Le fameux gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette

Cela fait un moment déjà que je me disais qu’il fallait que je teste ce fameux gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre- à la Courgette, diététique puisqu’il ne contient pas de matière grasse que le légume râpé en son sein le « remplace » et le rend admirablement moelleux.

J’ai gagné ce moule Meringua sur la page Facebook Les douceurs de Valérie et si tout le monde utilise souvent les moules de la marque SILIKOMART pour y réaliser des entremets, j’ai préféré quant à moi – n’étant pas fan de la consistance des entremets…- d’y cuire un gâteau et c’est juste parfait !
Le moule ne colle pas à l’appareil (la pâte) et le rendu en est original, la cuisson homogène et le visuel inédit !

J’ai souhaité rajouter des cerneaux de noix et ai donc opté pour la recette de mon amie Christelle Il était une fois la pâtisserie, parce que toutes ses recettes sont de vraies réussites et que j’adore regarder ses vidéos. Je dis ça en toute objectivité : mais elle explique superbement bien le déroulé d’une réalisation, elle est marrante et elle n’en fait pas des caisses en mode « gnan gnan » (si tu vois à quel autre type de Youtubeuse je fais référence… tu vois ou pas ??) et puis elle est belle ! (Nan, je n’ai pas changé de bord, je suis toujours hétérosexuelle ! Mais je dis toujours ce que je pense, presque toujours quand je le pense !).

Bon OK, c’est subjectif, mais j’étais déjà fan de ses recettes et vidéos avant de la rencontrer sur le plateau de l’émission LES ROIS DU GÂTEAU d’abord ! Nanméo !

J’adopte cette recette, hyper rapide, hyper simple et sans robot culinaire !

La recette a été également validée par mon fils « De la Courgette ?? Mam’s ?! J’te crois pas ! C’est sans doute l’un des meilleurs gâteaux au chocolat que tu as jamais fait ! On ne sent pas du tout, du tout, du tout la Courgette ! » Il a fallu que je lui montre les photos réalisées pour qu’il finisse par y croire. Il a adoré !

Ingrédients pour le Gâteau au chocolat et aux noix – sans beurre – à la Courgette :

  • 200 g de chocolat noir à pâtisser
  • 3 oeufs
  • 100 g de sucre
  • 1 courgette rapée de 200 g environ
  • 70 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 75 g de cerneaux de noix

 

Instructions :

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain marie.

J’utilise toujours mon Microcook de chez Tupperware pour faire fondre le chocolat au micro-ondes, puissance 680 W, 30 secondes, je mélange puis de nouveau 30 secondes et je re-mélange et ainsi de suite 3 ou 4 fois.

015bd88a2df0a2a3e812c94e0b36fe8d99ce8d59e2

Dans un saladier, fouetter ensemble les œufs et le sucre.

Laver et éplucher la Courgette, puis la râper finement.012c1fe60f52da7965121538dfb6100ba6a815480c

 

 

 

 

L’ajouter à la préparation et bien mélanger.

Verser le chocolat fondu dans le mélange, puis ajoutez la farine, la levure et le sel.

Terminer en ajoutant les noix.

0126276a36f8b2c389218f3572f86796f028b94970

Verser dans un moule.

Pour un moule traditionnel rond : enfourner 25 minutes à 180°C dans un four préchauffé.

Pour un moule type quatre-quart comme celui du Meringua de SILIKOMART, le temps de cuisson est de 45 minutes à même température.

0180acbc2e270895b2520585b9392edc0aba0fffcb

Attendre que le gâteau refroidisse et démouler à l’envers.

Saupoudrer – ou pas – de sucre glace. Et voilà un grand kiff de douceur !

Un grand merci à Christelle qui permet à ma bouée de sauvetage naturelle ne pas grandir et de bluffer -encore et toujours- mon fils qui savoure des légumes !

Et merci à Valérie pour son concours et ce moule génial !

 

Bon app’allégé !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Cookies Brownies – au Companion ou pas –

J’ai trouvé cette recette de Cookies Brownies sur le Blog de mon amie Christelle, la très célèbre Il était une fois la pâtisserie !

