Le Live FaceBook sur la page MOULINEX où comment faire une recette salée et une recette sucrée en 30 minutes !

Comme vous le savez, je possède deux fidèles commis de cuisine : le Cookéo et le Companion, tous deux de la marque MOULINEX.

 

Pourquoi ces deux robots ? Parce que je manque cruellement de temps mais que j’ai le souci de cuisiner le plus souvent du « fait maison » et ces deux fidèles commis m’y aident parfaitement en un temps record.

Mais trêve de blablas, je vous laisse visionner la vidéo qui parle d’elle même !

 

Bon app’ !

Tarte aux framboises et sa Chantilly Mascarpone

C’est enfin la saison des framboises, mon fruit préféré avec le citron !

Et j’ai réalisé cette tarte aux framboises sur un sablé breton (Recette C. FELDER que vous trouverez dans sa version originelle ici et avec l’astuce du Chef CASTEL pour la pocher directement ici ).

Cette tarte se compose très simplement de :

  • un sablé breton ou de tout autre fond de tarte de votre choix : pâte brisée, sucrée, ou sablée,
  • une Chantilly au Mascarpone
  • de framboises (environ 350 gr)
  • de sucre glace (pour faire joli : j’aime bien quand c’est joli !)

Le Sablé breton :

Ingrédients et recette : ici

La recette du sablé Breton est réalisée au COMPANION pour l’efficacité de la lame pétrisseur/concasseur qui me permet de pocher directement ma pâte dans le moule choisi. J’aime aller vite et quand je sors de ma cuisine, bah… j’en sors… et j’ai rarement le temps de me dire qu’il faut que j’y revienne pour en sortir la pâte réservée au frais.
Cette astuce du Chef CASTEL me permet de gagner du temps et donc… de contribuer à mon souci de faire vite et bien ! Merci Chef CASTEL !

La Chantilly :

Ingrédients :

  • 125 g de Mascarpone
  • 1 sachet de sucre vanille
  • 250 g de crème liquide entière 30% (minimum) très froide
  • 60 g de sucre glace

 

Instructions :

Mettre le bol de votre robot, le fouet et la crème au congélateur quelques minutes

 

Dans le bol, mettre la crème liquide entière très froide  puis le Mascarpone, le sucre glace et le sucre vanille.

 

Fouetter jusqu’à l’obtention d’une crème épaisse.01dffcc9dc4f2457425f30c97981effa3fa9d8b566

 

A la poche à douille, pocher la crème Chantilly sur votre sablé breton.

014139d34399492ef52f011a8d82fe3ec0d70e1b35

Garnir de framboises et saupoudrer de sucre glace.

01da524b0595dca3462979d16bf8e607db42fce045

Réserver au frais jusqu’au dessert.

 

Trop trop bonne cette tarte !

 

Bon app’ !

Le Sablé Breton de C. FELDER avec la méthode du Chef B. CASTEL (au COMPANION)

IMG_2253Le Chef Christophe FELDER et son livre rose « Pâtisserie » sont tous deux mes référents préférés en matière de Pâtisserie.

D’abord parce que je trouve son ouvrage ultra pédagogique avec les photos qui illustrent, pas à pas, ses recettes et ensuite parce qu’en suivant rigoureusement ce livre, je n’ai jamais raté une seule de ses préparations. (Et pourtant, il m’arrive d’avoir des loupés mythiques dans ma cuisine en réalisant les recettes d’autres ouvrages!).

Ensuite, parce que j’aime l’idée du rose de cet ouvrage : je pense que c’est la manifestation suprême de la virilité que de choisir du rose quand on est un homme, c’est tellement une marque d’assurance dont le message est – vu de ma fenêtre – : « Je n’ai pas à prouver davantage ma masculinité et j’opte pour le rose « . J’adore !

Originellement, cette pâte se réalise au robot muni de la feuille et j’en avais délivré la recette ici et le résultat en était parfait après la pause de 2 heures de la pâte au réfrigérateur.

