Blondie au chocolat blanc et noix avec ou sans Companion

J’ai réalisé ce Blondie au chocolat blanc et noix avec ou sans Companion par hasard parce qu’en fait, je souhaitais préparer le Brownie au chocolat – click ici – qui est le petit déjeuner favori de mon fils (à égalité avec les Cookies de Sieur Pierre Hermé dont la recette se trouve ici ) mais je n’avais plus une seule tablette de chocolat noir à pâtisser.

Par contre, j’avais du chocolat blanc à pâtisser.

Et je regardais justement les sites US à la recherche des dernières tendances culinaires lorsque je suis tombée sur une recette de Blondie – comme la chanteuse et son morceau « Call me » – et donc, fatalement, j’ai répondu à l’appel !!

Je suis super contente de cette découverte parce que le moelleux de ce gâteau n’a pas son pareil et j’aime vraiment ce chocolat blanc qui adoucit sa dégustation associé au croquant des noix : je suis épatée par ces associations et la réalisation vraiment rapide et facile !

Pour réaliser des Chunks de chocolat, je procède toujours de la même façon et ce, le plus simplement du monde : je dégaine mon couteau céramique qui coupe aisément la tablette en petits carrés en un temps record :

Blondie au chocolat blanc et cerneaux de noix avec ou sans Companion

Ingrédients pour le Blondie au chocolat blanc et aux noix :

  • 180 g de sucre Cassonnade
  • 120 g de beurre mou
  • 2 oeufs
  • 1 cuillère à café d’arôme vanille
  • 180 g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 tablette de chocolat blanc ou 180 g
  • Facultatif : 100 g de noix (cerneaux de noix ou pécan ou noisettes)

Instructions pour le Blondie au chocolat blanc et aux noix :

  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. A la main ou au robot avec la feuille, mélanger le sucre avec le beurre jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  3. Ajouter un œuf et continuer de mélanger pour bien l’incorporer.
  4. Puis le second et mélanger jusqu’à complète incorporation.
  5. Et l’arôme vanille puis
  6. La farine en 4 fois la farine et veiller à ce que chaque incorporation de farine soit complète.
  7. Ajouter le chocolat que vous aurez coupés en chunk (petits carrés) et mélanger.
  8. Enfin, ajouter les noix et achever le mélange.
  9. Enfourner au four à 180°C pour 25 min (à surveiller selon les fours.
Avec le Companion :
Préchauffer le four à 180°C.
Dans le bol du robot muni du pétrisseur/concasseur, mettre le sucre avec le beurre vitesse 6, 4 minutes.
Puis, ajouter un oeuf et continuer de mélanger toujours en vitesse 6, 1 minute et faire de même en ajoutant le second oeuf.
Ajouter l’arôme vanille et lancer en vitesse 6.
Par le trou du bouchon, ajouter en 4 fois la farine mélangée à la levure et veiller à ce que chaque incorporation de farine soit complète avant d’ajouter la suivante.
Ajouter le chocolat que vous aurez coupés en chunk (petits carrés) et les noix  et lancer, vitesse 4, 30 secondes.
Enfourner au four à 180°C pour 25 min (à surveiller selon les fours.

Le gâteau ne doit pas être surcuit sinon il sera trop sec et il est coloré comme ceci en sortie de four :

Pour la décoration facultative, j’ai réalisé des petits coeurs avec du chocolat de couverture au lait.
J’ai juste procédé par fonte du chocolat au micro-ondes dans mon micro-cook – click ici –:
Il suffit de couper grossièrement le chocolat (ou selon la méthode citée plus haut) et de le placer dans un bol allant au micro-ondes.

Le micro-ondes devra être réglé à la température la plus basse et lancé par période de 30 secondes. C’est un peu fastidieux mais plus simple que le bain marie (vu de ma fenêtre de « j’veux que ça aille vite et que ça soit bien ») puisqu’il faut chauffer 30 secondes, mélanger, re-chauffer 30 secondes + re-mélanger etc et ce, jusqu’à ce que le chocolat ne soit pas complètement fondu puisque même s’il reste quelques morceaux de chocolat non encore fondus, un mélange énergique fera fondre les derniers morceaux résistants.
Si le chocolat est trop chauffé, il épaissit et devient élastique et il faut tout recommencer après qu’il ait de nouveau refroidi.