« Il était une fois la pâtisserie » c’est MON Blog de référence depuis mes débuts en pâtisserie il y a un peu plus de deux ans : j’ai regardé toutes ses vidéos un nombre incalculable de fois, j’ai suivi à la lettre ses astuces, ses conseils, j’ai acheté ses ouvrages de pâtisserie tous en tête de gondole de la FNAC et je me suis pliée de rire quand j’ai regardé sa vidéo intitulée Comment j’ai raté le casting du Meilleur Pâtissier. 

Et puis, on s’est retrouvées toutes les deux sur le tournage de l’Emission LES ROIS DU GÂTEAU et là, j’ai eu la chance de rencontrer Christelle qui est une femme incroyablement exceptionnelle : pâtissière amatrice, auteur d’ouvrages de jeunesse et de pâtisserie, humour et auto-dérision (comme moi) et maman exceptionnelle de 3 jeunes filles qui pâtissent avec elle sur ses vidéos mais surtout, surtout : quelle humilité chez Christelle ! Elle est d’une générosité sans pareil et bien qu’elle soit multitâches ultra douée, elle n’a pas « le melon » (beaucoup auraient déjà une pastèque à sa place) et je suis vraiment heureuse d’avoir la chance de la connaitre et de faire partie de ses amies.

Donc, merci à toi Christelle si tu me lis pour tous les conseils que tu me prodigues et la patience dont tu fais preuve à mon égard.

Et pardon, pour toutes les âneries que je te sors quotidiennement !

Allez, maintenant sa recette de Cookies Brownies que j’ai un chouilla adaptée (je ne bois que le café en capsule de Georges CLOONEY – mon fantasme – et je n’avais donc pas de café  soluble) !

PS : comme m’a dit mon fils quand je lui ai indiqué que je ne savais pas ce qu’était un hand-spinner, à moi de te dire à toi, derrière ton écran :

« Si tu ne connais pas ça  [le Blog Il était une fois la Pâtisserie] t’es passé à coté de ta vie Mam’s ! »

Ingrédients pour une vingtaine de Cookies Brownies environ :

  • 200 g de chocolat noir à pâtisser (une tablette)
  • 60 g de beurre demi-sel
  • 2 œufs
  • 110 g de sucre en poudre
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 50 g de farine
  • 150 g de pépites de chocolat (au lait ou noir) Inutile d’acheter les pépites : il suffit juste de couper une tablette comme ceci :

Instructions :

Commencer par faire fondre le chocolat et le beurre au micro-ondes ou au bain-marie et laisser refroidir.

C’est important selon Il était une fois la pâtisserie car si la préparation est encore chaude, elle va faire cuire les œufs et il n’y aura pas l’effet « croûte de brownie » sur le dessus des biscuits (Si Christelle de « Il était une fois la Pâtisserie » le dit, je la crois sur parole!).

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un autre saladier, fouetter ensemble les œufs et le sucre avec un fouet manuel.

Ajouter le chocolat fondu refroidi, puis la vanille liquide et la farine en mélangeant bien après chaque ajout.

Terminer par les pépites de chocolat.

A l’aide d’une cuillère à glace de petit diamètre ou d’une petite cuillère, formez des tas de la taille d’une noix sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Il faut bien espacer ces petites noix qui vont s’étaler en cuisant.

La pâte est liquide et c’est tout à fait normal : pas de panique !

Et, à l’instar des Cookies selon Pierre HERMÉ, il ne faut pas se jeter dessus à la sortie du four mais attendre qu’ils soient bien froids puisqu’aussi bien, ils vont durcir en refroidissant.

Au Companion :

Dans le bol du Companion muni du pétrisseur/concasseur, mettre le chocolat noir et le beurre, programmer Vitesse 4, 50°C, 7 minutes.

Laisser refroidir cette préparation beurre/chocolat 30 minutes dans le bol du robot. C’est important selon Il était une fois la pâtisserie car si la préparation est encore chaude, elle va faire cuire les œufs et il n’y aura pas l’effet « croûte de brownie » sur le dessus des biscuits (Si Christelle de « Il était une fois la Pâtisserie » le dit, je la crois sur parole!).

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, fouetter ensemble les œufs et le sucre avec un fouet manuel.

Ajouter dans le bol du robot Companion – contenant toujours le chocolat fondu refroidi – le mélange œufs/sucre et la vanille liquide et programmer vitesse 7, 30 secondes.

Puis ajouter la farine et programmez Pâte P2.