J’ai la chance d’avoir pu échanger avec le Chef Benoît CASTEL (son Instagram est ici et son Facebook ici)  qui m’a donnée une astuce bluffante de simplicité et de rapidité pour éviter tout à  la fois l’élasticité de la pâte qui peut prendre place lorsqu’elle est trop travaillée avec la feuille du robot et la pause de deux heures au frais.

Le Chef CASTEL m’a recommandé de réaliser cette pâte au robot muni d’une lame tranchante pour pouvoir pocher tout de suite la pâte sans temps de repos et sans prendre le risque qu’elle ne se rétracte à la cuisson.

Ca tombe bien, mon fidèle commis, le robot COMPANION de MOULINEX est doté d’une lame tranchante, le pétrisseur/concasseur et en essayant les préconisations du Chef pâtissier CASTEL, j’ai été emballée tant c’est simple, rapide et efficace.

Ayant rendu à mes deux Maîtres ès Pâtisserie, l’hommage qui leur était dû, et que je remercie grandement pour me donner autant de bonheur dans ma cuisine, je vous dévoile bien volontiers la recette et l’astuce !

Le sablé Breton de C. FELDER
Ingrédients :

  • 3 jaunes d’œuf
  • 130 g de sucre semoule
  • 150 g de beurre mou
  • 200 g de farine
  • 1 pointe de cuillère à café de sel fin
  • Le zeste d’un citron (ça c’est moi qui le rajoute : ingrédient non inclus dans la recette de C. FELDER)
  • 1 sachet de levure chimique

Préparation :

Au COMPANION : Dans le bol du robot, muni du pétrisseur/concasseur, mettre les jaunes d’œuf avec le sucre semoule, lancer vitesse 8, pendant 3 minutes : jusqu’à obtention d’une masse onctueuse et blanche. Veillez à racler les parois du bol et le fond deux ou trois fois pendant les 4 minutes.

Incorporer le beurre ramolli et continuer 2 minutes pour lisser.

Ajouter le zeste de citron.

Tamiser la farine, le sel, la levure chimique sur la préparation et continuer à mélanger au pétrisseur/concasseur pendant 3 minutes : jusqu’à obtention d’une préparation homogène.

A l’aide d’une poche à douille, pocher votre fond de tarte directement sans temps de pause.

Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour 20 minutes.

Ce fond de tarte est tellement simple et inratable à réaliser que je pense qu’il va devenir une de mes bases préférées pour mes fonds de tarte !

Bon app’ !

Crumble aux framboises


Les framboises, avec le citron, c’est un fruit dont je ne me lasse pas.
Continuer la lecture de Crumble aux framboises

Muffins ultra moëlleux à la banane et nappage au chocolat au lait – hyper rapide et simple

Il y a un Muffin que je mange régulièrement à la cafét’ de mon lieu d’exercice professionnel, c’est le Muffin Milka, c’est MA gourmandise préférée. Quand je passe à la caisse, je les vois tous me regarder avec de gros yeux et certains me disent même « Bah dites donc, ce sont des calories au kilo que vous vous enfilez, là ! » Ouaih et j’assume, ils sont tellement tellement tellement moelleux et ce petit nappage au chocolat est juste parfait !

Le pire ? Christine de la Cafét’ me dit souvent le matin quand j’arrive -trop- tôt (pour travailler) « Sophie, il est sorti il y a peu du congélateur, alors attends une bonne heure avant de le manger » (le truc qui te torture à bloc parce que justement, ce matin, tu n’as pas pris ton p’tit déj en te disant que tu allais savourer ton Muffin préféré…)

Attends je te montre en photo celui de la Cafét’ ! 

Bref, ça fait plus de 3 ans que je ne m’octroie ce petit plaisir que 2 ou 3 fois par mois parce que, comme dirait Gad Elmaleh dans le Sketch du « Blond » : « Moi, j’suis pas The Blonde et rien que je le regarde ce Muffin et déjà ma bouée de sauvetage naturelle gonfle toute seule ! »

Bref, tout ça pour dire que je voulais pouvoir le faire « home made » mais avec les calories en moins (un chouilla en moins hein…) et le moelleux présent.

Pendant plusieurs années, j’ai réalisé des Muffins que je trouvais « bof » parce que je sais maintenant qu’il ne faut pas être une maniaque de la pâte lisse pour avoir ce miraculeux – pour ne pas dire divin – moelleux !

