Base pour Cupcakes au Companion

Les Cupcakes au Companion… c’est toute une histoire entre eux et moi !

Attends j’t’explique : pendant des années, surchargée par mon job, je n’arrêtais pas de dire que mon fantasme c’était de rester à la maison, faire des Cupcakes et avoir une maisonnée aussi ordonnée que Bree Van De Kampf (me dis pas que tu ne connais pas la série Desperate Housewives ?!). Donc, j’en parlais de manière anecdotique comme d’une situation rêvée : ne pas travailler et faire des gâteaux ! Parce qu’il n’y a pas très longtemps encore, je ne savais pas du tout faire un simple gâteau au yaourt !

Alors, évidemment, ça m’éclate maintenant de savoir faire des cupcakes avec un glaçage SMBC comme la ménagère américaine sait si bien le faire! C’est classe de dire un truc savant hein ?! En fait, pas du tout, le SMBC, c’est ça – click ici pour lire la recette de la Crème au beurre Meringue Suisse – !

Dans quelques jours, c’est Halloween et je voulais faire plaisir – en avance – à mon neveu et à mon fils qui sont à la maison.

Donc, je me suis lancée dans une recette de Cupcakes au Companion et je les ai « customisés » en gentils monstres d’Halloween.

Click ici pour voir la recette en vidéo:

La recette de base des Cupcakes au Companion :

Ingrédients :

  • 100 g de sucre en poudre
  • 90 g de beurre pommade (à température ambiante)
  • 150 g de farine
  • 2 oeufs
  • 30 g de lait
  • 1 demi sachet de levure chimique
  • 1 cuillère à soupe de vanille liquide ou 1 sachet de sucre vanillé, ou tout autre arôme de votre choix

Instructions :

Préchauffer le four à 180°C.

Dans le bol du robot, muni du pétrisseur/concasseur, placer le sucre et le beurre mou coupé en morceaux, et programmer 2 min, vit 6.

Ajouter la farine, les œufs, le lait, la levure chimique, la vanille et programmer Vitesse 7, 2 mn.

Disposer des caissettes dans un moule à muffins – click ici –, sans trop les enfoncer, et les remplir de pâte aux 3/4 en vous aidant d’une cuillère à glace – click ici –.

Enfourner pour 20/25 min dans le four préchauffé.

Sortir les Cupcakes du moule et les laisser refroidir complétement.

Transformez vous en Bree Van De Kampf et ajoutez le topping de votre choix !

Voilà mon Topping – click ici pour lire la recette du topping – du jour ! – Click ici pour voir la vidéo de la recette de la crème au beurre Meringue Suisse au Companion –

Bon app’ Bree !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

SMBC ou Crème au beurre Meringue Suisse au Companion

Cette SMBC ou Crème au beurre Meringue Suisse est hyper souvent utilisée pour couvrir les gâteaux de cake design ou pour les toppings de cupcakes notamment.

Évidemment, il fallait que j’adapte cette recette au Companion. Parce qu’elle contient de la Meringue Suisse et que je me suis dit que ça devait, quand même, être moins écœurant – pour ne pas dire dégueu (oups je l’ai dit !) – que la crème au beurre « normale ».

J’ai donc pris la recette de cette SMBC ou crème au beurre meringue Suisse de Chef Nini – click ici pour voir la recette sans Companion – et j’ai tenté (en serrant les fesses) et, cerise sur le gâteau, avec le nouveau fouet du Kit Pâtisserie du Companion – click ici – mais ça marche tout aussi bien avec le fouet originel du Companion.

Cette crème au beurre s’est révélée un vrai délice ! Parole d’enfant de 10 et 13 ans – mon neveu et mon fils.

Allez, si toi aussi tu as le Companion et que tu fais plein de Cake Design, là je pense à mes potesses des groupes de cuisine : Sabine et Marina; et je suis certaine qu’il n’y en a plein d’autres ! Je suis certaine que vous n’avez même pas lu mon « blablatage » habituel, prélude à la recette et que vous êtes déjà en train de zieuter toutes les instructions !

