Gâteau magique à la vanille au Companion (ou pas), hyper simple

J’ai eu envie du gâteau magique à la vanille au Companion parce que j’avais envie d’un flan mais je n’avais pas envie de faire de pâte brisée sucrée ni de pâte feuilletée et je ne voulais pas que de la texture du flan en bouche; je voulais quand même une pâte et puis aussi un peu de crème, c’est bon une texture fraîche quand il fait chaud. Ouaih, je suis une femme et en tant que telle, souvent, je ne sais pas ce que je veux : j’assume parce que je me donne souvent raison. A la fin!

Et que j’avais la flemme. Oui, oui, j’avais la flemme de me lancer dans une grande « pâtisserie » (bon, ça va, te marre pas derrière ton écran : je te vois ! Je sais bien que ça m’arrive souvent de vouloir faire « vite, bon et beau » !) En même temps, je ne fais pas de la grande pâtisserie hein, je fais juste des desserts dont j’ai envie ou que je pense que mes proches (dédicace à ma famille : j’suis bonne pour apporter le dessert à tous les repas, maintenant et ça me fait plaisir !) aimeront.

Mais, être aussi douée que Mercotte, ce n’est pas pour tout de suite ! (même si j’ai rêvé que je faisais un gâteau avec elle ! Je suis fan de ce bout de femme hyper énergique ! Et qui est nature peinture : la classe faite femme, pas de faux semblant et pas de tralala : elle ne fait pas ce qu’on attend d’elle, mais ce qu’elle attend d’elle-même. Un peu comme moi, quoi !)

Bon, la philosophie matinale étant achevée, je suppose que tu as envie de savoir c’est quoi ce gâteau de « WP a la flemme de pâtisser » : allez, c’est en dessous que ça se passe !

La recette du gâteau magique à la vanille en vidéo -click ici –img_5252

Les ingrédients :

  • 4 oeufs
  • 150 grammes de sucre
  • 115 grammes de farine
  • 125 grammes de beurre
  • 500 ml de lait
  • 1 sachets de sucre vanillé
  • Arôme vanille liquide (2 c à c) ou une gousse vanille

Instructions :

Instructions avec le Companion :

Préchauffer le four à 150 °C.

Séparer les blancs des jaunes. (si comme moi, tu n’aimes pas que le blanc coule sur la coquille de ton œuf qui sort « de là on où sait de la poule… (du Q de la poule pour celles qui auraient un doute sur mon allusion !) », prends un séparateur de blanc à 0,40 € -click ici – c’est simple, rapide et… hygiénique !)

Faire fondre le beurre au mico-ondes à petite puissance et laisser tiédir.

Dans le bol du robot muni du batteur, mettre les blanc d’œufs et le sucre vanillé. Mixer en vitesse 6 pendant 5 minutes (sans le bouchon). Réserver.

Dans le robot toujours muni du batteur, mélanger les jaunes œufs et le sucre en vitesse 5 pendant 2 minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter la farine, le beurre, le lait et la vanille liquide (ou les grains de la gousse de vanille comme moi) en vitesse 7 pendant 2 minutes.

Mélanger avec votre spatule les blancs montés en neige avec cette préparation sans chercher à les incorporer totalement. Les blancs doivent y flotter tout en y étant doucement incorporés tout de même :

Beurrer un plat s’il n’est pas siliconé et y verser la pâte.

Je suis fan totale de mon moule tablette – click – en silicone et donc c’est celui que j’utilise le plus souvent :

img_3781
Enfourner à 150°C pendant  50 à 55 minutes (le temps dépend vraiment grandement de chaque four). A la sortie du four, le gâteau tremblotte mais il est doré. Il faut attendre qu’il refroidisse pendant 3 bonnes heures pour qu’il se « fige ».

Laisser refroidir complètement au moins 3 bonnes heures le gâteau avant de le démouler. Réserver au frais. Saupoudrer de sucre glace pour servir (pas obligatoire, mais ça fait joli).

Instructions sans le Companion:

Préchauffer le four à 150°.