Retirez le pétrisseur/concasseur et ajouter à la spatule les péptites de chocolat (au lait ou noir).

A l’aide d’une cuillère à glace de petit diamètre ou d’une petite cuillère , former des tas de la taille d’une noix sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Il faut bien espacer ces petites noix qui vont s’étaler en cuisant.

La pâte est liquide et c’est tout à fait normal : pas de panique !

Cuire 10 minutes à 180°C.

Et, à l’instar des Cookies selon Pierre HERMÉ, il ne faut pas se jeter dessus à la sortie du four mais attendre qu’ils soient bien froids puisqu’aussi bien, ils vont durcir en refroidissant.

Bon ap’choco !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Muffins ultra moëlleux à la banane et nappage au chocolat au lait – hyper rapide et simple

Il y a un Muffin que je mange régulièrement à la cafét’ de mon lieu d’exercice professionnel, c’est le Muffin Milka, c’est MA gourmandise préférée. Quand je passe à la caisse, je les vois tous me regarder avec de gros yeux et certains me disent même « Bah dites donc, ce sont des calories au kilo que vous vous enfilez, là ! » Ouaih et j’assume, ils sont tellement tellement tellement moelleux et ce petit nappage au chocolat est juste parfait !

Le pire ? Christine de la Cafét’ me dit souvent le matin quand j’arrive -trop- tôt (pour travailler) « Sophie, il est sorti il y a peu du congélateur, alors attends une bonne heure avant de le manger » (le truc qui te torture à bloc parce que justement, ce matin, tu n’as pas pris ton p’tit déj en te disant que tu allais savourer ton Muffin préféré…)

Attends je te montre en photo celui de la Cafét’ ! 

Bref, ça fait plus de 3 ans que je ne m’octroie ce petit plaisir que 2 ou 3 fois par mois parce que, comme dirait Gad Elmaleh dans le Sketch du « Blond » : « Moi, j’suis pas The Blonde et rien que je le regarde ce Muffin et déjà ma bouée de sauvetage naturelle gonfle toute seule ! »

Bref, tout ça pour dire que je voulais pouvoir le faire « home made » mais avec les calories en moins (un chouilla en moins hein…) et le moelleux présent.

Pendant plusieurs années, j’ai réalisé des Muffins que je trouvais « bof » parce que je sais maintenant qu’il ne faut pas être une maniaque de la pâte lisse pour avoir ce miraculeux – pour ne pas dire divin – moelleux !

Exit mes amours robots culinaires (mon Companion Moulinex – il porte bien son nom celui-là hein ?😜 – et mon « amant » le Mini Kitchenaid Artisan) et vive ma spatule en bois qui mélange grossièrement et laisse tous ces grumeaux qui font que la pâte a enfin ce moelleux tant convoité ! (en fait, c’est le même principe que pour celui de la baguette magique : recette ici. )

Ensuite, je suis nostalgique de mes années « djeunes » quand je sortais de boite de nuit à des heures indécentes – matinales – (maman, papa si vous me lisez, sachez-le : je faisais « le mur » tous les vendredis et samedis soirs pour aller au Palace, aux Bains ou au Niels ) et qu’on se retrouvait tous à faire la queue sur les grands boulevards parisiens à 5 heures du matin pour commander cette fameuse crêpe Banane/Nutella avant d’aller dormir réviser les partiels de la Fac. Donc, voilà la genèse de ma réalisation du jour : la rencontre de la Sophie « d’avant » (nan pas celle qui fait la Météo !!) et celle d’aujourd’hui !

Mais bon, maintenant que tout le monde a lu le pourquoi de cette recette, sans doute faut-il la réaliser, nan ?

Je me suis inspirée de la recette de Martha STEWART (je la kiffe davantage depuis qu’elle fait même des cakes avec Snoop Dog, le rappeur !) que vous lirez en VO – non sous-titrée ici – et dont j’ai adaptée les mesures et les ingrédients (je ne sais pas du tout ce qu’est l’huile de Canola…que j’ai donc remplacée par du beurre fondu) et j’ai ajusté les mesures pour avoir le rapport en grammes avec la quantité que je voulais.