La recette en vidéo de la SMC ou Crème au beurre Meringue Suisse-click ici

Ingrédients pour la SMBC ou Crème au beurre Meringue Suisse :

  • 2 blancs d’œufs
  • 65g de sucre de poudre
  • 115g de beurre très pommade (le sortir la veille et le couper en petits carrés)
  • colorant au choix
  • Arôme au choix

Instructions pour la SMB ou Crème au beurre Meringue Suisse :

Dans le bol du robot muni du fouet (le fouet originel ou le nouveau fouet de 2018) Ajouter les blancs et le sucre et programmer Vitesse 6, 70°C, 5 min.

A la fin, reprogrammer vitesse 9, 5 min.

On obtient une belle meringue, superbement brillante et bien lisse mais elle est encore trop chaude pour y ajouter le beurre qui risquera de se déliter.

Donc, programmer vitesse 5, pendant 5 minutes pour que la meringue refroidisse. Normalement, la température descend aux alentours de 34°C (en tout cas, ce sont mes mesures. Pour éviter tout problème, je recommande de prendre un thermomètre culinaire et de s’assurer que la température est inférieure ou égale à 37°C pour que ça marche à 100%).

Ajouter le beurre petit à petit en vitesse 5, pendant 5 minutes environ.

Racler les bords, ajouter le colorant et/ou l’arôme et continuer en vitesse 5 pendant 2 minutes et on on obtient une crème onctueuse et vraiment bonne en bouche ! Je pensais que je n’aimerai pas ça et bah… en fait : j’adore !

Mettre la SMBC ou Crème au beurre Meringue Suisse – directement dans la poche à douille – dans le réfrigérateur pendant 30 minutes avant de l’utiliser pour qu’elle ait plus de consistance. Pas plus sinon elle va trop durcir. Si elle a trop pris le froid (la pauv’ petite) et bien… essaye de la laisser à température ambiante pour la travailler mais ne la mélange surtout pas : elle va grainer et ça ne sera pas beau ni bon en bouche.

Voilà, aussi simple que ça ! Plus besoin de s’embêter avec un bain marie pour faire dissoudre le sucre dans le blanc ! Juste génialissime ! (Ouaih, je sais j’en rajouter mais moi touiller au-dessus d’un bain-marie avec tout ce que j’ai à faire bah… « j’aime pas vraiment trop pas du tout ça ! » (À lire avec l’accent de Djamel DEBBOUZE, si t’as pas lu avec son accent, relis la phrase sinon tu seras maudit par le beurre qui se délite et ta CMBS sera foirée !)

J’ai réalisé des cupcakes d’Halloween avec – click ici pour la recette -, parce que je voulais tester mes douilles russes et j’ai trouvé que c’était archi sympa à travailler !

Allez, et maintenant on s’éclate pour réaliser plein de topping, de Cake Design et autres délires sucrés qu’on ne faisait pas/plus parce que la Crème au beurre Meringue Suisse ou SMBC c’était trop long à faire sans le robot cuiseur Companion !

Pour un exemple de Topping sur les Cupcakes pour Halloween, click ici.

Bon app’ meringué les Suisses du touillage au fouet !😂

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Tarte au citron insert Meringue Suisse – avec ou sans Companion –

J’adore le citron, c’est un fruit, une saveur dont je ne me lasse pas. Et j’adore encore plus lorsqu’il y a de la meringue – le sucre adoucissant l’amertume du citron – et cette Tarte au citron insert Meringue Suisse bah… je l’adore !

Mais je n’en avais pas refait depuis l’émission Les Rois du Gâteau et le coup du jeté en l’air -clik ici – devant la France entière ou presque ! – par Cyril LIGNAC et son « Ca, même pas je le goûte ! »; c’était vraiment pas gentil de sa part…

Donc, je faisais un blocage – même pas je ne m’en étais rendue compte pourtant ! – et là, ça m’est venu : j’ai eu envie d’une douceur acidulée ! « Fuck la TV, Fuck le Chef imbus de sa personne : j’suis une amatrice qui aime se faire plaisir et faire plaisir à son fils qui adore la tarte au citron ! »

Allez, la recette ! Pour 6 parts.