Séparer les blancs des jaunes. (si comme moi, tu n’aimes pas que le blanc coule sur la coquille de ton oeuf qui sort « de là on où sait de la poule… (du Q de la poule pour ceux qui auraient un doute sur mon allusion !) », prends un séparateur de blanc à 0,40 € -click ici – c’est simple, rapide et… hygiénique !)

Faire fondre le beurre au micro-ondes et laisser tiédir.

Dans une casserole (ou au micro-ondes), faire chauffer le lait avec la gousse de vanille grattée. Laisser tiédir.

Dans le bol d’un robot (ou avec un batteur électrique), battre les jaunes d’oeufs avec le sucre et le lait pendant quelques minutes. Tout en continuant à fouetter, ajouter le beurre fondu puis la farine et enfin le lait (dont on aura retiré la gousse).

Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et les incorporer délicatement en plusieurs fois à la préparation précédente (il doit rester des morceaux, ne pas chercher à obtenir un mélange lisse, c’est justement cette texture granuleuse qui va donner les 3 couches). Verser le mélange dans un moule en silicone et enfourner. Laisser cuire 50 min.

A la sortie du four, le gâteau tremblotte mais il est doré. Il faut attendre qu’il refroidisse pendant 3 bonnes heures pour qu’il se « fige ».

Laisser refroidir complètement le gâteau avant de le démouler. Réserver au frais. Saupoudrer de sucre glace pour servir (pas indispensable).

Et voilà, la magie a opéré ! Il y a 3 couches, en partant du bas : le biscuit génoise, la crème et le flan !

Bon app’ féérique !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Cake super moelleux passion/pavot

J’ai réalisé ce cake super moelleux en un tour de main !

Plus simple, tu ne peux pas faire !

Il me restait de la purée de fruits de la passion – j’adore ce fruit avec le citron, la framboise et la mangue ! – et je me suis dit « Il y a bien des cakes citron/pavot alors pourquoi pas un cake passion/pavot ? » Citron et passion ont une acidité différente mais une acidité tout de même et les graines de pavot, j’ai lu que c’était bon pour la santé et je trouve ça fun avec un ptit goût additionnel sympa !

Ingrédients pour 1 cake super moelleux – moule de 24 cm :

Instructions :

Préchauffer le four à 170°C.

Mélanger ensemble le sucre et le beurre fondu au fouet, sans chercher à blanchir le mélange.

Ajouter les œufs un à un.

Mélanger la levure à la farine et l’ajouter en une fois.

Finir par la crème de passion et les graines de pavot.

Verser le mélange dans un moule à cake en silicone(beurrer le moule s’il n’est pas en silicone).

Enfourner dans le four préchauffer 40 minutes – à surveiller selon les fours -.

Pour conserver le moelleux, dès la sortie du four, et très délicatement, envelopper le cake dans un film alimentaire, jusqu’à refroidissement.

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Le gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette

Cela fait un moment déjà que je me disais qu’il fallait que je teste Le fameux gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette, diététique puisqu’il ne contient pas de matière grasse que le légume râpé en son sein le « remplace » et le rend admirablement moelleux.

J’ai gagné ce moule Meringua sur la page Facebook Les douceurs de Valérie et si tout le monde utilise souvent les moules de la marque SILIKOMART pour y réaliser des entremets, j’ai préféré quant à moi – n’étant pas fan de la consistance des entremets…- d’y cuire un gâteau et c’est juste parfait !
Le moule ne colle pas à l’appareil (la pâte) et le rendu en est original, la cuisson homogène et le visuel inédit !

Mais on peut juste utiliser un moule à cake lambda ou un moule en silicone pour le faire.

J’ai souhaité rajouter des cerneaux de noix et ai donc opté pour la recette de mon amie Christelle Il était une fois la pâtisserie, parce que toutes ses recettes sont de vraies réussites et que j’adore regarder ses vidéos. Je dis ça en toute objectivité : mais elle explique superbement bien le déroulé d’une réalisation, elle est marrante et elle n’en fait pas des caisses en mode « gnan gnan » (si tu vois à quel autre type de Youtubeuse je fais référence… tu vois ou pas ??) et puis elle est belle ! (Nan, je n’ai pas changé de bord, je suis toujours hétérosexuelle ! Mais je dis toujours ce que je pense, presque toujours quand je le pense !).

