Le Cheesecake Japonais avec 3 ingrédients seulement (ou presque)

Toujours avide des nouvelles tendances culinaires, j’ai vu des tas de vidéo sur un Cheesecake Japonais qui semblait aussi moëlleux qu’un nuage.

Je suis donc partie en quête de la recette et là… misère ! La Blogosphère regorgeait de variantes, avec du chocolat blanc ou du chocolat au lait, avec 6 oeufs ou 15 (délire !) etc…

Etant une puriste, j’ai été chercher “à la source” et j’ai trouvé une vidéo de la recette réalisée par une japonaise (enfin… je pense que c’est une japonaise parce que j’ai séjourné il y a 5 ans dans ce pays et que j’ai pu goûter à ce fameux gâteau qui était, concrètement, la seule pâtisserie “mangeable” : leur Kit Kat vert me pique encore la rétine rien que d’y penser !) dont la vidéo est traduite en anglais – dans un premier temps je pensais que c’étaient des commentaires en japonais compte tenu de l’accent ultra prononcé – et sous-titrés en allemand ! Je vous mets le lien parce que la vidéo est une pépite pour les yeux et les oreilles : Soufflé Cheesecake Japonais la recette originale

Je suis l’INDIANA JONES de ma cuisine et sur ce coup-là, quand je me suis rendue compte de l’épreuve de traduction à réaliser, je me suis faite rire toute seule.

Le Cheesecake Japonais avec 3 ingrédients seulement (ou presque)
Author: Wonderpétasse
Prep time:
Cook time:
Total time:
Pour un moule rond de 15 cm avec un fond amovible
Ingredients
  • 100 g de crème Cheese (Type Philadelphia)
  • 30 g de crème entière
  • 20 g de beurre mou
  • 2 jaune d’œuf
  • 20 g de farine T45
  • 100 ml de lait
  • 1 c à c d’arôme vanille
  • 2 blancs d’œuf
  • 40 g de sucre (mais heureusement que j’avais saupoudrer de
Instructions
  1. Chemiser le moule en le beurrant puis en découpant un papier alimentaire de la taille du moule : il suffit de prendre la base de votre moule, de le poser sur votre feuille de cuisson, de tracer au feutre (alimentaire c’est mieux) le contour et y poser le cercle de feuille de cuisson.
  2. Mettre le moule dans un plat plus grand contenant du papier aluminium et recouvrant parfaitement la base de votre moule.
  3. Séparer les blancs des jaunes.
  4. Dans un saladier, ajouter le beurre, la crème de fromage et la crème entière. Mélanger au fouet.
  5. Ajouter un jaune d’œuf et l’incorporer complètement.
  6. Faire de même avec le second jaune.
  7. Ajouter le lait, en 3 fois, tout en continuant de mélanger.
  8. Puis l’arôme vanille.
  9. Filtrer la préparation au chinois.
  10. Monter les blancs en neige en ajoutant le sucre en deux fois.
  11. Incorporer les blancs à la préparation suivante à l’aide du fouet et vous assurer qu’il ne reste pas de morceaux de meringue.
  12. Verser la préparation dans le moule chemisé.
  13. Mettre de l’eau bouillante dans le plat accueillant votre moule contenant la préparation et autour de l’aluminium.
  14. Prendre des gants si votre plat rectangulaire est en métal pour éviter d’hurler comme moi parce que l’eau bouillante chauffe tout le plat !
  15. Enfourner dans un four préchauffer à 160°C pour 10 mn.
  16. Puis baisser le four à 150°C pour 40 à 50 mn supplémentaire.
  17. Pour vous assurer de la cuisson, planter la lame d’un couteau dedans, la lame doit ressortir propre.
  18. Laisser refroidir et recouvrir de sucre glace (ça fait joli et ça sucre !)

 

Verdict : c’est un petit gâteau…bon, il est vrai. Mais pas le gâteau genre “Whahou ! J’en reviens pas de toute ma vie” (à lire avec l’accent de Djamel DEBBOUZE), tu vois ce que je veux dire ?

Il est un peu une sorte d’hybride entre le gâteau magique, la génoise et le cheesecake : il n’est pas sec et se laisse manger tout seul. Je viens d’ailleurs d’en avaler la moitié (il est vraiment petit hein ! ou alors j’avais trop faim…).

Quoiqu’il en soit, j’aime tester et m’aventurer pour sortir de ma zone de confort et ce gâteau a été sympa à réaliser.

Mais j’ai pu me tromper dans la compréhension de la recette et si d’aventure, l’un(e) d’entre vous tentait l’expérience, je serai ravie de lire vos retours.

Et je ne peux pas m’empêcher de dire que ce gâteau “C’est Nippon ni mauvais” ! Nan, j’baconne !


Bon app’

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

 

 

 

2 commentaires

  1. J’adoooooore te lire ma wonder, tu es une psychopathe tu le sais ça hein ? Parce que ta vidéo là … euh … Wouaouh !! mdrrrrrr !!!!! En tout cas, bravo pour ce “jusqu’au boutisme” de cette envie de recette japonaise !

Tu veux me laisser un commentaire ? C'est ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.