J’ai utilisé le pack moule Finger de SILIKOMART

La Meringue Suisse : à réaliser la veille

Ingrédients :

  • Des blancs d’œuf : pour moi 2 blancs dont le poids total est de 69 g
  • Le double du poids des blancs en sucre semoule : pour moi donc 138 g

Instructions :

Dans un récipient supportant la chaleur mettre les blancs et la totalité du sucre.

Pour le bain marie :

Mettre le récipient contenant le mélange blancs/sucre dans une casserole contenant de l’eau qui sera chauffée en même temps que vous fouettez au fouet à main ou électrique (c’est moins fatiguant) le mélange jusqu’à la température de 45°C.

Une fois la température atteinte, battre vivement au fouet électrique jusqu’à complet refroidissement. Il faut compter un peu plus de 10 minutes puis 4 ou 5 minutes à petite vitesse jusqu’à ce que le bol soit froid.

Prendre le temps d’admirer et de photographier ce fameux bec d’oiseau si cher à tous les Chefs Pâtissiers !

Pocher des petits boudins de la taille de vos moules et des petits galets. Enfourner pour 1H30 dans un four préchauffé à 90°C.

Au Companion : Dans le bol équipé du fouet, mettre le sucre glace et les blancs d’oeufs, émulsionner 1 min 30 / vit 5.

Ensuite Vit 4 / 50° / 2 min, puis vit 4 / 60° / 1 min.

Montez la meringue suisse 10 min / Vit 9.

Pocher des petits boudins de la taille de vos moules et des petits galets. Enfourner oui une 1H30 dans un four préchauffé à 90°C.

Pour le Sablé Breton  de la Tarte au citron insert Meringue : (Recette C. FELDER)
Ingrédients :

  • 3 jaunes d’œuf
  • 130 g de sucre semoule
  • 150 g de beurre mou
  • 200 g de farine
  • 1 pointe de cuillère à café de sel fin
  • 1 sachet de levure chimique

Préparation :

Fouetter ensemble les jaunes d’œuf avec le sucre semoule jusqu’à obtention d’une masse onctueuse et blanche.

Incorporer le beurre ramolli et mélanger pour lisser.

Ajouter le zeste de citron.

Tamiser la farine, le sel, la levure chimique sur la préparation et mélanger jusqu’à obtention d’une préparation homogène.

Etaler directement sur une plaque à génoise.

Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour 15 minutes.

Dès la sortie du four, quand c’est encore chaud : emporte-piècer la préparation. Et n’y touchez plus : laissez refroidir avant de décoller les parts individuelles.

Au Companion : Dans le bol du robot, muni du pétrisseur/concasseur, mettre les jaunes d’œuf avec le sucre semoule, lancer vitesse 8, pendant 3 minutes : jusqu’à obtention d’une masse onctueuse et blanche. Veillez à racler les parois du bol et le fond deux ou trois fois pendant les 4 minutes.

Incorporer le beurre ramolli et continuer 2 minutes pour lisser.

Ajouter le zeste de citron.

Tamiser la farine, le sel, la levure chimique sur la préparation et continuer à mélanger au pétrisseur/concasseur pendant 3 minutes : jusqu’à obtention d’une préparation homogène.

Etaler directement sur une plaque à génoise.

Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour 15 minutes.

Dès la sortie du four, quand c’est encore chaud : emporte-piècer la préparation. Et n’y touchez plus : laissez refroidir avant de décoller les parts individuelles.

Pour la crème au citron de la Tarte au citron insert Meringue :

Ingrédients :

  • 85 g de jus de citron
  • 2 g de zeste de citron jaune Bio,
  • 1 œufs entiers et 2 jaunes,
  • 50 g de sucre semoule,
  •  35 g de beurre doux,
  • 1 feuilles de gélatine

Préparation :

Mettre la gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10 minutes.

