Les Pancakes sucrés ultra moelleux de Martha STEWART

Les Pancakes sucrés c’est américain alors je vais à la source pour chercher la recette et, naturellement, je prends celle de Martha STEWART qui se trouve – en VO non sous-titrée – ici  !

Je réalise la pâte, la veille au soir, en 5 minutes chrono et je la mets au frigo, prête pour le lendemain matin à 6H50 !

Nan, j’suis pas dingue hein, je me lève tous les jours (du lundi au dimanche) à 6H30 parce que mon horloge interne de quadra m’empêche de faire la grasse matinée… à mon grand désarroi !

Ils se cuisent en 10 minutes à peine avec mon nouveau « joujou » le Gaufrier SNACK COLLECTION de TEFAL ou sur une bonne poêle avec un peu de matière grasse.

Et, mon fils et moi, on est fan de cette recette : les Pancakes sont moelleux, gourmands et tellement tellement bons quand ils sont tièdes !

Merci Martha !

Ingrédients (pour environ 14 Pancakes) :

  • 210 g de farine 
  • 30 g de sucre (ou une cuillère à soupe de Sucralose type Canderel)
  • 2 g de sel
  • Un paquet de levure chimique
  • 1 oeuf
  • 300 g de lait
  • 40 g de beurre fondu
  • Un peu de matière grasse pour la cuisson

Instructions :

  1. Dans un grand bol, fouetter ensemble la farine, le sucre, le sel et la levure. Faire un puits au centre du mélange des poudres.

  2.  Dans le puits, ajouter l’œuf battu avec le lait et le beurre fondu.

  3. Fouetter en partant du centre, en incorporant lentement la farine. Laisser reposer la pâte pendant 10 minutes (ou toute la nuit, si comme moi vous les préparez la veille!)

  4. Chauffer une poêle ou votre gaufrier doté de la plaque « pancakes« .

  5. Dans la poêle chaude, déposer du beurre sur toute la surface et verser immédiatement la quantité pour un Pancake selon la taille souhaitée et renouveler l’opération sur la surface restante de la poêle en veillant à ne pas faire se toucher les pancakes.

  6. Lorsque des bulles s’élèvent à la surface, tournez les pancakes, réduisez légèrement la chaleur et faites cuire jusqu’à ce que les fonds soient dorés et les centres soient cuits environ 1 minute. (Martha indique : « il est rare que le premier Pancake soit nickel car il faut un peu de temps pour que tout s’homogénéise avec la chaleur, la graisse et la pâte »).

    Dans le SNACK COLLECTION : une fois qu’il est chaud (voyant vert) , beurrer ou huiler vos deux plaques et déposer l’équivalent d’une cuillère à soupe et demie dans chaque rond. Refermez, attendez que le voyant soit vert ( 2 minutes environ) et c’est prêt. Renouveler jusqu’à épuisement de la pâte.

Servir avec tout ce qu’il vous plaira : confiture, miel, sirop d’érable etc..

Bon petit déj !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Muffins ultra moëlleux à la banane et nappage au chocolat au lait – hyper rapide et simple

Il y a un Muffin que je mange régulièrement à la cafét’ de mon lieu d’exercice professionnel, c’est le Muffin Milka, c’est MA gourmandise préférée. Quand je passe à la caisse, je les vois tous me regarder avec de gros yeux et certains me disent même « Bah dites donc, ce sont des calories au kilo que vous vous enfilez, là ! » Ouaih et j’assume, ils sont tellement tellement tellement moelleux et ce petit nappage au chocolat est juste parfait !

Le pire ? Christine de la Cafét’ me dit souvent le matin quand j’arrive -trop- tôt (pour travailler) « Sophie, il est sorti il y a peu du congélateur, alors attends une bonne heure avant de le manger » (le truc qui te torture à bloc parce que justement, ce matin, tu n’as pas pris ton p’tit déj en te disant que tu allais savourer ton Muffin préféré…)

Attends je te montre en photo celui de la Cafét’ ! 

Bref, ça fait plus de 3 ans que je ne m’octroie ce petit plaisir que 2 ou 3 fois par mois parce que, comme dirait Gad Elmaleh dans le Sketch du « Blond » : « Moi, j’suis pas The Blonde et rien que je le regarde ce Muffin et déjà ma bouée de sauvetage naturelle gonfle toute seule ! »

Bref, tout ça pour dire que je voulais pouvoir le faire « home made » mais avec les calories en moins (un chouilla en moins hein…) et le moelleux présent.

Pendant plusieurs années, j’ai réalisé des Muffins que je trouvais « bof » parce que je sais maintenant qu’il ne faut pas être une maniaque de la pâte lisse pour avoir ce miraculeux – pour ne pas dire divin – moelleux !