Bon app’ avec ce Blondie au chocolat blanc et aux noix les fans de « Call me » !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Foncer un moule rapidement

J’ai essayé toutes les techniques possibles et imaginables pour essayer de foncer un moule rapidement le plus régulièrement possible avec une pâte notamment la pâte brisée dont vous trouverez la recette ici.

A l’ancienne : au doigt… et bien… le résultat n’est pas terrible ! En dehors du fait que l’empreinte des doigts se retrouve sur toute la surface du fond de tarte, les bords en sont irréguliers.

Au rouleau à pâtisserie : la technique est celle des Chefs qu’on peut notamment voir Ici sauf que, toutes les fois où je m’y suis essayée, la pâte se retrouvait collée au rouleau ou alors je ne la déroulais pas de manière centrale et j’en avais un gros morceau d’un coté et pas assez de l’autre ou pire encore, elle se cassait.

Après plusieurs « matchs » à l’occasion desquels le fond de tarte m’a mise KO, j’ai trouvé un moyen ultra simple d’avoir un fond de tarte régulier après une apposition simplissime – tellement simple que je me demande pourquoi je n’y ai pas pensé avant-.

Cela marche aussi bien avec les pâtes à tarte faites maison qu’avec celles vendues en commerce et mises sur une feuille de papier de cuisson.

Ne riez pas si vous utilisiez déjà cette technique mais après deux ans de fonds de tarte dans ma cuisine et des heures de consultation de la blogosphère, je ne l’avais pas vue.

Le processus est le suivant :

Sur une feuille de cuisson, ou une feuille en silicone -comme moi- Étalez votre pâte à tarte maison, en rond, ou en carré, selon le moule au sein duquel vous souhaitez la foncer.

Une fois étalée, prendre votre cercle à pâtisserie ou votre moule en silicone et le retourner à l’envers sur vote pâte étalée, en le centrant sur le fond de tarte, et posez vos mains de part et d’autre : une main sur le moule retourné face à vous, et une main sous la feuille de cuisson et Hoooooop retournez le tout comme une crêpe, de sorte que vous ayez le fond de tarte dessus et le moule en dessous, comme ceci :

img_3751

Il ne vous reste plus qu’à décoller la feuille de cuisson :

img_3752

La pâte est (enfin) correctement centrée :

img_3753

Il ne reste plus qu’à la foncer en lui faisant épouser les forme de votre moule :

img_3754

Et la régularité est (enfin) correcte après cuisson comme sur cette tarte salée moutarde à l’ancienne, tomates et camembert dont la recette est ici.

img_3764

Edit du 23 novembre 2017 :

Et si tu as une pâte collante, type pâte sucrée, tu l’étales entre deux papiers alimentaires de cuisson. Et le processus est le même. J’ai pris, à dessein, une feuille de silicone pour qu’on comprenne bien la manœuvre en les distinguant mais avec deux papiers cuisson, c’est parfait !

Si tu n’as pas tout compris, attends ! Je te montre en musique !

Bon, là, c’est plus compréhensible non ?

Et voilà, ce que j’ai pu réaliser avec :

Recette à venir !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

 

Cheeseburgers au Companion

Les cheeseburgers au Companion pour remplacer ceux des fast food c’est trop trop bien !

Pains buns pour les Cheeseburgers au Companion :

Ingrédients :

• 70 ml de lait
• 5 g de levure de boulangerie
• 1 œuf battu
• 300 g de farine
• 5 g sel
• 15 g de sucre
• 20 g de beurre
• 1 jaune d’œuf
• 40 g de graines de sésame

Instructions :

• Mettre 60 ml d’eau tiède dans un récipient et délayer la levure.

