SMBC ou Crème au beurre Meringue Suisse au Companion

Cette SMBC ou Crème au beurre Meringue Suisse est hyper souvent utilisée pour couvrir les gâteaux de cake design ou pour les toppings de cupcakes notamment.

Évidemment, il fallait que j’adapte cette recette au Companion. Parce qu’elle contient de la Meringue Suisse et que je me suis dit que ça devait, quand même, être moins écœurant – pour ne pas dire dégueu (oups je l’ai dit !) – que la crème au beurre « normale ».

J’ai donc pris la recette de cette SMBC ou crème au beurre meringue Suisse de Chef Nini – click ici pour voir la recette sans Companion – et j’ai tenté (en serrant les fesses) et, cerise sur le gâteau, avec le nouveau fouet du Kit Pâtisserie du Companion – click ici – mais ça marche tout aussi bien avec le fouet originel du Companion.

Cette crème au beurre s’est révélée un vrai délice ! Parole d’enfant de 10 et 13 ans – mon neveu et mon fils.

Allez, si toi aussi tu as le Companion et que tu fais plein de Cake Design, là je pense à mes potesses des groupes de cuisine : Sabine et Marina; et je suis certaine qu’il n’y en a plein d’autres ! Je suis certaine que vous n’avez même pas lu mon « blablatage » habituel, prélude à la recette et que vous êtes déjà en train de zieuter toutes les instructions !

La recette en vidéo de la SMC ou Crème au beurre Meringue Suisse-click ici

Ingrédients pour la SMBC ou Crème au beurre Meringue Suisse :

  • 2 blancs d’œufs
  • 65g de sucre de poudre
  • 115g de beurre très pommade (le sortir la veille et le couper en petits carrés)
  • colorant au choix
  • Arôme au choix

Instructions pour la SMB ou Crème au beurre Meringue Suisse :

Dans le bol du robot muni du fouet (le fouet originel ou le nouveau fouet de 2018) Ajouter les blancs et le sucre et programmer Vitesse 6, 70°C, 5 min.

A la fin, reprogrammer vitesse 9, 5 min.

On obtient une belle meringue, superbement brillante et bien lisse mais elle est encore trop chaude pour y ajouter le beurre qui risquera de se déliter.

Donc, programmer vitesse 5, pendant 5 minutes pour que la meringue refroidisse. Normalement, la température descend aux alentours de 34°C (en tout cas, ce sont mes mesures. Pour éviter tout problème, je recommande de prendre un thermomètre culinaire et de s’assurer que la température est inférieure ou égale à 37°C pour que ça marche à 100%).

Ajouter le beurre petit à petit en vitesse 5, pendant 5 minutes environ.

Racler les bords, ajouter le colorant et/ou l’arôme et continuer en vitesse 5 pendant 2 minutes et on on obtient une crème onctueuse et vraiment bonne en bouche ! Je pensais que je n’aimerai pas ça et bah… en fait : j’adore !

Mettre la SMBC ou Crème au beurre Meringue Suisse – directement dans la poche à douille – dans le réfrigérateur pendant 30 minutes avant de l’utiliser pour qu’elle ait plus de consistance. Pas plus sinon elle va trop durcir. Si elle a trop pris le froid (la pauv’ petite) et bien… essaye de la laisser à température ambiante pour la travailler mais ne la mélange surtout pas : elle va grainer et ça ne sera pas beau ni bon en bouche.

Voilà, aussi simple que ça ! Plus besoin de s’embêter avec un bain marie pour faire dissoudre le sucre dans le blanc ! Juste génialissime ! (Ouaih, je sais j’en rajouter mais moi touiller au-dessus d’un bain-marie avec tout ce que j’ai à faire bah… « j’aime pas vraiment trop pas du tout ça ! » (À lire avec l’accent de Djamel DEBBOUZE, si t’as pas lu avec son accent, relis la phrase sinon tu seras maudit par le beurre qui se délite et ta CMBS sera foirée !)

J’ai réalisé des cupcakes d’Halloween avec – click ici pour la recette -, parce que je voulais tester mes douilles russes et j’ai trouvé que c’était archi sympa à travailler !

