Macarons faciles curd passion

Depuis que j’ai tenté la recette des coques de Macarons faciles de Christophe FELDER – click ici – j’utilise enfin tous les blancs d’œufs pour faire autre chose que des meringues ! J’ai donc réalisé ces macarons curd passion.

En plus, ces macarons se congèlent garnis vraiment très bien et j’ai donc toujours une petite douceur sucrée et gourmande de prêt ! Il suffit juste de laisser décongeler au réfrigérateur 6 bonnes heures.

Ingrédients pour réaliser les coques de Macarons faciles au Companion de Christophe FELDER – 40 coques environ – :

  • 225 g de sucre glace
  • 125 g de poudre d’amandes
  • 100 g de blanc d’œufs (environ 3,5 blancs)
  • 25 g de sucre semoule
  • Du colorant en poudre (l’équivalent d’une pointe de couteau : j’ai pris de l’or pailleté mais on ne le voit pas des masses…)

Instructions pour réaliser les coques de Macarons faciles au Companion de Christophe FELDER :

Préchauffer le four à 160 °C .

Dans le bol du robot muni du pétrisseur concasseur, mettre la poudre d’amandes et le sucre glace, puis mixer en vitesse 10 pendant 30 s. Je n’ai pas fait cette étape et pourtant mes coques sont super lisses !

Débarrasser les poudres mixées, laver le robot et le sécher parfaitement.

Dans le bol du robot muni du batteur, mettre les blancs d’œufs et faire fonctionner en vitesse 7 pendant 6 min sans le bouchon. Au bout de 2 min, ajouter le sucre semoule par le haut de l’appareil. Serrez les blancs, vitesse 9, 1 mn 30

Incorporer ensuite en 3 fois, à la spatule, la meringue au mélange sucre glace/ poudre d’amande, puis « macaroner » la préparation. Il faut rabattre délicatement la préparation sur elle-même en prenant l’ensemble de la masse du fond du saladier vers l’avant : l’appareil doit devenir moelleux et brillant et réaliser un ruban continu : comme une vague fluide. Pour voir en vidéo le macaronnage : c’est ici sur une autre recette de macaron mais avec la même recette des coques !

Click ici pour le tuto en vidéo
0124768746c418728103722422bcbe2298a676fb72

Avec une poche à douille, dresser les macarons sur un tapis de cuisson et les laisser croûter à température ambiante pendant 30 min.

0151c8f1c85b87127c427e430680b43a512b76f4c8

Pourquoi laisser croûter : parce que, souvent – pour ne pas dire tout le temps – on fait la vaisselle juste à coté de nos préparations et l’humidité est présente dans la cuisine. Si la coque est humide, elle va craquer à la cuisson au four. Pour ne prendre aucun risque avec la meringue française, il suffit juste d’être patient et la coque ne fendillera pas au four.

Les enfourner ensuite à 160 °C durant 10 à 12 min, à surveiller selon les fours.

Si vous utilisez un four à chaleur statique : il ne faut mettre qu’une plaque à la fois pour une meilleure cuisson destinée à développer la fameuse collerette.

Avec un four à chaleur tournante, on peut enfourner plusieurs plaques.

La coque est superbe, pas creusée, gourmande à l’intérieur et craquante juste comme il faut à l’extérieur !

015e4c71c0022933dfe2d0ce4dd6b806244adacab7

Ma proposition de Curd passion pour les Macarons faciles au Companion de Christophe FELDER :

Ingrédients :

Instructions au Companion : avec et sans le Mini-Bol

Mettre la gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10 minutes.

Dans le bol équipé du batteur, mettre la purée de fruits de la passion -click ici-, le sucre et le beurre et chauffer vit 4/ 60°C/2 mn. En vitesse 6, ajoutez les œufs préalablement battu en omelette et mettre en mode dessert vit 4 / 80° / 11 min.

Instructions avec le Mini-Bol : ajouter l’eau dans le gros bol à hauteur de la mesure pour la cuisson vapeur puis ajouter le Mini-Bol incluant la mini-lame ultra-blade. Y mettre le jus de citron, le sucre et le beurre et chauffer Vit 4/ 100°C/ 8 min . En vitesse 6, ajouter les œufs préalablement battus en omelette et programmer vit 4 / 100° / 13 min.

Puis, rajouter la gélatine égouttée dans la crème obtenue et programmer vit 6 /30 secondes.

Verser la préparation directement dans une poche à douille et mettre au frais.