Dans un saladier mélanger au fouet les œufs, les jaunes le sucre, les jus et les zestes.

Faire chauffer le tout au bain-marie en fouettant jusqu’à épaississement.

Avec un thermomètre culinaire, stopper la cuisson à 85°C.

Ajouter la gélatine essorée en remuant pour la dissoudre.

Laisser refroidir à 38°/40° et incorporer le beurre au mixer plongeant pour lisser et homogénéiser la crème.

Verser la préparation dans les moules et laisser refroidir à l’air libre. Y insérer les boudins de Meringue une fois que c’est refroidi. Mettre le tout au congélateur.

Au Companion : Mettre la gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10 minutes.

Dans le bol équipé du batteur, mettre le jus de citron, les zestes, le sucre et le beurre et chauffer 2 min / 60° / vit 4. En vitesse 6, ajoutez les œufs préalablement battu en omelette et mettre en mode dessert vit 4 / 80° / 11 min.

Puis, rajouter la gélatine égouttée dans la crème obtenue et mettre en route vit 3 puis vit 6 quelques secondes : 30 secondes au total.

Verser la préparation dans les moules et laisser refroidir à l’air libre. Y insérer les boudins de Meringue une fois que c’est refroidi. Mettre le tout au congélateur.

Le montage final en parts individuelles de la Tarte au citron insert Meringue :

Sortir – le lendemain – la crème au citron contenant les inserts de Meringue – et déposer les directement sur le sablé Breton. Ajouter sur le dessus encore congelé un palet de Meringue et ça va coller tout seul ! Et voilà : une belle petite Tarte au citron insert Meringue !

Bon app’ et VIVE LA MERINGUE PAS JETÉE EN L’AIR !

(Une Wonderpétasse susceptible qui n’aime pas voir la nourriture jetée !)

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Gâteau magique à la vanille au Companion (ou pas), hyper simple

J’ai eu envie du gâteau magique à la vanille au Companion parce que j’avais envie d’un flan mais je n’avais pas envie de faire de pâte brisée sucrée ni de pâte feuilletée et je ne voulais pas que de la texture du flan en bouche; je voulais quand même une pâte et puis aussi un peu de crème, c’est bon une texture fraîche quand il fait chaud. Ouaih, je suis une femme et en tant que telle, souvent, je ne sais pas ce que je veux : j’assume parce que je me donne souvent raison. A la fin!

Et que j’avais la flemme. Oui, oui, j’avais la flemme de me lancer dans une grande « pâtisserie » (bon, ça va, te marre pas derrière ton écran : je te vois ! Je sais bien que ça m’arrive souvent de vouloir faire « vite, bon et beau » !) En même temps, je ne fais pas de la grande pâtisserie hein, je fais juste des desserts dont j’ai envie ou que je pense que mes proches (dédicace à ma famille : j’suis bonne pour apporter le dessert à tous les repas, maintenant et ça me fait plaisir !) aimeront.

Mais, être aussi douée que Mercotte, ce n’est pas pour tout de suite ! (même si j’ai rêvé que je faisais un gâteau avec elle ! Je suis fan de ce bout de femme hyper énergique ! Et qui est nature peinture : la classe faite femme, pas de faux semblant et pas de tralala : elle ne fait pas ce qu’on attend d’elle, mais ce qu’elle attend d’elle-même. Un peu comme moi, quoi !)

Bon, la philosophie matinale étant achevée, je suppose que tu as envie de savoir c’est quoi ce gâteau de « WP a la flemme de pâtisser » : allez, c’est en dessous que ça se passe !