Exit mes amours robots culinaires (mon Companion Moulinex – il porte bien son nom celui-là hein ?😜 – et mon « amant » le Mini Kitchenaid Artisan) et vive ma spatule en bois qui mélange grossièrement et laisse tous ces grumeaux qui font que la pâte a enfin ce moelleux tant convoité ! (en fait, c’est le même principe que pour celui de la baguette magique : recette ici. )

Ensuite, je suis nostalgique de mes années « djeunes » quand je sortais de boite de nuit à des heures indécentes – matinales – (maman, papa si vous me lisez, sachez-le : je faisais « le mur » tous les vendredis et samedis soirs pour aller au Palace, aux Bains ou au Niels ) et qu’on se retrouvait tous à faire la queue sur les grands boulevards parisiens à 5 heures du matin pour commander cette fameuse crêpe Banane/Nutella avant d’aller dormir réviser les partiels de la Fac. Donc, voilà la genèse de ma réalisation du jour : la rencontre de la Sophie « d’avant » (nan pas celle qui fait la Météo !!) et celle d’aujourd’hui !

Mais bon, maintenant que tout le monde a lu le pourquoi de cette recette, sans doute faut-il la réaliser, nan ?

Je me suis inspirée de la recette de Martha STEWART (je la kiffe davantage depuis qu’elle fait même des cakes avec Snoop Dog, le rappeur !) que vous lirez en VO – non sous-titrée ici – et dont j’ai adaptée les mesures et les ingrédients (je ne sais pas du tout ce qu’est l’huile de Canola…que j’ai donc remplacée par du beurre fondu) et j’ai ajusté les mesures pour avoir le rapport en grammes avec la quantité que je voulais.

Ingrédients pour 12 muffins:

  • 200 g de farine
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 75 g de sucre Stevia Ligne (le paquet vert qui contient au total 500 g) OU 150 g de sucre semoule
  • 2 oeufs
  • 100 g de beurre SAINT HUBERT à 38% fondu
  • 120 ml de lait
  • 1 cuillère à café de vanille liquide
  • 3 bananes mures écrasées à la fourchette
  • 1 pincée de sel

Pour le nappage :

  • Du chocolat au lait ou noir ou praline ou blanc
  • Deux cuillères à soupe de crème liquide (à 4% pour moi et ça a super bien fonctionné !)

Instructions :

Préchauffer le four à 180°C et graisser vos moules si vous n’utilisez pas un moule en silicone.

Dans un récipient allant au micro-ondes, (le Microcook de Tupperware est mon allié cuisine de tous les jours), faire fondre les 100 g de beurre au micro-onde, à la puissance la plus douce.
Ajouter 120 ml lait, l’arôme vanille et les deux oeufs battus préalablement en omelette. Finir en ajoutant les bananes écrasées préalablement à la fourchette.

Dans un autre saladier, mélanger les poudres : 200 g de farine, 2 càc de levure, 1 càc de bicarbonate, 150 g de sucre en poudre (ou 75 g de Stevia) et creuser un puits au sein duquel vous versez le mélange liquide précédent.


Mélanger à la spatule en homogénéisant succinctement la pâte. Ne pas trop la mélanger mais tout de même un peu pour ne plus y voir les poudres sèches.

Remplir vos moules de pâte à 1 cm du bord et cuire 20 minutes – jusqu’à ce que les muffins soient colorés – dans un four préchauffé à 180°C.


Laisser refroidir puis démouler sur une grille.


Une fois refroidis, passer au nappage rapidement, avant que le chocolat ne durcisse :

Faire fondre dans un récipient adapté au micro-onde, à la plus faible puissance, 100 g de chocolat au lait Milka ou autre, par tranche de 30 secondes et remuer à chaque fois entre. Ajouter deux cuillères à soupe de crème liquide pour fluidifier le chocolat et avec une spatule, déposer le nappage sur le chocolat encore liquide présent sur le Muffin.

Une explosion de gourmandise en bouche ! En peu de temps et sans robot ! J’adore, j’adhère ! Sans doute l’une des meilleures pâtisseries de mon carnet de recettes (très subjectivement hein😂 !)

Et ce moelleux…😍👇

​​



Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Pain perdu

Le pain perdu a bercé mon enfance. Ma maman était celle qui ne jetait pas la nourriture et qui recyclait. Elle nous faisait donc ce pain perdu qu’on aimait tant.
J’achète rarement de baguettes, et pourtant mon boulanger fait les meilleures baguettes du monde, de la planète et même de la galaxie !
Impossible de jeter le reste de la baguette alors quand mes placards débordent déjà de chapelure (une autre manière de recycler le pain rassis) je réalise en un tour de main du pain perdu.

 

Pain perdu
Author: Wonderpétasse
Prep time:
Cook time:
Total time:
Ingredients
  • 1 baguette rassie
  • 2 oeufs
  • 50 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 50 cl de lait
  • 20 g de beurre
  • 10 g de sucre glace
Instructions
  1. Dans un bol, mélanger les oeufs entiers, les sucres et le lait.
  2. Couper des tranches de baguette, puis les plonger dans le mélange – de quelques secondes à plusieurs minutes selon la sécheresse du pain-.
  3. Dans une poèle chaude, mettre le beurre à fondre, cuire les tranches 3 à 4 minutes de chaque coté.
  4. Servir le pain perdu tiède ou chaud et le saupoudrer de sucre glace.