Le dressage :

Garnir les macarons et les déguster le lendemain.

Pourquoi les déguster le lendemain ? Pour deux raisons : la première ils vont bien se souder avec la ganache. La seconde, la coque va s’imprégner de la légère humidité de la ganache et la saveur de celle-ci va s’y diffuser harmonieusement.

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Cake super moelleux passion/pavot

J’ai réalisé ce cake super moelleux en un tour de main !

Plus simple, tu ne peux pas faire !

Il me restait de la purée de fruits de la passion – j’adore ce fruit avec le citron, la framboise et la mangue ! – et je me suis dit « Il y a bien des cakes citron/pavot alors pourquoi pas un cake passion/pavot ? » Citron et passion ont une acidité différente mais une acidité tout de même et les graines de pavot, j’ai lu que c’était bon pour la santé et je trouve ça fun avec un ptit goût additionnel sympa !

Ingrédients pour 1 cake super moelleux – moule de 24 cm :

  • 200 g de sucre (200 g pour Bernard)
  • 120 g de beurre fondu
  • 3 œufs entiers
  • 150 g de farine
  • 80 g de purée    de fruits de la passion -click ici –
  • 1 c à s de graine de pavot
  • 1 c à c de levure chimique

Instructions :

Préchauffer le four à 170°C.

Mélanger ensemble le sucre et le beurre fondu au fouet, sans chercher à blanchir le mélange.

Ajouter les œufs un à un.

Mélanger la levure à la farine et l’ajouter en une fois.

Finir par la crème de passion et les graines de pavot.

Verser le mélange dans un moule à cake en silicone(beurrer le moule s’il n’est pas en silicone).

Enfourner dans le four préchauffer 40 minutes – à surveiller selon les fours -.

Pour conserver le moelleux, dès la sortie du four, et très délicatement, envelopper le cake dans un film alimentaire, jusqu’à refroidissement.

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Petits coeurs à la crème de fruits de la passion avec ou sans Companion

Ces petits coeurs à la crème de passion avec ou sans Companion, hyper simples à réaliser- m’ont permis de tester le Mini-bol du début jusqu’à la fin du déroulé de la recette. Et j’avoue que je suis EM-BAL-LEE ! Nan parce que même si je suis une fan inconditionnelle de mon robot Companion avec son gros bol, ce Mini-Bol est sensas parce que la surface, plus petite de ce petit bol, permet d’optimiser la surface d’homogénéisation de la pâte qui se fait plus facilement et plus rapidement.

Quant à la cuisson au bain-marie et même si j’étais la dernière de la classe en physiques-chimie -en fait, ce sont toutes les matières scientifiques qui ne m’aimaient pas trop jadis, du « temps des dinosaures » quand j’étais en cours – j’ai bien compris que ce mode de cuisson au « bain-marie » incluait une déperdition de la température normale et que donc, en programmant à 100°C le robot, le bain-marie permettait de cuire sans « agresser » la préparation : pas d’oeufs coagulés, pas de préparation qui attache et qui crâme.

Ce Mini-Bol est juste GE-NI-AL : je ne pourrais plus m’en passer tant il facilite la cuisson, la préparation des petites quantités et tant il est carrément plus facile à laver que le gros bol !

Je donne la recette avec les instructions relatives au gros bol et j’indique l’adaptation au mini-bol.

Pour la recette en vidéo : click ici

Le moule à empreinte que j’ai utilisé est ici.

Crème aux fruits de la passion : à réaliser la veille.

Ingrédients :

Instructions sans Companion :

Mettre la gélatine à réhydrater dans un bol d’eau 15 minutes.

Dans une casserole, mélanger au fouet le sucre semoule, les oeufs et la purée de fruits de la passion.

Cuire la crème, sans arrêter de mélanger, à 85°C. La crème doit épaissir.

Hors du feu, ajouter la feuille de gélatine essorée et mélanger.

Attendre que le mélange redescende en température (entre 40°C et 50°C), ajouter le beurre à température ambiante. Mélanger au mixer plongeant sans incorporer d’air.

Verser dans les moules à empreinte. Placer au congélateur pour la nuit ou a minima 6 heures.

Instructions au Companion :

Mettre la gélatine à réhydrater dans un bol d’eau 15 minutes.

Dans le bol du robot muni du batteur, ajouter le sucre, la purée de passion, le beurre, et programmer vitesse 5, 60°C, pendant 2 mn. (Si vous utilisez comme moi le mini-bol : augmentez à 100°C la programmation de la température : c’est cuit au bain marie, donc après mon test concluant, aucun risque que ça crâme ou attache ! J’adoooooore !)