La recette du gâteau magique à la vanille en vidéo -click ici –img_5252

Les ingrédients :

  • 4 oeufs
  • 150 grammes de sucre
  • 115 grammes de farine
  • 125 grammes de beurre
  • 500 ml de lait
  • 1 sachets de sucre vanillé
  • Arôme vanille liquide (2 c à c) ou une gousse vanille

Instructions :

Instructions avec le Companion :

Préchauffer le four à 150 °C.

Séparer les blancs des jaunes. (si comme moi, tu n’aimes pas que le blanc coule sur la coquille de ton œuf qui sort « de là on où sait de la poule… (du Q de la poule pour celles qui auraient un doute sur mon allusion !) », prends un séparateur de blanc à 0,40 € -click ici – c’est simple, rapide et… hygiénique !)

Faire fondre le beurre au mico-ondes à petite puissance et laisser tiédir.

Dans le bol du robot muni du batteur, mettre les blanc d’œufs et le sucre vanillé. Mixer en vitesse 6 pendant 5 minutes (sans le bouchon). Réserver.

Dans le robot toujours muni du batteur, mélanger les jaunes œufs et le sucre en vitesse 5 pendant 2 minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter la farine, le beurre, le lait et la vanille liquide (ou les grains de la gousse de vanille comme moi) en vitesse 7 pendant 2 minutes.

Mélanger avec votre spatule les blancs montés en neige avec cette préparation sans chercher à les incorporer totalement. Les blancs doivent y flotter tout en y étant doucement incorporés tout de même :

Beurrer un plat s’il n’est pas siliconé et y verser la pâte.

Je suis fan totale de mon moule tablette – click – en silicone et donc c’est celui que j’utilise le plus souvent :

img_3781
Enfourner à 150°C pendant  50 à 55 minutes (le temps dépend vraiment grandement de chaque four). A la sortie du four, le gâteau tremblotte mais il est doré. Il faut attendre qu’il refroidisse pendant 3 bonnes heures pour qu’il se « fige ».

Laisser refroidir complètement au moins 3 bonnes heures le gâteau avant de le démouler. Réserver au frais. Saupoudrer de sucre glace pour servir (pas obligatoire, mais ça fait joli).

Instructions sans le Companion:

Préchauffer le four à 150°.

Séparer les blancs des jaunes. (si comme moi, tu n’aimes pas que le blanc coule sur la coquille de ton oeuf qui sort « de là on où sait de la poule… (du Q de la poule pour ceux qui auraient un doute sur mon allusion !) », prends un séparateur de blanc à 0,40 € -click ici – c’est simple, rapide et… hygiénique !)

Faire fondre le beurre au micro-ondes et laisser tiédir.

Dans une casserole (ou au micro-ondes), faire chauffer le lait avec la gousse de vanille grattée. Laisser tiédir.

Dans le bol d’un robot (ou avec un batteur électrique), battre les jaunes d’oeufs avec le sucre et le lait pendant quelques minutes. Tout en continuant à fouetter, ajouter le beurre fondu puis la farine et enfin le lait (dont on aura retiré la gousse).

Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et les incorporer délicatement en plusieurs fois à la préparation précédente (il doit rester des morceaux, ne pas chercher à obtenir un mélange lisse, c’est justement cette texture granuleuse qui va donner les 3 couches). Verser le mélange dans un moule en silicone et enfourner. Laisser cuire 50 min.

A la sortie du four, le gâteau tremblotte mais il est doré. Il faut attendre qu’il refroidisse pendant 3 bonnes heures pour qu’il se « fige ».

Laisser refroidir complètement le gâteau avant de le démouler. Réserver au frais. Saupoudrer de sucre glace pour servir (pas indispensable).

Et voilà, la magie a opéré ! Il y a 3 couches, en partant du bas : le biscuit génoise, la crème et le flan !

Bon app’ féérique !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Panna Cotta insert fruits rouges avec ou sans Companion

La Panna Cotta, j’avoue, c’est mon péché mignon ! Et la Panna Cotta insert fruits rouges autant dire que c’est ma grande faiblesse : c’est trop trop bon ! Ça glisse tout seul, c’est frais et l’acidité légère des fruits rouges se marie à merveille avec la douceur de la Panna Cotta, rien que de l’évoquer -même par écrit- , j’en salive !