Ajouter le lait et l’œuf battu. Dans le bol du robot muni du pétrisseur/concasseur, mettre la farine, le sel, le sucre et le beurre.

Lancer le Programme P1. Au bout de 30 secondes, ajouter le liquide avec la levure. Après le pétrissage, laissez la pâte pousser pendant les 45 minutes du maintien au chaud automatique.
• Retirer le pétrisseur concasseur et à l’aide de la spatule, sortir la pâte. La séparer en 4 à 6 morceaux égaux. Former des boules, déposez-les sur une plaque couverte de papier cuisson ou une feuille de silicone et les aplatir avec la paume de la main. Laissez reposer 1 h 30 minutes.
• Préchauffer le four à 180 °C (Thermostat 6). Badigeonner les pains de jaune d’œuf et saupoudrez-les de sésame. Enfournez pour 15 à 20 minutes.

Pain Bun Wonderpétasse

Les steaks :

Ingrédients :

200 g de viande hachée,

un quart d’oignon

1 cuillère à soupe de Worcestershire Sauce (on la trouve en rayon grande surface au rayon des moutardes)

Sel, poivre

Instructions :

Emincer très finement un oignon et mélanger avec la viande hachée, la sauce Worcestershire, le sel et le poivre.

Prendre une feuille de papier cuisson et à l’aide d’un emporte pièce rond ou d’un moule à burger -click ici-  , les remplir en tassant bien.

20161123_215731000_ios

Faire cuire à la poêle selon votre convenance personnelle : saignant, bien cuit, avec ou sans matière grasse.

Dressage :

Faites vous plaisir et garnissez votre pain bun avec le steak maison mais aussi avec tout ce que vous aimez : salade, tomate, cornichons, fromage etc.

Conseils : pour avoir un fromage fondant, une fois le cheeseburger dressé, le passer au four 2 minutes à 180°C.

Variante :

Pour l’apéritif, des minis Cheesburgers à garnir comme il vous plaira !

Mini Cheeseburgers Wonderpétasse

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Crème dessert façon Montblanc au Companion

Cette crème dessert façon Montblanc au Companion est mon dessert préféré. Nulle autre crème dessert ne l’égale tant elle est onctueuse en bouche, savoureuse, généreuse. Cette recette est la digne copie de la célèbre crème dessert Montblanc !

Sauf que… comme nous toutes, j’ai tendance à faire attention à ma bouée de sauvetage naturelle et que j’ai remplacé le sucre par du Ginko. Se faire plaisir : oui mais le Remake de « Sauvez Willypétasse » n’est pas encore prévu !

Voici donc la recette en vidéo d’une minute ! Click sur l’image !

img_3543

Ingrédients :

 

  • 1 boite de lait concentré non sucré entier 410 g
  • 200 ml de lait demi-écrémé
  • 1 jaune d’oeuf
  • 15 g de Maïzena
  • 100 g de sucre OU 2 c à c de Ginko (pour celles et ceux qui ne connaissent pas : c’est en vendu en supermarché et vous trouverez les informations sur le produit ici)
  • 2 c à c d’arôme vanille, ou banane (divin) ou framboise ou mangue etc…

Instructions :

Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot muni du batteur et régler Vitesse 5/ 100°C/ 8 mn , avec le batteur. Ne pas mettre le bouchon.

Verser dans des ramequins que vous filmerez au contact ou plus simplement dans des pots à yaourts ou des pots à Pannacotta que vous refermerez.

Réserver au frais 4 heures.

Et la texture est à l’identique de celle vendue par la célèbre marque de dessert la preuve en vidéo :

 

J’avais publié cette recette sur mon groupe de cuisine et beaucoup m’ont dit qu’elles trouvaient la crème trop liquide. c’est pourtant la consistance de celle de la marque MONTBLANC. Donc, si vous la souhaitez plus consistante, il vous suffit de porter à 20 grammes le poids de la Maïzena.

Bon app’ les Montblanches et les Montagnards !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.