Ensuite faire tourner en vitesse 5 pour ajouter les œufs et stopper tout de suite pour régler vitesse 5, 85°, 9 mn. (Si vous utilisez le mini-bol : augmentez à 100°C la programmation de la température : même remarque que précédemment : ça n’a pas crâmé ni attaché ni fait coaguler les oeufs : c’est RE-VO-LU-TION-NAIRE !)

Ajouter la feuille de gélatine essorée et programmer vitesse 6, 1 minute.

Verser dans les moules à empreinte. Placer au congélateur pour la nuit ou a minima 6 heures.

Pour le sablé breton au Companion (il se fait tout aussi simplement avec un fouet et une Maryse)

Ingrédients :

  • 2 jaunes d’œuf,
  • 80 g de sucre en poudre
  • 80 g de beurre mou
  • 2 g de sel
  • 115 g de farine
  • 3,5 g de levure chimique

Instructions au Companion :

Dans le bol du robot, muni du pétrisseur/concasseur (ou dans le mini-bol muni de son mini-ultrablade), mettre les jaunes d’œuf avec le sucre semoule, lancer vitesse 8, pendant 3 minutes : jusqu’à obtention d’une masse onctueuse et blanche. Veillez à racler les parois du bol et le fond. Avec le mini-bol : pas besoin de racler ! (là encore RE-VO-LU-TION-NAIRE pour la speedée que je suis qui manque toujours de temps !)

Incorporer le beurre ramolli et continuer Vitesse 8, 2 mn pour lisser.

Ajouter la farine, puis la levure chimique et continuer de mélanger au pétrisseur/concasseur (ou avec le mini-ultrablade dans le mini-bol) Vitesse 8, pendant 2 mn: jusqu’à obtention d’une préparation homogène.

Etaler votre fond de tarte directement sans temps de pause. (cf la vidéo)

Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour 20 minutes.

Dès la sortie du four, découper à l’aide de votre emporte pièce votre sablé encore chaud. Si vous le laissez refroidir et que vous le découpez : vous avez tout mon soutien et mon admiration éternelle !

Pour le montage :

Une fois le sablé refroidi, déposer le coeur encore congelé dessus. Saupoudrer ou non de paillettes d’or  et ajouter une p’tite feuille d’or (ou alors – et avant de le déposer sur le sablé : le glacer au glaçage miroir : recette ici -)

Et viiiive la Saint-Valentin avec ce beau dessert ! (nan, j’bacoOoooonne : je suis une WP célibataire ! Je l’ai donc fait pour mon fils d’abord, il adore le visuel de ces petits coeurs à la crème de fruits de la passion, et Gisèle ma voisine de 84 ans qui n’a plus son mari et qui doit se sentir bien seule).

Bon app’ les z’amoureux !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

Gaufrettes flamandes à la pâte à tartiner avec ou sans Companion

Ces Gaufrettes flamandes à la pâte à tartiner au Companion (ou pas) sont réalisées grâce à mon Gaufrier SNACK COLLECTION de TEFAL que j’adore et que j’utilise très souvent compte tenu de ces nombreuses plaques additionnelles.

J’ai voulu essayer les plaques Bricelets et naturellement, l’épicurienne que je suis s’est laissée séduire par ces gaufres flamandes que j’ai fourrées non pas de manière traditionnelle avec de la cassonnade ou de la vergeoise vanille mais avec… de la pâte à tartiner !

Pour la recette en vidéo avec le Companion, click ici :

Ingrédients : ( pour une quarantaine de gaufrettes flamandes à la pâte à tartiner)

  • 500 g de farine
  • 50 g de sucre
  • 3 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 10 g de levure de boulanger sèche
  • 10 cl de lait
  • 100 g de beurre mou.
  • De la confiture ou de la pâte à tartiner etc..

Instructions sans Companion :

Dans un bol, mettre la levure et le lait tiède (37°C maximum). Mélanger pour diluer la levure.

Dans un saladier, mettre la farine, le sucre, les oeufs , le sel et mélanger les poudres.

Ajouter le beurre coupé en morceaux et pétrir votre pâte à la main ou à l’aide d’un robot muni du crochet.

Laisser pousser la pâte dans un endroit chaud, couvrir d’un linge votre saladier et laisser lever 1H30 minimum.

A l’issue de la pousse, dégazer la pâte et former des petites boules d’environ 25 grammes.