Et j’ai tenté ma recette habituelle de Panna Cotta SAUF que j’ai pensé à mon fidèle lecteur l’Algérino qui bave devant les desserts du Blog qu’il ne peut réaliser en raison de la présence de la gélatine en feuille (type Vahiné) qui contient du porc.

J’ai donc acheté différentes gélatines pour continuer mes expériences culinaires et quelle surprise de trouver de la gélatine de poisson – click-! C’est carrément top ça !

En effet, l’agar-agar supporte mal la congélation alors que la gélatine animale si.

Ni une, ni deux, je dégaine ma recette habituelle de Panna Cotta et je tente de remplacer la gélatine en feuilles par la gélatine de poisson.

Le processus est simple : le poids de la gélatine de poisson équivaut au poids de la gélatine en feuille. Il suffit juste de réhydrater la gélatine en poudre de poisson dans 6 fois son volume d’eau. D’attendre 10 minutes et d’ajouter la gélatine réhydratée dans la préparation. Et la magie opère !

Et en un tour de main, on a ce sympathique dessert : une Panna Cotta insert fruits rouges sur biscuit dacquoise !

Mais vite, je te dévoile la recette, parce que moi, j’ai mon dessert à savourer ! Ne crois pas que je vais passer toute la journée/soirée avec toi !!

L’insert fruits rouges:

Ingrédients :

  • 250 g de fruits rouges (j’ai pris fraises et framboises)
  • 6 g de gélatine
  • 70 g de sirop d’agave (ou 35 g de sucre semoule si tu n’en as pas !)
  • 15 cl de jus de citron

Instructions :

  1. Réhydrater les feuilles de gélatine dans un bol de froid pendant 10 minutes OU réhydrater la poudre de gélatine de poisson dans 36 g d’eau.
  2. Dans une casserole, mettre les fruits, le sirop d’agave (ou le sucre) et le jus de citron et chauffer à fou doux pendant 10 minutes tout en remuant constamment.
  3. A l’aide d’un mixeur, mixer la préparation et la passer au chinois (nan, nan, ce n’est pas une personne asiatique : c’est juste une passoire avec des trous hyper petits qui vont retenir les grains des fruits ! On ne rigole pas, hein, quand j’ai débuté en cuisine, je ne savais pas du tout ce qu’était un chinois !) pour obtenir un coulis bien lisse.
  4. Ensuite, ajouter la gélatine essorée pour celle qui est en feuille, ou le mélange eau+poudre de gélatine de poisson et mélanger consciencieusement pour que la gélatine se dissolve.
  5. Verser dans des moules à empreinte demi-sphères -click –.
  6. Et mettre au congélateur  pour 3 bonnes heures !

Instructions au Companion :

Réhydrater les feuilles de gélatine dans un bol de froid pendant 10 minutes OU réhydrater la poudre de gélatine de poisson dans 36 g d’eau.

Dans le bol du robot muni de l’ultrablade, mettre les fruits, le sirop d’agave (ou le sucre) et le jus de citron et programmer Vitesse8/1 minute.

Racler puis ajouter sucre et sirop d’agave (ou sucre) et jus de citron.

Programmer ensuite Vitesse 4/90°C/6 mn (si tu utilise le petit bol, mets de l’eau dans le gros bol à hauteur de mesure et rajoute 20°C à  la température).

Passer cette compotée de fruits au chinois (nan, nan, ce n’est pas une personne asiatique : c’est juste une passoire avec des trous hyper petits qui vont retenir les grains des fruits ! On ne rigole pas, hein, quand j’ai débuté en cuisine, je ne savais pas du tout ce qu’était un chinois !) pour obtenir un coulis bien lisse.

Remettre le coulis de fruits filtré dans le robot et ajouter la gélatine en feuille essorée OU le mélange poudre de gélatine de poisson+eau et programme vitesse 5/50°C/1 mn.