 

Simple, écologique, économique ! Tout ce que j’aime !

Bon app’

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Caviar d’aubergines

Ce caviar d’aubergines est bluffant de simplicité et rapide si on comptabilise le temps passé en cuisine en dehors de la cuisson au four.
Voilà bien tout ce que j’aime: ne pas passer des heures dans ma cuisine et savourer, in fine, une assiette contenant un plat qui a du goût.

Ingrédients :

  • Aubergine : 3 ou 4
  • Ail : 3 coupés en tranches
  • Sel fin : 3 pincée(s)
  • Cumin : 3 pincées
  • Huile d’olive : 5 cl

Instructions :

Préchauffer le four à 200 °C (th. 6-7).

Laver les aubergines et les couper en 2 dans le sens de la longueur en retirant le bout contenant la queue.

A l’aide d’un couteau , quadriller ensuite la chair en profondeur en veillant à ne pas trancher la peau.

Y insérer de l’ail coupé en quartiers pas trop épais.

Saler et saupoudrer de cumin en poudre. Y ajouter un filet d’huile d’olive ou mieux encore si vous avez un spray à huile d’Olive, faites le fameux « pshiit pshiiiit » sur la surface de l’aubergine.

Refermer les deux morceaux d’aubergine l’un sur l’autre et emballer dans un papier aluminium.

Enfourner à 200 °C (th. 6-7) pendant 45 min à 1 h.

À la sortie du four, prélever la pulpe à l’aide d’une cuillère en « grattant ».

À l’aide d’un grand couteau, ou au robot hachoir (pour le Companion, muni de l’ultrablade Vitesse 10, 20 secondes) hacher la pulpe de l’aubergine jusqu’à obtenir une fine purée.

Une fois bien froid, vous pouvez assaisonner le caviar avec du jus de citron, ou une vinaigrette et/ou des épices additionnelles selon votre palais.

J’adore cette recette parce que l’ail cuit et ramolli en même temps que la cuisson des aubergines et parfume subtilement ce caviar.
Bon app’

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Gâteau Invisible aux pommes

Après le gâteau magique, il fallait que j’essaye le gâteau invisible aux pommes, un classique qui tourne sur la Blogosphère.

Ca doit être mon côté de quadragénaire fan d’Harry Potter qui m’attire vers toutes ces recettes à l’appellation fantastique !

Bon, tout de même, je me suis renseignée du pourquoi de cet adjectif : il a quoi d’Invisible ? Parce que je ne sais pas vous, mais moi je le vois clairement ce gâteau pourtant invisible!

En fait, il s’agit d’un gâteau qui est si riche en fruits, qu’on sent à peine la pâte qui demeure résiduelle et qui s’apparente à la consistance d’un flan ou d’une pâte à crêpe.

Et il est presqu’invisible pour la culpabilité qui peut être la nôtre lorsqu’on mange une pâtisserie tant il contient de fruits et peu de pâte. (Si en plus comme moi, tu remplaces le sucre par du Sucralose ou du Ginko, c’est peut être même ta bouée de sauvetage naturelle qui va devenir invisible, va savoir !)

Cette recette me vient de ma grande amie Martine qui cuisine et pâtisse des trucs géniaux et qui est admirable de créativité culinaire qu’elle partage toujours avec plaisir.

 

Gâteau Invisible aux pommes
Cuisine: French
Author: Wonderpétasse
Prep time:
Cook time:
Total time:
Selon la recette de Martine
Ingredients
  • 2 oeufs
  • 50 g de sucre (ou 1 cuillère à café de Ginko ou 5 g de Sucralose)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 20 g de beurre fondu (Saint Hubert 38% pour le côté invisible !)
  • 10 cl de lait
  • 70 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 4 grosses pommes ou 6 petites
Instructions
  1. Dans un saladier, fouetter les oeufs et les sucres jusqu’à blanchissement.
  2. Ajouter le beurre et le lait et mélanger.
  3. Ajouter le mélange farine, levure et sel et mélanger.
  4. Peler les pommes et les couper en tranches fines à l’aide d’une mandoline.
  5. Mettre les pommes dans le mélange de pâte en veillant à imprégner de pâte toutes les tranches de pommes.
  6. Verser la préparation dans un moule en silicone ou un moule beurré.
  7. Dans un four préchauffé à 180°C, cuire 40 minutes (à surveiller selon les fours).
  8. Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace.

 

 

La pâte n’est quasiment pas visible puisqu’elle est sur chaque tranche sans être éparse dans le moule de cuisson. C’est l’imprégnation de chaque tranche qui, à la cuisson, va les lier et être suffisamment présente en bouche.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.