Laisser pousser une seconde fois 1 heure.

Préchauffer le gaufrier . Y déposer les boules de pâte.

Faire cuire 30 secondes à 1 minute 30 en fonction de la puissance du gaufrier. Les Gaufres doivent être dorées mais pas brunes.

Placer les gaufres dans un sac alimentaire – type zip log- refermable au fur et à mesure pour conserver leur moelleux.

A la fin de la cuisson de toutes les gaufres, les ouvrir en deux sans attendre et les garnir de ce que vous voulez : pâte à tartiner, confiture etc…et les replacer dans un sac refermable pour conserver le moelleux.

Instructions avec le Companion :

Dans le bol du robot muni du pétrisseur/concasseur, Mettre le lait et la levure dans le bol . Programmez Vitesse 3/ 35°C / 2 minutes.

Ajouter la farine, le sel , le sucre, les oeufs et le beurre

Programmer P2 et laisser pousser jusqu’à la fin des 40 mn.

A l’issue de la pousse, dégazer la pâte et former des petites boules d’environ 25 grammes.

Laisser pousser, de nouveau, 1 heure recouvert d’un linge, dans un endroit chaud.

Préchauffer le gaufrier . Le graisser avec un pinceau alimentaire. Y déposer les pâtons de pâte. Faire cuire 30 secondes à 1 minute 30 en fonction de la puissance du gaufrier. Les Gaufres doivent être dorées mais pas brunes.

Placer les gaufrettes dans un sac alimentaire – type zip log- refermable au fur et à mesure pour conserver leur moelleux.

A la fin de la cuisson de toutes les gaufres, les ouvrir en deux sans attendre et les garnir de ce que vous voulez : pâte à tartiner, confiture etc…et  replacer les gaufrettes flamandes à la pâte à tartiner dans un sac refermable pour conserver le moelleux.

Hyper addictif !

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

 

Number Cake ou Gâteau Chiffre au Companion ou pas

Le Number Cake ou Gâteau Chiffre est super tendance cette année 2018 et il en existe des déclinaisons incalculables !

Ca tombe bien, mon papa a 83 ans et … 83 bougies c’est difficile à caser sur un gâteau, pas vrai ! Alors autant annoncer tout de suite la « couleur » avec le nombre qui compose son gâteau !! (Des fois, je m’impressionne toute seule par ma manière de réfléchir… tellement j’suis grave flemmarde : en fait, j’avais pas envie de sortir pour aller acheter le chiffre 8 et le chiffre 3 de ses bougies ! Parce que ma semaine de travail m’a achevée avec des journées qui se sont quasi toutes finies à minuit pour mener à bien mes activités professionnelles…et qu’il me fallait faire le gâteau de mon papa chéri que j’aime ce week-end  ).

Ce Number Cake ou Gâteau Chiffre est hyper simple à faire, bien qu’un peu long à préparer : je conseille de préparer la ganache la veille pour « alléger » le temps de préparation.

Il se compose d’une pâte sablée à l’amande et d’une ganache au chocolat  blanc passion.

Je propose la recette avec et sans Companion – parce qu’on m’a fait récemment la remarque, à juste titre, que je ne transcrivais plus mes recettes sans Companion (je manque cruellement de temps, j’avoue…)-.

Pour la recette en vidéo, click ici :

A préparer la veille : Ganache au chocolat blanc :

Ingrédients :

Instructions :

Sans Companion :

Mettre les pistoles de chocolat blanc dans un saladier.

Faire bouillir la crème et la verser en 3 fois sur le chocolat, en mélangeant bien.  Ajouter en option la purée de fruit et mélanger.

Mettre le mélange dans une poche à douille. Et réserver au frais au moins 6 heures (toute la nuit, c’est mieux !)

La crème est très liquide mais elle va épaissir en refroidissant.

Avec le Companion :

Mettre la crème dans le bol du robot avec le pétrisseur/concasseur vitesse 3, 100°C (NB : programmer à 110°C si vous utilisez, comme moi, le Mini bol), 7 minutes.

Ensuite, programmer à 50°C et ajouter les pistoles de chocolat blanc et mélanger vitesse 3 pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que le liquide soit bien lisse. Finir en ajoutant -en option- la purée du fruit de votre choix et programmer Vitesse 3, 1 minute.

Mettre le mélange dans une poche à douille. Et réserver au frais au moins 6 heures (toute la nuit, c’est mieux !).