Bon OK, c’est subjectif, mais j’étais déjà fan de ses recettes et vidéos avant de la rencontrer sur le plateau de l’émission LES ROIS DU GÂTEAU d’abord ! Nanméo !

Son livre Best Of Il était une fois la Pâtisserie est exclusivement vendu sur son site et je vous le recommande vivement : il est top !

Best Of ChrisClick ici pour en savoir davantage !

J’adopte cette recette de gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette, hyper rapide, hyper simple et sans robot culinaire ! Mais je vous donne aussi la recette avec mon robot fétiche le Companion qui est doté de tous les accessoires pour le faire rapidement !

La recette a été également validée par mon fils « De la Courgette ?? Mam’s ?! J’te crois pas ! C’est sans doute l’un des meilleurs gâteaux au chocolat que tu as jamais fait ! On ne sent pas du tout, du tout, du tout la Courgette ! » Il a fallu que je lui montre les photos réalisées pour qu’il finisse par y croire. Il a adoré !

 

Le tuto, ultra simple en vidéo, avec le robot Companion est ici -click- !

La musique audio est celle de deux amis Arnaud BASCUÑANA et Kris KILONG dans une version revisitée de Britney Spears, Baby One More Time, très Rock n’Roll parce que ce gâteau est tellement bon et light, qu’on se sert « One More Time » et plus encore ! Pour la vidéo des deux artistes, c’est ici : https://youtu.be/1YUSSVog10o

Et la recette sans robot aucun, toute aussi simple est juste là👇👇

Ingrédients pour le gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette :

  • 200 g de chocolat noir à pâtisser
  • 3 oeufs
  • 100 g de sucre
  • 1 courgette rapée de 200 g environ
  • 70 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 75 g de cerneaux de noix

Instructions pour le gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette:

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain marie.

J’utilise toujours mon Microcook de chez Tupperware pour faire fondre le chocolat au micro-ondes, puissance 680 W, 30 secondes, je mélange puis de nouveau 30 secondes et je re-mélange et ainsi de suite 3 ou 4 fois.

015bd88a2df0a2a3e812c94e0b36fe8d99ce8d59e2

Dans un saladier, fouetter ensemble les œufs et le sucre.

Laver et éplucher la Courgette, puis la râper finement.012c1fe60f52da7965121538dfb6100ba6a815480c

L’ajouter à la préparation oeufs/sucre et bien mélanger.

Verser le chocolat fondu dans le mélange, puis ajoutez la farine, la levure et le sel.

Terminer en ajoutant les noix.

0126276a36f8b2c389218f3572f86796f028b94970

Verser dans un moule.

Pour un moule traditionnel rond : enfourner 25 minutes à 180°C dans un four préchauffé.

Instructions au Companion pour le gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette:

Dans le bol du robot, mettre de l’eau à hauteur de la mesure notée 0,7 L. Dans le mini-bol muni de la mini lame ultrablade -click ici-, mettre les carrés de chocolat et programmer Vitesse 4, 55°C, 10 mn.

Une fois le chocolat fondu : sortir le mini-bol, vider l’eau du gros bol.

Ajouter dans le gros bol du robot muni du batteur, les oeufs et le sucre et programmer vitesse 6, 2 mn.

Laisser la préparation mélange oeufs/sucre dans le gros bol et ajouter l’accessoire râpe A du Companion – click ici –, râper une courgette d’environ 200 g, vitesse 10.

Mettre dans le bol du robot, l’accessoire pétrisseur/concasseur et rajouter le reste des ingrédients : chocolat fondu, farine, levure, sel, et noix et programmer vitesse 6, 2 mn.

Verser dans un moule en silicone.

Pour un moule traditionnel rond : enfourner 25 minutes à 180°C dans un four préchauffé. A ajuster selon les fours.

Pour un moule type quatre-quart comme celui du Meringua de SILIKOMART, le temps de cuisson est de 45 minutes à 1 heures à même température. A ajuster selon les fours.

0180acbc2e270895b2520585b9392edc0aba0fffcb

Attendre que le gâteau refroidisse et démouler à l’envers.