Exit mes amours robots culinaires (mon Companion Moulinex – il porte bien son nom celui-là hein ?😜 – et mon « amant » le Mini Kitchenaid Artisan) et vive ma spatule en bois qui mélange grossièrement et laisse tous ces grumeaux qui font que la pâte a enfin ce moelleux tant convoité ! (en fait, c’est le même principe que pour celui de la baguette magique : recette ici. )

Ensuite, je suis nostalgique de mes années « djeunes » quand je sortais de boite de nuit à des heures indécentes – matinales – (maman, papa si vous me lisez, sachez-le : je faisais « le mur » tous les vendredis et samedis soirs pour aller au Palace, aux Bains ou au Niels ) et qu’on se retrouvait tous à faire la queue sur les grands boulevards parisiens à 5 heures du matin pour commander cette fameuse crêpe Banane/Nutella avant d’aller dormir réviser les partiels de la Fac. Donc, voilà la genèse de ma réalisation du jour : la rencontre de la Sophie « d’avant » (nan pas celle qui fait la Météo !!) et celle d’aujourd’hui !

Mais bon, maintenant que tout le monde a lu le pourquoi de cette recette, sans doute faut-il la réaliser, nan ?

Je me suis inspirée de la recette de Martha STEWART (je la kiffe davantage depuis qu’elle fait même des cakes avec Snoop Dog, le rappeur !) que vous lirez en VO – non sous-titrée ici – et dont j’ai adaptée les mesures et les ingrédients (je ne sais pas du tout ce qu’est l’huile de Canola…que j’ai donc remplacée par du beurre fondu) et j’ai ajusté les mesures pour avoir le rapport en grammes avec la quantité que je voulais.

Ingrédients :

  • 200 g de farine
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 75 g de sucre Stevia Ligne (le paquet vert qui contient au total 500 g) OU 150 g de sucre semoule
  • 2 oeufs
  • 100 g de beurre SAINT HUBERT à 38% fondu
  • 120 ml de lait
  • 1 cuillère à café de vanille liquide
  • 3 bananes mures écrasées à la fourchette
  • 1 pincée de sel

Pour le nappage :

  • Du chocolat au lait ou noir ou praline ou blanc
  • Deux cuillères à soupe de crème liquide (à 4% pour moi et ça a super bien fonctionné !)

 

Instructions :

 

Préchauffer le four à 200°C et graisser vos moules si vous n’utilisez pas un moule en silicone.

Dans un récipient allant au micro-ondes, (le Microcook de Tupperware est mon allié cuisine de tous les jours), faire fondre votre beurre au micro-onde, à la puissance la plus douce.
Ajouter le lait, l’arôme vanille et les deux oeufs battus préalablement en omelette. Finir en ajoutant les bananes écrasées préalablement à la fourchette.

Dans un autre saladier, mélanger les poudres : farine, levure, bicarbonate, sucre et creuser un puits au sein duquel vous versez le mélange liquide précédent.


Mélanger à la spatule en homogénéisant succinctement la pâte. Ne pas trop la mélanger mais tout de même un peu pour ne plus y voir les poudres sèches.

Remplir vos moules de pâte à 1 cm du bord et cuire 15 à 20 minutes – jusqu’à ce que les muffins soient colorés – dans un four préchauffé à 200°C.


Laisser refroidir puis démouler sur une grille.


Une fois refroidis, passer au nappage rapidement, avant que le chocolat ne durcisse :

Faire fondre dans un récipient adapté au micro-onde, à la plus faible puissance, 100 g de chocolat au lait Milka ou autre, par tranche de 30 secondes et remuer à chaque fois entre. Ajouter deux cuillères à soupe de crème liquide pour fluidifier le chocolat et avec une spatule, déposer le nappage sur le chocolat encore liquide présent sur le Muffin.

Une explosion de gourmandise en bouche ! En peu de temps et sans robot ! J’adore, j’adhère ! Sans doute l’une des meilleures pâtisseries de mon carnet de recettes (très subjectivement hein😂 !)

Et ce moelleux…😍👇

​​




Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.