Bûche hyper facile Chantilly Mascarpone

Cette Bûche hyper facile Chantilly Mascarpone, je l’ai réalisée le matin de Noël parce que… même si ma maman se chargeait de tout le repas de notre Réveillon, je voulais tester mon nouveau joujou : le Cake Factory + que j’avais reçu la veille. Et ayant travaillé, comme une brute tout le WE (heureusement en home office), je me suis octroyée cette journée du 24 décembre pour faire ce que j’aime plus que tout : me détendre en cuisine en… testant des trucs à la « ouanéguène bistoufly » ou à la « ça passe ou ça casse » parce que j’ouvre mon frigo et je fais avec ce que j’ai dedans !????

La bûche est pour 6 personnes mais si tu veux en faire une plus grande au four traditionnel et sur ta grande plaque : multiplie par deux le temps de cuisson et tu la mets à 180 degrés préchauffé pour 12 minutes ou plus selon les fours.

Donc, une buche hyper facile Chantilly Mascarpone Que j’ai réalisé en 1 heure (si tu mets pendant la cuisson ton bol, ton fouet et ta crème dans le congélateur – lis plus bas pour comprendre !) qui se compose de :

  1. une génoise
  2. une Chantilly Mascarpone
  3. la confiture que tu as dans le frigo ! En ce qui me concerne, fruits rouges.

Ingrédients pour une petite Bûche hyper facile Chantilly Mascarpone de 6 parts max :

La Génoise :

  • 2 oeufs
  • 60 g de farine
  • 50 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • De la confiture

La Chantilly Mascarpone :

  • 75 g de mascarpone
  • 125 g de crème liquide à 30% de MG (ça ne marche pas avec une crème avec moins de MG !)
  • 15 g de sucre glace

Instructions pour la Génoise :

Séparer les blancs des jaunes d’œufs. J’utilise toujours un séparateur d’œufs – click ici – parce que j’aime pas du tout que le blanc coule sur la coquille quand tu les sépares à l’ancienne : ouaih bah, je suis désolée madame, mais moi je sais d’où sors l’œuf hein… et ce que la coquille a touché avant de sortir… hein ! (Je sais c’est très « wonderpétassien » comme attitude…)

Dans un grand bol, battre les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent. (Non, tu n’attends pas que ça devient blanc couleur neige, hein, mais tu t’assures que tout le sucre soit bien fondu, tu piges ?)

Tamiser la farine au-dessus du mélange jaunes/sucre et mélanger délicatement pour incorporer la farine.

Dans un autre grand bol, battre les blancs en neige.

Incorporer un tiers des blancs fermes dans le mélange précédent jaune d’œufs/sucre et avec une Maryse – click ici –, mélanger pour détendre la préparation.

Ajouter le reste des blancs délicatement avec une Maryse en 2 ou 3 fois.

Verser sur le moule anti-adhésif recouvert de papier sulfurisé coupé à la taille du moule de façon homogène.

Programmer P1 15 mn.

Pendant la cuisson de la génoise, préparer un torchon (propre c’est mieux !) humide. A la fin de la cuisson, retourner la génoise sur le torchon humide, retirer le papier cuisson et la rouler.

Laisser refroidir dans le torchon.

Instructions pour la Chantilly Mascarpone :

Préalablement, placer la crème fraîche, le Mascarpone et les fouets de votre robot 15 minutes au congélateur : étape IN DIS PEN SA BLE si tu ne veux pas te foirer lamentablement !

Dans le bol de votre robot, verser la crème froide et ajouter le Mascarpone.

Commencer par fouetter à petite vitesse pour bien mélanger Mascarpone et Crème puis : augmentez la vitesse plein pot ! Fouetter jusqu’à obtenir une consistance épaisse et aérée et ajouter le sucre glace.

NB : ne pas partir en vadrouille ou se caler devant la TV parce que si tu ne t’arrêtes pas de fouetter au bon moment, tu vas te retrouver avec du beurre ! C’est sympa de faire son beurre maison… mais pas utile pour cette recette !

Le Montage :

Sortir la génoise de son torchon et la dérouler.

Etaler une couche de confiture, et ensuite la chantilly Mascarpone. Couper les deux extrémités.

Décorer à la poche douille le dessus de la Bûche !

