Brioche allégée au fromage blanc 0% et au Sucralose – sans beurre et sans huile

J’avais un pot de fromage blanc 0% qui allait « passer l’arme à gauche » (date de péremption du jour…) et 250 g de fromage blanc… à avaler… en une fois… pffff : je ne jette pas mais je ne me voyais pas me « petit-suisse-ider » au fromage blanc avec une petite cuillère. (c’était pas dans un sketch des Nuls cette expression ?)

Comme à l’accoutumée, je surfe sur la Blogosphère et je tombe sur une recette mais bon, comme je l’ai totalement relookée en l’allégeant, ce n’est pas du tout la même (*sourire machiavélique au coin de la bouche* -mais c’est bientôt les maillots de bain, parait-il…-)

Et bah j’suis hyper contente de mon adaptation parce que c’est une bonne brioche sans beurre.

Rectification : ce sont deux belles brioches. Parce qu’avec les mesures qui vont suivre, c’est bel et bien deux brioches que vous réaliserez aisément.

Bonne nouvelle : elles se congèlent très bien !

La première je l’ai agrémentée de sucre perlé et la seconde de sucre glace (oui, oui, c’est comme commander une pizza avec un Coca 0, pas la peine de rire toi, là, derrière ton écran ! Je te vois ! J’suis une Wonderpétasse, et en accord avec moi-même : j’assume !)

 

Les ingrédients pour deux brioches (ou une très très grosse sinon !) :

  • 500 g de farine T55 ou T45 (celle qui traîne au fond du placard fera très bien l’affaire)
  • 10 g de levure boulangère sèche (la Bruggeman est celle qui ne donne pas de goût affreux et la seule que j’utilise)
  • 2 cuillères à soupe de lait tiède (35°C maximum)
  • 1 œuf + 2 jaunes d’œufs
  • 250 à 270 g de fromage blanc 0%
  • 4 cuillères à soupe de Sucralose
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de fleur d’oranger et 2 cuillères à café de vanille (ou une cuillère à soupe de fleur d’oranger seul ou 2 c à café d’arôme vanille seul selon les goûts)
  • Pour la dorure : du lait (mais vous pouvez mélanger un jaune d’oeuf avec du lait également)
  • Pour la décoration : du sucre perlé ou du sucre glace

Instructions :

  1. Dissoudre la levure dans le lait tiède (35°C sinon la levure ne s’activera pas à froid et trop chaud, ça ne lèvera pas). Et laisser s’activer la levure 5 bonnes minutes : ça va faire une sorte de pâte.
  2. Dans la cuve d’un robot muni du crochet (le Mini Kitchenaid Artisan en ce qui me concerne), verser la farine et y faire un puits. Y déposer la levure, le Sucralose, les œufs, l’arôme choisi et le fromage blanc.
  3. Déposer le sel sur un bord de la farine en veillant à ce que le sel ne soit pas en contact direct avec la levure. (Sinon, c’est le foirage assuré, le sel va anéantir l’action de la levure par K.O. et la pâte ne lèvera jamais !)
  4. Pétrir pendant 15 à 20 minutes. C’est long mais c’est ce qui va rendre la pâte non collante qui, miraculeusement, va devenir souple et non collante.
  5. Recouvrir d’un linge et laisser lever 1H à 1h30 – jusqu’à ce que la pâte double de volume -.
  6. A l’issue de cette première levée/pousse, il est inutile de dégazer la pâte. C’est cela qui va faire que la mie va être aérée en l’absence de beurre.
  7. Couper la pâte en deux parts égales : 450 g chacune pour ma part.Et, re-couper chaque pâtes en 16 petites parts égales que vous roulerez en boule
  8. Déposer les boules de pâtes dans deux moules silicone. A défaut, beurrer des moules non siliconés.
  9. Dorer les boules avec un pinceau – au lait ou jaune+lait – à l’issue de la première pousse. (Oui, oui, je sais : tout le monde dore à l’issue de la seconde pousse, mais j’ai vu nombre de mes pâtes levées se dégonfler que, désormais, je dore dès la fin de la première pousse)

(Bon, là mon pinceau à lait a un peu noyé une boule, mais ça n’a rien changé à la pousse ni à la cuisson !)