Saupoudrer – ou pas – de sucre glace. Et voilà un grand kiff de douceur !

Un grand merci à Christelle qui permet à ma bouée de sauvetage naturelle ne pas grandir et de bluffer -encore et toujours- mon fils qui savoure des légumes avec ce  gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette ! Il est moelleux et fondant : juste bluffant !

Bon app’allégé !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Dômes de mousse de crevettes

L’histoire de l’idée de cette recette de Dômes de mousse de crevettes est la suivante.

J’ai des supers potes que je côtoie depuis des années dans ma profession – beaucoup plus si on considère que j’ai rencontré Lionel sur les bancs de la Fac – et à nos débuts dans cette même profession, on allait dîner a minima une fois par mois dans un bon restau.

Les familles se constituant pour chacun d’entre nous, et la charge du travail étant importante, nos dîners se sont espacés dans le temps mais c’est toujours avec un grand kiff qu’on se retrouve dès qu’on le peut.

Evidemment, comme je me suis mise à cuisiner, une fois par an c’est ma salle à manger qui nous reçoit, pour mon plus grand bonheur et ce, même si ma table est bien plus modeste que celles où nous nous retrouvons habituellement.

J’te dis pas la pression,là, pour moi ! En plus de 10 ans de dîners ensemble, on a dégusté les mets de Chefs Etoilés, des adresses inédites et souvent on n’y est pas allé de main morte avec nos critiques culinaires.

Et puis, on est potache tous les uns avec les autres alors autant dire que je sais qu’ils vont me charrier sur chacun de mes plats ! L’an dernier, ils m’ont fait le remake d’ « Un Diner presque parfait » à l’issue du repas et on était tous pliés de rire.

« Ouaih Sofe, ton plat est bon, ça va : j’te mets 7 sur 10 ! ».

Tu vois le truc nan ? Tu passes un temps fou à t’appliquer et toi, tu te dis que le 9 sur 10 ça serait top ! Bon, y’a tout de même des 11/10 en parallèle !

Cette année 2017, j’ai carrément posé deux jours de congés pour essayer de viser le 9 sur 10 unanimement et je pense que je les aime tellement de me pousser à sortir de ma zone de confort que j’y suis parvenue.

Mais ça suffit, comme toujours, je parle trop !

Voilà donc mon entrée qui a fait mouche : Les Dômes de mousse de crevette !

Ingrédients pour 12 Dômes :

Pour la mousse de crevettes :

  • 600 g de crevettes roses ( 300 g + 300 g pour la déco)
  • 1/2 citron
  • 30 cl de crème liquide entière à 30% minimum
  • 1 échalote
  • 2,5 feuilles de gélatine
  • 2 cl de cognac
  • poivre

Pour le Pancake salé :

La recette est ici.

Mais un simple Blini fera tout aussi bien l’affaire.

Instructions :

Instructions sans Companion :

Mettre les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide a minima 10 minutes pour les réhydrater.

Mixer 300 g de crevettes avec le jus de citron, l’échalote, le cognac et 15 cl de crème fraîche.

Chauffer le mélange à feu doux et quand il est chaud, incorporer la gélatine essorée et ajoutez-là au mélange puis mélanger pour qu’elle fonde bien dans la masse. Retirez du feu.

Battre la crème fraîche ferme, l’ajouter au mélange de crevettes et mélanger délicatement.

Verser dans les demi-sphères un peu de cette préparation dans chaque fond de demi-sphères, puis mettre une crevette cuite entière, rajouter encore un peu de préparation et insérer une rondelle de concombre puis recouvrir totalement de la préparation.

Placer au frais pour 4 heures pour obtenir de jolis dômes.

Instructions au Companion :

Mettre les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide a minima 10 minutes pour les réhydrater.

Dans le bol du robot muni de l’Ultrablade, mettre les 300 g de crevettes avec le jus de citron, l’échalote, le cognac et 10 cl de crème fraîche et programmer Vitesse 10, 1 minute – en prenant soin de racler les parois du bol au bout de 30 secondes.

Programmer ensuite 10 minutes à 65°C. A l’issue du programme, incorporez la gélatine essorée et programmez Vitesse 11, 10 secondes.