Joyeux Noël !

Buche hyper facile Chantilly Mascarpone

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Roulé avec impression pâte à cigarette

A Noël, je n’avais ni le temps ni même le moule adapté pour réaliser une vraie bûche. J’ai donc opté pour une recette simple de génoise roulée que j’ai relooké grâce à une impression avec la pâte à cigarette.

La bûche est sympa et ludique à concevoir.

 

Ingrédients :

Pour la pâte à cigarette :

  • 30 g de beurre
  • 30 g de sucre glace
  • 1 blanc d’oeuf (35 g)
  • 35 g de farine
  • Colorant vert (4 gouttes de jaunes + 3 gouttes de bleu)
  • Colorant rouge

Pour la génoise roulée:

  • 4 œufs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 100 g de farine
  • Sucre glace pour saupoudrer
  • Garniture : confiture, ganache, curd ou pâte à tartiner

Instructions :

Pour la pâte à cigarette :

Faire  fondre le beurre et le laisser tiédir.
Dans un bol, mélanger le beurre fondu avec le sucre glace. Ajouter le blanc d’oeuf puis la farine.
Ajouter le colorant vert (ou tout autre colorant de votre choix) petit à petit de manière à obtenir la couleur que vous désirez.
Mettre la pâte à cigarette dans une poche à douille (à défaut dans un sac congélation dont vous couperez un angle). Laissez reposer 10 min au réfrigérateur pour durcir un peu la pâte et qu’elle soit plus facile à dresser.

Sur votre plaque de cuisson ou sur un moule à génoise, placez une feuille de cuisson sous laquelle vous mettrez le motif que vous envisagez de reproduire :

Dessiner d’abord les contours du sapin par transparence puis remplir l’intérieur des sapins. Ajouter les points rouges.

Mettre le moule au réfrigérateur pendant 1 heure pour que la pâte à cigarette durcisse.

Pour la génoise roulée:

Préchauffez le four à 180°C.

Verser les oeufs (blancs+jaunes) dans le bol de votre robot et ajoutez le sucre. Battre l’ensemble pendant 10 minutes et là, le mélange va gonfler et devenir mousseux.

Arrêter le robot et ajoutez la farine à l’aide d’une cuillère à soupe, petit à petit en soulevant la pâte, à l’aide d’une maryse, pour que la farine s’incorpore. L’ajout de la farine se passe donc à la main et ne prend pas plus de deux minutes.

Etaler délicatement la pâte sur la plaque contenant les sapins imprimés durcis par le froid du réfrigérateur.

Mettre à cuire au four pendant 10 minutes environ.

A la sortie du four, poser une plaque de cuisson sur la génoise et prenez les deux plaques pour les retourner. Retirez doucement le papier sulfurisé.

Puis humidifier un torchon et le saupoudrer de sucre, le poser sur une plaque de cuisson et poser le tout sur la génoise pour pouvoir la retourner une seconde fois.

Garnir la génoise avec la confiture, la pâte à tartiner ou autre, finement.

Enrouler la génoise sur elle même en attrapant le torchon et en l’enroulant sous le biscuit. Le torchon humide va aider le biscuit à s’enrouler sur lui même.

 

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

 

Sac à main CHANEL au Companion

Aaaaah la pâte à sucre… Elle est sujette à bien des débats, d’aucuns disent : “Trop sucrée, beurk !” “Le gâteau d’une pâte à sucre c’est toujours trop sec ! (re) beurk” “trop compliqué !” etc et heureusement que j’ai tenté mon tout premier cake design en réalisation de ce Sac à main CHANEL au Companion !

Parce que j’avais les mêmes préjugés.
Mais…il faut toujours essayer avant de se forger sa propre opinion et je me suis lancée. Et là, quelle surprise ! La génoise n’était pas sèche, la pâte à sucre était plutôt bonne et le résultat m’a épatée.

Toutes mes idées préconçues ayant été tuées dans l’oeuf après cette première tentavie, je vous partage ma toute première réalisation.

Ma belle-soeur que j’aime très fort (ça aussi, c’est une idée préconçue les belles-soeurs qui ne s’entendent pas !) étant une fashionista et fêtant son anniversaire en toute simplicité, je lui ai fait la surprise de ce gâteau.