 

 

 

11.Laisser pousser une nouvelle fois 1 heure.

12. Pour la version, sucre perlé, ajouter le sucre perlé (le sucre glace s’ajoute une fois la brioche froide et non pas à ce stade).

13. Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour 20 à 25 minutes en surveillant la cuisson.

14.Démouler et… goûter là tiède !!! (Mais quelle idée d’attendre que la Brioche refroidisse pour la goûter ! N’importe quoi !)

 

 La version sucre perlé – La version sucre glace
Bon app’ les sveltesses !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Tarte Tropézienne au Companion

Dans ma famille, le dimanche, on aime bien déjeuner tous ensemble, chez mes parents, dès que nos emplois du temps de « ministres » nous le permettent.

Maman cuisine admirablement bien et on se régale tellement de ses mets que souvent on cale pour le dessert.

Evidemment, depuis que je me suis mise à cuisiner et surtout à pâtisser, j’aime bien rapporter le dessert.

J’ai donc réalisé ce matin, en un tour de bras, grâce à mon fidèle commis de cuisine, le Companion, cette tarte Tropézienne !

Cette recette est vraiment simple à réaliser, je me demande vraiment pourquoi je ne l’avais jamais faite avant !

Les ingrédients :

La brioche :

125 ml de lait
10 g de levure sèche

80 g de sucre

1 œuf

300 g de farine

80 g de beurre

La crème pâtissière :

500 g lait

40 g farine

2 oeufs entiers + 2 jaunes d’ oeuf

1 dose sucre vanillé ou 1 cac de vanille en poudre ou extrait de vanille

70 g de sucre en poudre

La crème fouettée :

30 cl de crème liquide entière à 30% très froide

Instructions :

Pour réaliser la brioche :

Dans le bol du robot muni du pétrisseur/concasseur, mettre le lait et la levure et lancer Vitesse 4 à 35°, 5 minutes.

Ajouter la farine, le sucre, l’œuf et le beurre mou coupé en morceau et lancer le programme Pâte P2 incluant le temps de pousse.

La pâte avant la première pousse.


Une fois la pousse terminée, dégazer (la pâte est collante, je l’ai dégazée avec la spatule du Companion en tapant dessus !) puis façonner la pâte.

La mettre dans un moule graissé à charnière et de nouveau laisser pousser durant 1h30 dans un endroit chaud sous un torchon.

Au pinceau alimentaire, dorer avec du lait et saupoudrer de sucre grains.


Mettre au four préchauffé à 180° durant 20 min selon les fours : la brioche doit être dorée.

Laisser la brioche refroidir sur une grille.

Pour la crème pâtissière :

Mettre tous les ingrédients dans le bol, muni du fouet et lancer vitesse 7, 1 mn.

Puis lancer le programme Dessert vit 4, 90°, 12 min.
Enfin, mixer vit 7, 1 min.
Filmer au contact et mettre au frais.

La crème va s’épaissir une fois froide.

Pour la crème fouettée :

Mettre le bol du Companion au réfrigérateur pendant 30 min et mettre la crème liquide entière et le batteur au congélateur 30 min.
Mettre la crème sortie du congélateur  dans le bol et lancer vitesse 7 pendant 3min30. Faites attention, si la crème est trop fouettée, elle tourne au beurre !
Incorporer délicatement à la Maryse la crème fouettée à la crème pâtissière. Et elle devient aérienne.


Le montage de la Tropézienne :

Couper la brioche en deux dans le sens de la longueur avec une lyre ou un couteau.


A l’aide d’une poche à douille ou d’une spatule, garnir la moitié du dessous de la brioche de crème.