La crème est très liquide mais elle va épaissir en refroidissant.

Pâte sablée amande : pour un nombre à deux chiffres (A diviser par deux pour un seul chiffre)

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 250 g de beurre coupé en petits dés à température ambiante
  • 80 g de sucre en poudre
  • 70 g de poudre d’amande
  • 2 œufs
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de sucre vanillé.

Instructions :

Sans le Companion :

Dans un saladier mélanger, avec ses mains, ensemble le beurre, le sucre, la poudre d’amande, la farine, le sucre vanillé, le sel et le beurre coupé en morceau jusqu’à obtenir une pâte sableuse.

Terminer en ajoutant les oeufs et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Former un carré que vous filmerez et que vous réserverez au réfrigérateur 30 minutes.

Instructions au Companion :

Dans le bol du robot, muni du pétrisseur/concasseur, mettre le sucre, la farine, la poudre d’amande, le sucre vanillé, le sel et le beurre coupé en morceau.

Programmer Vitesse 8 / 1 minute

Ajouter les œufs et programmer Vitesse 6 / 1 minute ou un peu plus jusqu’à ce qu’une boule se forme.

Former un carré que vous filmerez et que vous réserverez au réfrigérateur 30 minutes.

 La découpe des chiffres :

Séparer la pâte en deux morceaux pour étaler une pâte par chiffre à réaliser en double.

Étaler la première moitié de pâte entre deux feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 4 mm maximum à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. La pâte doit être vraiment fine (mais pas trop non plus sinon elle va casser) pour qu’on puisse la découper au moment de la dégustation. Si la pâte est trop épaisse, je n’ai qu’une seule chose à dire : « Bon courage » pour la servir au moment de la découpe !!

Placer la pâte étalée qui doit rester sur le papier de cuisson au réfrigérateur 10 minutes pour pouvoir la découper plus facilement.

Faire de même avec la seconde moitié de pâte.

Imprimer le patron des chiffres choisis que vous pouvez télécharger en dessous (j’suis sympa, hein ? Tu cliques sur ton chiffre, il s’affiche et tu imprimes !) et les découper aux ciseaux.

 

Je conseille de régler les paramètres d’impression de l’imprimante à 80% pour ne pas avoir de lettres trop grandes.

Découper ensuite la pâte restée sur le papier sulfurisée à l’aide d’un couteau ou d’une roulette à pâte à sucre (ou à pizza).

Il faut deux chiffres par tarte et donc il faut optimiser l’espace de la pâte.

Faire de même avec la seconde moitié de pâte.

Faites glisser – gentiment – votre chiffre sur son papier de cuisson sur une plaque allant au four et enfourner dans un four préchauffé pour env. 15 minutes à 160° – à surveiller selon les fours -.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le sablé doit être doré sur les bords mais encore clair en son centre et il ne faut pas le laisser cuire davantage.

LE MONTAGE :

Coller le premier sablé-chiffre sur un plateau de présentation à l’aide de quelques pointes de ganache.

Garnir la base avec la ganache montée à l’aide d’une poche à douille munie d’une douille ronde lisse numéro 10.

Recouvrir le premier sablé-chiffre du deuxième sablé-chiffre.

Garnir de ganache. Et décorer selon votre humeur du jour !

J’ai utilisé simplement les fruits préférés de mon papa : kiwi et clémentines et un spray de paillettes or.

Bon anniversaire !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

Tout savoir sur le robot Companion MOULINEX

Le robot Companion MOULINEX a révolutionné ma cuisine en Novembre 2014. Ce cadeau fait par ma maman m’a fait sortir de ma zone de confort culinaire pour me donner envie d’explorer davantage si c’est possible tous les mets salés et sucrés que je pensais irréalisables dans ma modeste cuisine.

Et puis, toujours grâce à mon Companion MOULINEX, je me suis retrouvée sur un plateau de TV pour une émission de pâtissier amateur « Les Rois du Gâteau » et ça, si on m’avait dit que ça m’arriverait, à moi… bein, je ne l’aurais pas cru : surtout que je n’avais pas même candidaté pour !!

Après ce passage TV où M6 a filmé mon portrait avec mon Companion MOULINEX – entouré d’un gros coeur : la bonne vanne ! – j’ai eu la surprise de recevoir de la part de MOULINEX le tout dernier I-Companion XL Shredder et c’est ma belle-soeur, Laurence, qui a hérité de mon précédent Companion qui est toujours fonctionnel.