J’ai donc réalisé ce gâteau 3 D pour ma BS (BS c’est plus affectueux que belle-soeur je trouve, pas vous ?) parce qu’elle est une fashion victime et que je suis une Wonderpétasse, il fallait bien que j’essaye ce gâteau haute couture !

J’ai fait le Sponge cake et la ganache Kinder au Companion – une merveille cette ganache ! Quelle idée étrange de vouloir mettre du Nutella dans un gâteau Chanel, j’te jure ! Le Kinder, ça l’fait grave ! – : le reste, beaucoup de patience et une pâte à sucre excellente qui ne collait pas du tout.

J’ai suivi la recette de Morgane Cake Paradise qui se trouve ici.

Sponge Cake :

Ingrédients :

350 grammes de sucre

350 grammes de beurre

350 grammes d’œuf

350 grammes de farine

1 sachet de levure

1 sachet de sucre vanillé

Préparation :

Préchauffer le four, 180°C

Dans le bol du Companion, muni du pétrisseur concasseur : mettre le beurre et le sucre, vitesse 6, 3 bonnes minutes. Racler les parois et relancer 1 minute vitesse 7.

Ensuite, ajouter les œufs entiers, vitesse 6, 2 minutes. Racler les parois puis relancer 1 minute vitesse 8.

Enfin, rajouter les poudres : farine, levure, vanille, vitesse 6, 3 minutes puis relancer 1 minute vitesse 8.

Diviser la pâte en deux et remplir deux moules bien graissés et farinés de moins de 20 cm de diamètre ou si, tout comme moi, vous ne disposez que d’un grand moule de 28 cm de diamètre y mettre toute la pâte. (Vous couperez le gâteau en deux par la suite).

Sponge Cake Wonderpétasse

Ganache au Kinder non montée :

Ingrédients :

240 gr de Kinder Maxi

100 gr de crème fraîche liquide à 30%mg

20 gr de beurre doux

Instructions :

Dans le bol du Companion muni du pétrisseur concasseur, mettre les Kinder en carré puis 10 sec, vitesse 10. (Pendant ce temps là, mangez les 3 carreaux de surplus du dernier Kinder Maxi, personne ne verra rien !)

Rajouter la crème et le beurre : vitesse 4, 95°C, 7 mn.

Verser dans un bol/Tupperware et laisser refroidir la ganache. Conserver la ganache au frais et l’utiliser bien froide pour en recouvrir les surfaces internes et externes du gâteau.

20161121_204558000_ios

Nota super Bene, s’il vous plaît : Si vous montez le gâteau le jour même, je vous conseille de préparer votre ganache Kinder la veille et le jour du montage, vous mettez votre ganache dans le Companion, avec le batteur, pour l’aérer un Max : une vitesse 7/8 est idéale, je pense.
A défaut, si vous posez la ganache la veille de la finalisation du gateau, ne pas « aérer » la ganache au risque de vous retrouver avec une intoxication alimentaire en raison de l’instabilité de la crème qui sera demeurée à température ambiante, trop longtemps.

Pour ma part, j’ai fait le gâteau selon les étapes suivantes puisque la difficulté de ce gateau, c’est que la pâte à sucre ne se conserve pas au frais, au risque de voir tout se casser la figure, la pâte à sucre se liquéfiant [Edit après plusieurs essais de gâteaux en pâte à sucre : dans un frigidaire à froid ventilé, la pâte à sucre ne bouge pas – en tout cas pas dans mon frigidaire].

J-2 : la génoise,
J-1 : Petits accessoires en pâte à sucre, et pose de ganache interne et externe sur la génoise et retour au frigidaire pour que tout se consolide avant la pose de la pâte à sucre.
Jour J : montage de la pâte à sucre pour enrober le gateau et dépose des décorations.

Donc, je n’ai pas « monté » ma ganache le J-1 puisque j’ai garni directement mon gateau, pour l’entreposer au frigidaire pour qu’il prenne bien et que ça soit plus simple pour déposer la pâte à sucre.

Et voilà, ce petit sac haute couture qui m’a donné beaucoup de plaisir à le réaliser.

20161121_204453000_ios
20161121_204519000_ios

Bon app’ les Fashionistas !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.