Foncer un moule rapidement

J’ai essayé toutes les techniques possibles et imaginables pour essayer de foncer un moule rapidement le plus régulièrement possible avec une pâte notamment la pâte brisée dont vous trouverez la recette ici.

A l’ancienne : au doigt… et bien… le résultat n’est pas terrible ! En dehors du fait que l’empreinte des doigts se retrouve sur toute la surface du fond de tarte, les bords en sont irréguliers.

Au rouleau à pâtisserie : la technique est celle des Chefs qu’on peut notamment voir Ici sauf que, toutes les fois où je m’y suis essayée, la pâte se retrouvait collée au rouleau ou alors je ne la déroulais pas de manière centrale et j’en avais un gros morceau d’un coté et pas assez de l’autre ou pire encore, elle se cassait.

Après plusieurs “matchs” à l’occasion desquels le fond de tarte m’a mise KO, j’ai trouvé un moyen ultra simple d’avoir un fond de tarte régulier après une apposition simplissime – tellement simple que je me demande pourquoi je n’y ai pas pensé avant-.

Cela marche aussi bien avec les pâtes à tarte faites maison qu’avec celles vendues en commerce et mises sur une feuille de papier de cuisson.

Ne riez pas si vous utilisiez déjà cette technique mais après deux ans de fonds de tarte dans ma cuisine et des heures de consultation de la blogosphère, je ne l’avais pas vue.

Le processus est le suivant :

Sur une feuille de cuisson, ou une feuille en silicone -comme moi- Étalez votre pâte à tarte maison, en rond, ou en carré, selon le moule au sein duquel vous souhaitez la foncer.

Une fois étalée, prendre votre cercle à pâtisserie ou votre moule en silicone et le retourner à l’envers sur vote pâte étalée, en le centrant sur le fond de tarte, et posez vos mains de part et d’autre : une main sur le moule retourné face à vous, et une main sous la feuille de cuisson et Hoooooop retournez le tout comme une crêpe, de sorte que vous ayez le fond de tarte dessus et le moule en dessous, comme ceci :

img_3751

Il ne vous reste plus qu’à décoller la feuille de cuisson :

img_3752

La pâte est (enfin) correctement centrée :

img_3753

Il ne reste plus qu’à la foncer en lui faisant épouser les forme de votre moule :

img_3754

Et la régularité est (enfin) correcte après cuisson comme sur cette tarte salée moutarde à l’ancienne, tomates et camembert dont la recette est ici.

img_3764

Edit du 23 novembre 2017 :

Et si tu as une pâte collante, type pâte sucrée, tu l’étales entre deux papiers alimentaires de cuisson. Et le processus est le même. J’ai pris, à dessein, une feuille de silicone pour qu’on comprenne bien la manœuvre en les distinguant mais avec deux papiers cuisson, c’est parfait !

Si tu n’as pas tout compris, attends ! Je te montre en musique !

Bon, là, c’est plus compréhensible non ?

Et voilà, ce que j’ai pu réaliser avec :

Recette à venir !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

 

7 commentaires

Tu veux me laisser un commentaire ? C'est ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.