Click ici pour connaître en détail les caractéristiques du I-COMPANION-XL-SHREDDER

Cet article n’est pas sponsorisé par la marque et je donne donc librement mon avis objectif : je ne vais pas vous faire un descriptif chiant à lire que vous pouvez voir un peu partout sur le net avec les degrés, les vitesses etc parce que vous êtes en train de me lire, vous vous attendez à autre chose que du déjà vu, nan ?

Toute la gamme est parfaite, vu de ma fenêtre. Qu’on choisisse le modèle simple, non connecté – et donc plus abordable – ou le dernier modèle sorti – que j’ai la chance de posséder – on est plus qu’emballée !

Clik ici pour lire les différentes caractéristiques des modèles du COMPANION Moulinex

Pourquoi, vu de ma fenêtre, c’est le multi-cuiseur qu’il faut avoir ?

D’abord son prix : Toutes les autres marques – autres que les enseignes « low cost » – proposent des multi-cuiseurs plus chers. Mon choix s’était porté sur le tout premier Companion parce que c’était celui qui correspondait le mieux à mes attentes et surtout qui était le moins cher du marché.

Même le tout dernier modèle demeure hyper compétitif, à 1.000,29 Euros, il est vendu avec l’accessoire râpes et est donc complet.

Ensuite, l’achat en boutique ou sur le Net : Tout le monde connaît les deux autres robots multi-cuiseurs qui se commandent sur « réunion ». Ils sont plus onéreux d’une part et d’autre part, bein… il faut aller à une réunion… On n’a pas toutes que ça à faire, pas vrai ?

Moi, j’aime bien acheter selon mon impulsion du moment, sans être conditionnée par deux heures de lavage de cerveau où, à l’issue de la réunion culinaire, tu regardes ta voisine en chien de faïence, qui te regarde elle aussi « Bon, merde, si elle l’achète, faut que je l’achète nan ? Je vais passer pour quoi sinon ? Merde, il est hyper cher, mais elles sont toutes conditionnées par les arguments de vente de la vendeuse, alors si je ne l’achète pas, je vais passer pour une « moldave » ou une radine ! » et là, t’achètes pour acheter et pas parce que c’est ton choix à toi personnel – . Bref, j’ai horreur de ça : je fais ce que je veux avec mes cheveux et foutez moi la paix avec vos arguments de vente !

Pour son SAV : Les deux autres robots vendus sur réunion qui me tentaient accusaient un gros inconvénient, la prise en charge par le SAV qui nécessite que tu dois renvoyer ton robot par la poste – je n’imagine pas le prix du Colissimo vu les poids des robots ! – et un délai de dingue pour la réparation.

Le Companion MOULINEX peut bénéficier d’une extension de garantie contractée en boutique, sur le Net etc… et il te suffit de rapporter ton robot chez Darty, Boulanger etc…qui te le change en cas de panne. C’est ce qui s’est produit pour mon tout premier robot et, en moins de 5 minutes, je repartais de chez DARTY avec un robot tout neuf !

Son look : Alors, c’est vrai qu’il n’est pas rouge, ou noir, ou pailleté etc, mais le tout premier modèle avec son style épuré célèbre à MOULINEX s’intègre parfaitement dans le paysage visuel de n’importe quelle cuisine. Et le tout dernier modèle qui est doté d’un couvercle en inox est, à mon sens, le plus élégant. L’harmonie visuelle tout inox de la partie haute du robot est juste superbe.

Ses accessoires : Le Companion est livré de base avec les accessoires suivants 

  • Panier vapeur,
  • Ultrablade : pour trancher,
  • Batteur : pour fouetter,
  • Mélangeur,
  • Pétrisseur/concasseur : pour le pétrin.

Sur le dernier modèle, le I-Companion XL Shredder, l’accessoire « fond plat » est adaptable : il permet ainsi de saisir des pièces de viande en entier, du poisson ou de réaliser des poêlées sans que la tige centrale ne bloque la cuisson.

Là encore, il est l’un des seuls robots à avoir autant d’accessoires de base.

Les accessoires additionnels:

Ensuite, et selon les modèles, il y a l’accessoire râpes pour trancher/râper qui est assez bluffant. Il est le seul qui a un orifice assez grand pour y mettre des pommes de terres en entier ! J’en sais quelque chose puisque j’ai un accessoire râpe d’un autre robot et le trou pour y mettre des pommes de terre y est ridiculement minuscule.