Allez, et maintenant on s’éclate pour réaliser plein de topping, de Cake Design et autres délires sucrés qu’on ne faisait pas/plus parce que la Crème au beurre Meringue Suisse ou SMBC c’était trop long à faire sans le robot cuiseur Companion !

Pour un exemple de Topping sur les Cupcakes pour Halloween, click ici.

Bon app’ meringué les Suisses du touillage au fouet !😂

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Financiers vanille, pépites de chocolat de Christophe ADAM

Ces financiers de Christophe ADAM sont vraiment simples à faire. Le Chef les propose nature mais j’ai eu envie d’y ajouter des pépites de chocolat au lait. Cette recette est celle tirée de l’émission « Le gâteau de mes rêves » dont la vidéo se trouve ici et je l’ai adaptée à mon robot le Companion.

Je me suis posée la question suivante en réalisant cette recette : « Mais pourquoi diable faut-il mettre du beurre fondu et pourquoi pas du beurre pommade (à température ambiante) ou du beurre sorti du frigo ? »

Alors, j’ai dégainé mon Traité de Miamologie (généreusement offert par ma grande amie Claude – si, si elle est vachement plus grande que moi et ce, même si je mesure 1 m71 !) et j’y ai lu la réponse suivante :

« Pourquoi faire cuire le beurre ? Ce n’est pas indispensable, mais cette étape confère aux financiers une saveur inimitable. Ils sont tellement barbants d’habitude avec leurs chiffres et leurs profits… »
Donc, le beurre est cuit à des fins aromatiques ! Voilà ! Bah, fallait l’dire hein ! Voilà, une réponse qui me satisfait, pas vous ?  Pour le processus détaillé digne d’un chimiste, l’explication est ici.

Avec un petit café… un petit financier est tout indiqué ! (Sans café aussi, mais « chut, faut pas l’dire que je suis une épicurienne ! »)


Ingrédients :

  • 100 g de blanc d’œuf (environ 3 blancs)
  • 110 g de sucre glace
  • 55 g de poudre d’amande
  • 35 g de farine
  • 100 g de beurre
  • 1/2 c à café d’arôme vanille
  • 100 g de chunk de chocolat au lait. (Ou noir selon les gouts)

Instructions :

Faire fondre le beurre dans une casserole puis le laisser bouillir. Lorsqu’il cesse de bouillir, attention : toute son eau s’est évaporée, et c’est la matière grasse elle-même qui se met à colorer. Quand le beurre de ne fait plus de bruit et qu’il est coloré, on dit qu’il est « noisette ». Laisser refroidir le beurre noisette 10 minutes en le transvasant dans un bol froid.

Tamiser ensemble la poudre d’amandes, le sucre glace et la farine et mélanger l’ensemble avec le blanc d’œuf et l’arôme vanille et mélanger

Ajouter le beurre noisette dont la température ne doit pas dépasser 35°C environ.

Finir en ajoutant les chunks de chocolat à mélanger. Ne vous embêtez pas à acheter les onéreuses pépites de chocolat dans le commerce : j’ai pris cette tablette de chocolat au lait, premier prix, et j’ai coupé en 4 chaque carré et la photo du Financier coupé parle d’elle même : Nickel à la cuisson 👌🏻

Laisser reposer la pâte 2 heures au réfrigérateur.

Cuire au four préchauffé à 180°C pendant 20 mn (à surveiller selon les fours).

Au Companion : Dans le robot muni du pétrisseur/concasseur, mettre le beurre et faire fondre à 130°C en vitesse 3 pendant 10 minutes.

Laisser refroidir le beurre noisette 10 minutes en le transvasant dans un bol froid.

Dans le robot toujours muni du pétrisseur/concasseur (inutile de le laver à ce stade), mettre la poudre d’amande, le sucre glace, la farine et le blanc d’œuf et l’arôme vanille et lancer le programme P3, au bout d’une minutes (donc quand le robot affiche 2 mn40), ajouter le beurre noisette.

Retirer le pétrisseur/concasseur et ajouter les chunks de chocolat en mélangeant avec la spatule.

Laisser reposer la pâte 2 heures au réfrigérateur.

Cuire au four préchauffé à 180°C pendant 20 mn (à surveiller selon les fours).

Ils sont divins ces petits financiers !

Bon café !


Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.