Verser dans des moules à empreinte demi-sphères -click –.

Et mettre au congélateur pour 3 bonnes heures !

 Le biscuit Dacquoise noisette:

Ingrédients :

  • 3 blancs d’oeuf
  • 35 g de farine
  • 70 g de poudre de noisette
  • 70 g de sucre glace
  • 30 g de sucre en poudre

Instructions :

  1. Préchauffer le four à 240°C.
  2. Dans un bol, montez les blancs en neige et ajouter progressivement le sucre. Les blancs doivent être fermes.
  3. Ajouter délicatement à la maryse, les poudres dans cet ordre : le sucre glace, la poudre de noisette, la farine.
  4. Pocher en cercle sur une feuille de papier cuisson ou un tapis en silicone et mettre dans un four préchauffé à 240°C pour 6 minutes (à surveiller selon les fours : la Dacquoise doit être légèrement dorée).

Instructions au Companion :

Dans le bol du robot muni du batteur, mettre les blancs et programmer Vitesse 6, 1 minute 30.

Par le trou du bouchon, ajouter le sucre en poudre, et programmer vitesse 8, 5 minutes.

Finir en serrant les blancs en programmant, vitesse 9, 1 minute.

Ajouter délicatement à la spatule, les poudres dans cet ordre : le sucre glace, la poudre de noisette, la farine.

Pocher sur une feuille de papier cuisson ou un tapis en silicone et mettre dans un four préchauffé à 240°C pour 6 minutes (à surveiller selon les fours : la Dacquoise doit être légèrement dorée).

 

 

La Panna Cotta :

Ingrédients pour la Panna Cotta :

  • 3,5 feuilles de gélatine alimentaire de la marque Vahiné (ou 6 g de poudre de gélatine de poisson)
  • 1 gousse de vanille
  • 150 ml de lait entier
  • 600 ml de crème fraîche liquide
  • 70 g de sucre

Instructions pour la Panna Cotta :

  1. Réhydrater les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10 minutes OU réhydrater la poudre de gélatine de poisson dans 36 g d’eau pendant 10 minutes.
  2. Ouvrir en deux la gousse de vanille et gratter les graines avec le dos de la lame d’un couteau.
  3. Dans une casserole, faites bouillir le lait, la crème, les sucres et les grains de vanille.
  4. Une fois le mélange porté à ébullition, ajoutez la gélatine réhydratée (essorée pour les feuilles OU l’eau contenant la gélatine en poudre) et mélanger le tout pour qu’elle fonde.
  5. Verser la crème dans des moules à empreintes comme celui que j’ai utilisé le  Girotondo de Silikomart – click -.
  6. Mettre une petite heure dans le frigo.

Instructions au Companion : 

Réhydrater les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10 minutes OU réhydrater la poudre de gélatine de poisson dans 36 g d’eau pendant 10 minutes.

Ouvrir en deux la gousse de vanille et gratter les graines avec le dos de la lame d’un couteau.

Dans le bol du robot muni du Batteur, mettre le lait, la crème, le sucre et les graines de vanille, puis lancer le Programme Dessert en Vitesse 4 à 95 °C pour 6 minutes.

 À la fin du programme, ajouter la gélatine essorée et mixer en Vitesse 6 pendant 1 minute.

Verser la crème dans des moules à empreintes comme celui que j’ai utilisé le Girotondo de Silikomart – click -.

Mettre une petite 1 heure dans le frigo.

Le montage :

Sortir les moules empreintes contenant la Panna Cotta du réfrigérateur et y insérer les demi-sphères congelées.

 01248086bad1ae4a1bf00bf726d92d2f8499adb70a

Placer au congélateur pour la nuit.

Demouler le lendemain, et placer sur les ronds de biscuit Dacquoises.

Laisser décongeler au réfrigérateur pendant 6 heures.

Savourer ces sympathiques Panna Cotta insert fruits rouges !

Bon app’ !

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.