Et le Companion MOULINEX dispose d’un Must Have juste PERFECT : le Mini Bol ! C’est l’indispensable accessoire à tout Companion qui se respecte ! Pourquoi donc ? Parce qu’il faut lire ici : je le trouve tellement génial que je lui ai consacré un article entier !

Sa simplicité d’usage : le slogan de la marque « Cuisiner est un jeu d’enfant » est avéré. On se retrouve à faire une blanquette de veau en utilisant juste le Companion et pas 4 casseroles : on met l’oignon coupé en 4 dans le bol muni de l’ultrablade et voilà de l’oignon finement haché sans avoir versé une seule larme ! On remplace le hachoir par le mélangeur, et l’oignon rissole. Il n’y a plus qu’à suivre la recette, ça touille pendant que je fais réviser le latin de mon fils et… rien n’est crâmé ! C’est juste génial !

Monter des blancs en neige et les cuire : c’est une mission hein ? Et bien, nan, pas avec le Companion : c’est ce qui m’a scotchée avant que je ne l’achète : les blancs montent en neige et cuisent en même temps : c’est juste magique !

Ses programmes : qui facilitent son usage pour réaliser des sauces, des soupes (fabuleux de tout faire cuire et mixer sans avoir rien à faire d’autre que de lancer la programmation), des mijotés, des cuissons vapeur, des pâtisseries – pâtes levées qui poussent directement dans le bol après la fonction pétrin pré-programmée -, des desserts de toutes sortes.

Ses recettes : Que tu possèdes le tout premier modèle, le modèle intermédiaire ou le dernier modèle; que tu recherches une recette sur le livre « 1 million de recette » ou sur l’application connectée, il y a un nombre incroyable de recettes : salées, sucrées, pour bébés, et même pour faire ta pâte à modeler maison ou ta lessive maison ! C’est un truc de fou ! Et si tu as la flemme – comme moi – de lire ton livre ou de regarder l’appli connectée, il te suffit d’aller sur Google et de taper n’importe quel mot de recette – y compris des recettes de Chef ou de techniques de cuisine – et le mot clé Companion et tu auras des centaines de pages, de toutes les langues qui vont apparaître. J’te jure, ça marche : tape « Glaçage miroir Companion » et tu verras !

Par ailleurs, l’application Companion de MOULINEX s’étoffe, au fil de l’eau, de nouvelles recettes.

La communauté Companion MOULINEX : les réseaux sociaux regorgent de groupes de cuisine dont le thème principal est notre robot préféré. La fréquentation des groupes Facebook Companion est indispensable pour tout débutant usager du Companion : tu y trouveras plein de recettes, d’idées, mais aussi de l’aide pour apprivoiser le robot ! C’est grâce à ces groupes virtuels de cuisine  autour du Companion que j’ai -presque- tout appris; l’aide que j’y ai reçu à mes débuts m’a motivée et m’a permis d’avoir ensuite envie de sortir de ma zone de confort pour tenter des inédits que je partage, maintenant, à mon tour.

Qu’est-ce que le I-Companion XL Shredder a de plus que les autres modèles?

  • Sa partie haute super belle toute en inox.
  • Son fond plat qui permet de cuire un poisson ou une viande sans être embarrassé par l’accessoire central de rotation.
  • Sa plus grande capacité de bol. Là, tu te demandes où est l’arnaque parce que ce nouveau modèle a les mêmes dimensions que son prédécesseur : et bien, je t’explique comment c’est possible ! Il y a une petite astuce : une sécurité ajoutée dans le bloc moteur, qui ne permet plus à l’utilisateur d’ouvrir le couvercle pendant le fonctionnement du robot pour le stopper. En fait, MOULINEX bridait la contenance utile du bol pour limiter les risques d’éclaboussure en cours de cuisson. Sur ce modèle, puisqu’on ne peut plus ouvrir le couvercle pendant une préparation (avec rotation de la pale), avec le même bol, la contenance utile s’en trouve augmentée !
  • Sa température de cuisson maximale est de 150°C contrairement aux autres modèles qui maximisent 130°C.

Bref, je suis raide dingue de mon Companion et ça fait plus de 3 ans que ça dure ! Et le dernier modèle m’a conquise : ça n’est donc pas prêt de s’arrêter !

J’ai fouillé sur le Net et je mets le premier prix le moins cher trouvé : il suffit de cliquer sur le lien :

MOULINEX – Robots HF 800 A 13 –

Un accessoire indispensable à l’usage du Companion – quel que soit le modèle – pour remplir aisément via l’orifice du couvercle sans en mettre partout : l’entonnoir à confiture !