Ingrédients :

  • 200 g de farine
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 75 g de sucre Stevia Ligne (le paquet vert qui contient au total 500 g) OU 150 g de sucre semoule
  • 2 oeufs
  • 100 g de beurre SAINT HUBERT à 38% fondu
  • 120 ml de lait
  • 1 cuillère à café de vanille liquide
  • 3 bananes mures écrasées à la fourchette
  • 1 pincée de sel

Pour le nappage :

  • Du chocolat au lait ou noir ou praline ou blanc
  • Deux cuillères à soupe de crème liquide (à 4% pour moi et ça a super bien fonctionné !)

 

Instructions :

 

Préchauffer le four à 200°C et graisser vos moules si vous n’utilisez pas un moule en silicone.

Dans un récipient allant au micro-ondes, (le Microcook de Tupperware est mon allié cuisine de tous les jours), faire fondre votre beurre au micro-onde, à la puissance la plus douce.
Ajouter le lait, l’arôme vanille et les deux oeufs battus préalablement en omelette. Finir en ajoutant les bananes écrasées préalablement à la fourchette.

Dans un autre saladier, mélanger les poudres : farine, levure, bicarbonate, sucre et creuser un puits au sein duquel vous versez le mélange liquide précédent.


Mélanger à la spatule en homogénéisant succinctement la pâte. Ne pas trop la mélanger mais tout de même un peu pour ne plus y voir les poudres sèches.

Remplir vos moules de pâte à 1 cm du bord et cuire 15 à 20 minutes – jusqu’à ce que les muffins soient colorés – dans un four préchauffé à 200°C.


Laisser refroidir puis démouler sur une grille.


Une fois refroidis, passer au nappage rapidement, avant que le chocolat ne durcisse :

Faire fondre dans un récipient adapté au micro-onde, à la plus faible puissance, 100 g de chocolat au lait Milka ou autre, par tranche de 30 secondes et remuer à chaque fois entre. Ajouter deux cuillères à soupe de crème liquide pour fluidifier le chocolat et avec une spatule, déposer le nappage sur le chocolat encore liquide présent sur le Muffin.

Une explosion de gourmandise en bouche ! En peu de temps et sans robot ! J’adore, j’adhère ! Sans doute l’une des meilleures pâtisseries de mon carnet de recettes (très subjectivement hein😂 !)

Et ce moelleux…😍👇

​​



Bon app’ !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

Blondie au chocolat blanc et noix avec ou sans Companion

J’ai réalisé ce Blondie par hasard parce qu’en fait, je souhaitais préparer le Brownie au chocolat qui est le petit déjeuner favori de mon fils (à égalité avec les Cookies de Sieur Pierre Hermé dont la recette se trouve ici ) mais je n’avais plus une seule tablette de chocolat noir à pâtisser.

Par contre, j’avais du chocolat blanc à pâtisser.

Et je regardais justement les sites US à la recherche des dernières tendances culinaires lorsque je suis tombée sur une recette de Blondie – comme la chanteuse et son morceau « Call me » – et donc, fatalement, j’ai répondu à l’appel !!

Je suis super contente de cette découverte parce que le moelleux de ce gâteau n’a pas son pareil et j’aime vraiment ce chocolat blanc qui adoucit sa dégustation associé au croquant des noix : je suis épatée par ces associations et la réalisation vraiment rapide et facile !

Pour réaliser des Chunks de chocolat, je procède toujours de la même façon et ce, le plus simplement du monde : je dégaine mon couteau céramique qui coupe aisément la tablette en petits carrés en un temps record :

Blondie au chocolat blanc et cerneaux de noix avec ou sans Companion
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Temps total
 
Auteur:
Ingrédients
  • 180 g de sucre Cassonnade
  • 120 g de beurre mou
  • 2 oeufs
  • 1 cuillère à café d'arôme vanille
  • 180 g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 tablette de chocolat blanc ou 180 g
  • Facultatif : 100 g de noix (cerneaux de noix ou pécan ou noisettes)
Instructions
  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. A la main ou au robot avec la feuille, mélanger le sucre avec le beurre jusqu'à obtenir une pâte homogène.
  3. Ajouter un oeuf et continuer de mélanger pour bien l'incorporer.
  4. Puis le second et mélanger jusqu'à complète incorporation.
  5. Et l'arôme vanille puis
  6. La farine en 4 fois la farine et veiller à ce que chaque incorporation de farine soit complète.
  7. Ajouter le chocolat que vous aurez coupés en chunk (petits carrés) et mélanger.
  8. Enfin, ajouter les noix et achever le mélange.
  9. Enfourner au four à 180°C pour 25 min (à surveiller selon les fours.
Notes
Avec le Companion :

