétasse

Bon app’

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Crème dessert façon Montblanc au Companion

Cette crème dessert façon Montblanc au Companion est mon dessert préféré. Nulle autre crème dessert ne l’égale tant elle est onctueuse en bouche, savoureuse, généreuse. Cette recette est la digne copie de la célèbre crème dessert Montblanc !

Sauf que… comme nous toutes, j’ai tendance à faire attention à ma bouée de sauvetage naturelle et que j’ai remplacé le sucre par du Ginko. Se faire plaisir : oui mais le Remake de « Sauvez Willypétasse » n’est pas encore prévu !

Voici donc la recette en vidéo d’une minute ! Click sur l’image !

img_3543

Ingrédients :

 

  • 1 boite de lait concentré non sucré entier 410 g
  • 200 ml de lait demi-écrémé
  • 1 jaune d’oeuf
  • 15 g de Maïzena
  • 100 g de sucre OU 2 c à c de Ginko (pour celles et ceux qui ne connaissent pas : c’est en vendu en supermarché et vous trouverez les informations sur le produit ici)
  • 2 c à c d’arôme vanille, ou banane (divin) ou framboise ou mangue etc…

Instructions :

Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot muni du batteur et régler Vitesse 5/ 100°C/ 8 mn , avec le batteur. Ne pas mettre le bouchon.

Verser dans des ramequins que vous filmerez au contact ou plus simplement dans des pots à yaourts ou des pots à Pannacotta que vous refermerez.

Réserver au frais 4 heures.

Et la texture est à l’identique de celle vendue par la célèbre marque de dessert la preuve en vidéo :

 

J’avais publié cette recette sur mon groupe de cuisine et beaucoup m’ont dit qu’elles trouvaient la crème trop liquide. c’est pourtant la consistance de celle de la marque MONTBLANC. Donc, si vous la souhaitez plus consistante, il vous suffit de porter à 20 grammes le poids de la Maïzena.

Bon app’ les Montblanches et les Montagnards !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.