Réserver au réfrigérateur.

Mettre le dessus de la brioche juste avant de servir pour éviter tout écrasement de la crème.

Saupoudrer de sucre glace.

Et voilà un sympathique dessert léger et,
Bon App’anniversaire à mon papa pour ses 82 ans❤

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Pains au chocolat « Illusion » (Briochés) au Companion

Pour faire un vrai pain au chocolat, il faut une vraie pâte feuilletée levée et…j’ai toujours la flemme de massacrer une motte de beurre pour l’aplatir et faire les nombreux tours.

Alors, lorsque j’ai vu cette recette intitulée pain au chocolat illusion qui ne me demandait que deux minutes de préparation de la pâte (juste le temps de sortir les ingrédients du placard et du frigo !), je me suis naturellement empressée de la tenter et je reconnais que j’ai été bluffée !

 

Bien sûr, ce ne sont pas des pains au chocolat feuilletés mais bien des pains au chocolat briochés.
Ils se congèlent très bien une fois cuits et retrouvent toute leur saveur après un rapide passage au four pour les réchauffer.

Mon fils les adore au p’tit déj !
Et même moi, qui singulièrement n’est pas fan de chocolat du tout, j’en dévore bien volontiers avec mon café du matin (celui qui est vital, juste avant le second que je dois avaler pour être totalement réveillée).

Les barres de chocolat peuvent être achetées auprès de l’enseigne Becus ici ou vous pouvez demander à votre sympathique boulanger de vous en vendre. A défaut, des carrés de chocolat feront tout aussi bien l’affaire !

Ingrédients :

  • 500 gr de farine
  • 80 gr de sucre
  • 120g de beurre pommade
  • 240 ml de lait tiède
  • 12 gr de levure fraiche
  • 1 c à c de sel
  • barre de chocolat ou tablette coupée en barre

Instructions :

Dans le bol du robot Companion muni du couteau pétrisseur/concasseur, verser le lait et la levure, et programmer Vitesse 5, 35°C, 5 mn.

Ajouter la farine, le sucre, le beurre pommade, et le sel, lancez le programme P2.
A la fin du pétrissage, programmer la pousse à 30°C pendant 1 heure.
Une fois la pousse terminée, sortir la pâte, la dégazer (en mettant des coups de poings dedans : la partie que je préfère !) et la séparer en 2 boules égales.

Le façonnage:

Etaler chaque boule en rectangle de 20 sur 50 cm. Même si le rectangle n’est pas régulier, comme le mien !!

Puis couper en deux chaque rectangle et couper dans la largeur 5 bandes de 10 cm de large.

Déposer une barre de chocolat (ou des carrés de chocolat) sur le bord de la bande de pâte et rouler 2 fois. Déposer une seconde barre de chocolat, et rouler jusqu’au bout.
 

Renouveler l’opération pour toutes les bandes de pâte.
Dorer, au pinceau alimentaire, les pains ainsi constitués avec un oeuf entier battu et un peu de lait.


Laisser pousser environ 60 minutes dans un endroit tiède recouvert d’un linge humide.

Préchauffer le four à 180°C.

Mettre au four pour une quinzaine de minutes. A surveiller selon les fours.
Bon app’ pour le p’tit déj !

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Brioche roulée à la pâte à tartiner

Cette brioche est la toute première que j’ai réalisée quand j’ai eu le robot culinaire Companion et j’ai eu du mal à ne pas en manger la totalité tant elle est moelleuse et bonne.

On peut varier sa garniture : confiture, miel etc.

 

Ingrédients :

  • 200 g de Nutella ou pâte à tartiner ou confiture etc
  • 13 cl de lait demi-écrémé
  • 1 sachet de levure boulanger (6 g) ou un cube de levure fraîche
  • 3 jaunes d’œufs
  • 300 g de farine T45
  • 40 gr de sucre
  • 40 gr de beurre mou
  • du sucre perlé

Instructions :

Préchauffer le four à 165°.