Préchauffer le four à 180°C.
Dans le bol du robot muni du pétrisseur/concasseur, mettre le sucre avec le beurre vitesse 6, 4 minutes.
Puis, ajouter un oeuf et continuer de mélanger toujours en vitesse 6, 1 minute et faire de même en ajoutant le second oeuf.
Ajouter l'arôme vanille et lancer en vitesse 6.
Par le trou du bouchon, ajouter en 4 fois la farine mélangée à la levure et veiller à ce que chaque incorporation de farine soit complète avant d'ajouter la suivante.
Ajouter le chocolat que vous aurez coupés en chunk et les noix (petits carrés) et lancer, vitesse 4, 30 secondes.

Enfourner au four à 180°C pour 25 min (à surveiller selon les fours.

 

Le gâteau ne doit pas être surcuit sinon il sera trop sec et il est coloré comme ceci en sortie de four :

Pour la décoration facultative, j’ai réalisé des petits coeurs avec du chocolat de couverture au lait.
J’ai juste procédé par fonte du chocolat au micro-ondes:
Il suffit de couper grossièrement le chocolat (ou selon la méthode citée plus haut) et de le placer dans un bol allant au micro-ondes.

Le micro-ondes devra être réglé à la température la plus basse et lancé par période de 30 secondes. C’est un peu fastidieux mais plus simple que le bain marie (vu de ma fenêtre de « j’veux que ça aille vite et que ça soit bien ») puisqu’il faut chauffer 30 secondes, mélanger, re-chauffer 30 secondes + re-mélanger etc et ce, jusqu’à ce que le chocolat ne soit pas complètement fondu puisque même s’il reste quelques morceaux de chocolat non encore fondus, un mélange énergique fera fondre les derniers morceaux résistants.
Si le chocolat est trop chauffé, il épaissit et devient élastique et il faut tout recommencer après qu’il ait de nouveau refroidi.

Bon app’ les fans de « Call me » !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Brioche roulée à la pâte à tartiner

Cette brioche roulée à la pâte à tartiner est la toute première que j’ai réalisée quand j’ai eu le robot culinaire Companion et j’ai eu du mal à ne pas en manger la totalité tant elle est moelleuse et bonne.

On peut varier sa garniture : confiture, miel etc.

 

Ingrédients :

  • 200 g de Nutella ou pâte à tartiner ou confiture etc
  • 13 cl de lait demi-écrémé
  • 1 sachet de levure boulanger (6 g) ou un cube de levure fraîche
  • 3 jaunes d’œufs
  • 300 g de farine T45
  • 40 gr de sucre
  • 40 gr de beurre mou
  • du sucre perlé

Instructions :

Préchauffer le four à 165°.

Dans le bol du Companion muni de la lame pour pétrir et concasser, mettre le lait et la levure et faire chauffer à 35° en vitesse 5 pendant 3 min.

A la fin du programme, ajouter la farine, 2 jaunes d’œufs, le sucre et le beurre. Lancer le programme pâte P2. A l’issue du pétrissage, ouvrir le couvercle et retirer la lame du pétrisseur/concasseur (ça vous évitera d’avoir la pâte qui collera dessus pendant la pousse) et laisser la pâte pousser jusqu’à la fin du décompte du minuteur.

A la fin du programme et de la pousse, travailler la pâte à la main durant 1 min puis l’étaler afin de former un grand rectangle.

Etaler la garniture de votre choix dessus et la rouler sur elle-même en un gros boudin.

Couper dans la largeur ce boudin en tronçons de 5 cm environ.

Mettre ces tronçons dans un moule à cake, un rond ou carré à charnière que vous aurez préalablement graissé et fariné.

Laisser reposer et pousser une seconde fois durant 1h30 (dans votre four éteint ou comme je le préfère : dans votre micro-ondes pour l’effet de serre)

A la fin de cette seconde pousse, au pinceau alimentaire, badigeonner avec le dernier jaune d’œuf et saupoudrer de sucre perlé.

Enfourner pour 25 min.

Et savourer cette brioche roulée à la pâte à tartiner !

 

Bon app’ les sucrettes !

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.