Videz le bol, lavez le et réserver la préparation pour qu’elle refroidisse.

Dans le bol du robot bien froid, placer les 15 cl de crème à 35% restant que vous aurez placée 10 minutes dans le congélateur. Programmer vitesse 8, 1 mn 30. La crème sera normalement fouettée.

Pas de panique les filles si ça ne ressemble pas à de la Chantilly, l’idée est que la crème soit ferme ! (Là tout de suite, toutes celles qui ont déjà foiré leur Chantilly au Companion se sentent déjà mieux, nan ?)

Ajouter la crème fouettée au mélange de crevettes et mélanger délicatement.

Verser dans les demi-sphères un peu de cette préparation dans chaque fond de demi-sphères, puis mettre une crevette cuite entière, rajouter encore un peu de préparation et insérer une rondelle de concombre puis recouvrir totalement de la préparation.

Placer au frais pour 4 heures pour obtenir de jolis dômes.

Le dressage :

Ma proposition de dressage n’est qu’une idée parmi tant d’autre. A vous de vous éclater avec tout ce que vous aimez !

A l’issue de la congélation, démouler vos dômes et déposez les directement sur vos Pancakes salés ou Blinis.

Les placer au réfrigérateur pour qu’ils se décongèlent tranquillement.

Si vous manquez de temps, compter 1H30 de décongélation à température ambiante.

Ajouter des crevettes sur les dômes et des tomates cerises coupées en deux ( ça colle tout seul si vous posez le tout sur le dôme encore congelé).

Faites de la déco « smart » et élégante avec du Velours de Balsamique.

Effet « wahouh » de vos invités garanti au premier oeil mais aussi à la découpe :

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Taboulé (au Companion ou pas)

J’ai une potesse Blogeuse que je connais IRL, Mimi Cuisine qui a fait ce Taboulé.

Bon attends, si tu as mon âge, tu ne dois pas connaître le distinguo IVL/IRL, alors je t’explique au cas où…

IRL : In Real Life. Traduction pour les non anglophones : Dans la vrai vie.

IVL : In Virtual Life. Traduction : Dans la vie virtuelle. (quoi que… la virtualité est-elle une vie ? Vaste débat…sur un Blog de cuisine hein ?)

Donc Mimi Cuisine a un super Blog qui a été et reste l’un de mes référents favoris. Ses recettes sont simples, rapide et surtout bonnes !

Son Taboulé est bluffant ! Je n’en avais jamais fait avant « home made » parce que la semoule… à cuire… et à égrener… c’est pas un truc rapide vu de ma fenêtre ! Alors, quand j’ai lu que sa semoule demeurait crue, j’ai eu un moment d’égarement comme une ado qui dit « WTF! » (What The Fuck !) quand elle voit Justin Bieber apparaître sur son écran de TV.

Au fait : son Blog est ici.

La recette se fait au Companion mais avec un robot muni d’une lame tranchante, c’est tout aussi rapide. Ou avec un bon couteau !

Ingrédients :

  • 300 gr de semoule
  • 4 tomates
  • ¾ d’un concombre
  • 15 feuilles de menthe
  • le jus d’un citron
  • 50gr d’huile d’olive
  • Sel, Poivre
  • La partie verte d’un oignon nouveau.

Instructions :

Dans le bol muni de l’UltraBlade, mettre les tomates coupées en 4, le concombre coupé en gros morceaux, les feuilles de menthe, le jus de citron, l’huile d’olive, le sel, le poivre

Fermer le couvercle et lancer le mode Pulse par à coup de 5 secondes, en vérifiant la consistance du hachage. 30 secondes font l’affaire. Racler les parois du bol et relancer en tant que de besoin.

Dans un saladier, mettre la semoule et verser la préparation mixée.

Attendre 5 minutes puis mélanger le tout avec une spatule.

Réserver au frais deux bonnes heures.

Et… magique ! C’est la préparation mixée qui va faire gonfler les grains de semoule.

 

Toute la recette se fait de la même manière avec un bon vieux couteau (mais c’est plus long) ou avec un robot doté d’une lame tranchante.

Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.