Dans le bol du Companion muni de la lame pour pétrir et concasser, mettre le lait et la levure et faire chauffer à 35° en vitesse 5 pendant 3 min.

A la fin du programme, ajouter la farine, 2 jaunes d’œufs, le sucre et le beurre. Lancer le programme pâte P2. A l’issue du pétrissage, ouvrir le couvercle et retirer la lame du pétrisseur/concasseur (ça vous évitera d’avoir la pâte qui collera dessus pendant la pousse) et laisser la pâte pousser jusqu’à la fin du décompte du minuteur.

A la fin du programme et de la pousse, travailler la pâte à la main durant 1 min puis l’étaler afin de former un grand rectangle.

Etaler la garniture de votre choix dessus et la rouler sur elle-même en un gros boudin.

Couper dans la largeur ce boudin en tronçons de 5 cm environ.

Mettre ces tronçons dans un moule à cake, un rond ou carré à charnière que vous aurez préalablement graissé et fariné.

Laisser reposer et pousser une seconde fois durant 1h30 (dans votre four éteint ou comme je le préfère : dans votre micro-ondes pour l’effet de serre)

A la fin de cette second pousse, au pinceau alimentaire, badigeonner avec le dernier jaune d’oeuf et saupoudrer de sucre perlé.

Enfourner pour 25 min.

 

Bon app’ les sucrettes !

 

(Pensez à vous abonner en cliquant sur le lien à droite de la recette sur une version Bureau ou tout en bas de la page de votre Smartphone pour être redirigé(e) vers la page Bureau de la version du site sur laquelle se trouve le lien d’abonnement)

Brioche bouclettes au Companion

Ingrédients :

• 130 ml de lait demi-écrémé
• 1 sachet de levure de boulanger
• 3 jaunes d’œufs
• 300 g de farine T45
• 40 g de sucre
• 40 g de beurre mou en dés
• 30 g de beurre pour dorer la pâte avant passage au four
• 1 cuillère à soupe de cassonnade
• Sirop d’érable, confiture, pâte à tartiner etc
• Sel

Instructions :

• Dans le bol du robot muni de la lame pour Pétrir/Concasser, mettez le lait et la levure et faites chauffer à 35 °C en Vitesse 5 pendant 3 minutes. Ajoutez la farine, 2 jaunes d’œufs, le sel, le sucre et le beurre. Lancez le Programme Pâte P2.
• Travaillez la pâte à la main pendant 1 minute puis étalez-la à l’aide d’un rouleau pour former un rectangle.
A l’aide d’un emporte pièce rond (ou un verre) découpez des cercles sur toute la surface de la pâte.
Superposez 3 disques en quinconce, y verser un filet de sirop, une lichette de confiture ou de la pâte à tartiner. Enrouler les 3 disques puis coupez le rouleau obtenu dans la largeur, de sorte qu’il soit en deux.
Disposez les boutons de fleurs ainsi obtenus dans un plat graissé et fariné ou préalablement recouvert de papier sulfurisé et répétez ainsi jusqu’à ce que vous ayez épuisé la pâte tout en veillant à ne pas trop serré entre eux les boutons de roses.
Si mes explications ne sont pas suffisamment claires, je vous recommande la vidéo du site 750g Le Tuto de la brioche bouclette sur 750g

Recouvrer d’un torchon et laisser pousser (c’est à dire lever la pâte) dans un four fermé pendant 1H30.

A l’issue de la pousse, faire fondre dans un bol 30 g de beurre puis ajoutez 1 cuillère à soupe de cassonade. Mélanger. Prendre un pinceau alimentaire et le passer avec ce mélange sur la surface des boutons de fleurs.

• Préchauffez le four à 165 °C (Thermostat 5/6).

Enfournez pour 25 minutes.

Et voilà une belle brioche girly qui en jette !

Bon app’ les bouclés !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.