Click ici pour en savoir davantage

 

Et pour celles et ceux qui râlent parce qu’il n’y a pas de balance intégrée au Companion MOULINEX : pas de souci, une balance très peu chère et qui s’adapte pile poil à la surface du robot !

Click ici pour en savoir davantage

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

Le Mini-Bol Companion MOULINEX

Le Mini-Bol Companion MOULINEX est sorti fin 2017 et en complément du dernier I-Companion que l’enseigne m’a offert, j’ai également reçu ce Mini-Bol : merci MOULINEX !

C’est un indispensable du Companion.

Encore une fois, cet article n’est pas sponsorisé et j’y donne librement mon avis. Comme toujours, je fais l’impasse sur toutes les caractéristiques d’usine parce que je mets le lien en photo : il faut juste cliquer dessus. Et si tu es là, tu t’attends à savoir pourquoi je l’apprécie autant et pas à lire tout ce que tu as déjà lu dessus, pas vrai ?

Donc, je vais t’expliquer pourquoi c’est le Must Have à avoir en complément du Companion, toujours « vu de ma fenêtre ».

En inox et avec une capacité totale de 1.4 litre, il permet de réaliser facilement et rapidement toutes sortes de préparations : hacher finement les herbes, ails, oignons, de cuire des petites quantités d’aliments, de réaliser des sauces, de faire des cuissons au bain marie dans le gros bol du robot Moulinex Companion et il est compatible avec tous les modèles Companion et i-Companion.

Il permet de ne pas avoir à laver le gros bol quand on veut juste hacher une préparation, ou réaliser une sauce Roquefort rapidement.

Surtout, surtout : il est le Must Have à avoir pour les préparations au bain-marie, comme le tempérage du chocolat ou le glaçage miroir. Il suffit de remplir la cuve du gros bol à hauteur d’eau pour le programme vapeur, d’y mettre le mini-bol et de programmer la température désirée ou seulement de suivre une recette du gros bol. Avec le réglage manuel et cette fonction bain-marie : IMPOSSIBLE de foirer son tempérage quel qu’il soit ! Et cerise sur le gâteau, la petite dimension du bol permet de le mettre au réfrigérateur sans avoir à déménager tout le frigo comme avec le gros bol !

Pour un exemple de recette réalisée totalement avec le Mini-bol : les petits coeurs crème passion sur sablé breton et en vidéo ici.Click ici pour en savoir davantage

Je m’en sers hyper souvent, parce que nous ne sommes que deux à la maison et que j’ai toujours la flemme de laver le gros bol… alors qu’avec le Mini-Bol, c’est hyper simple et rapide !

Et enfin, quel bonheur quand tu fais une recette qui nécessite un lavage intermédiaire du gros bol : par exemple pour les îles flottantes, tu fais ta crème anglaise dans le mini-bol au bain-marie (tu as juste à remplir ton gros bol d’eau à hauteur de la marque pour la cuisson vapeur) en suivant la recette de celle du gros bol, tu finis ta recette, tu mets ton mini-bol directement dans le frigo pour que la crème refroidisse et tu n’as plus qu’à sécher ton gros bol (qui contenait l’eau) pour lancer tes blancs en neige ! Une fois que c’est fini : tu mets tout au lave vaisselle et tu n’as pas eu à dégainer ta brosse à vaisselle une seule fois ! Pour résumer : tu gagnes du temps en cuisine, parce que tu ne perds plus ton temps à laver le gros bol ! J’adore, je suis fan moi qui manque toujours cruellement de temps !

Il est livré uniquement avec un mini-ultrablade : la lame pour hacher.

MOULINEX, Ô MOULINEX si tu me lis, l’afficionados que je suis requiers de ta haute bienveillance – mais aussi et surtout de ton service de concepteurs – la création du mini-fouet, du mini-batteur, du mini mélangeur ! Là ce serait le BON-HEUR et tu me comblerais totalement ! Allez, dis moi que tu vas le faire !! Là dernière fois, j’ai fait du tapioca dans mon Mini-Bol et… j’ai oublié que c’était l’ultrablade qui mélangeait… bah… je te dis pas la tête de mon fils quand il a mangé son Tapioca au lait 😉

Il est également super pour toutes les préparations bébé et il est vendu en pack incluant des petits pots – certes un pack un peu plus cher que le mini-bol tout seul – pour ce faire :

Click ici pour en savoir davantage

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.